Comment bien choisir son complément alimentaire pour la digestion?

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Ballonnement, nausées, gaz, constipation, diarrhée… autant de maux qui sont révélateurs d’une mauvaise digestion ou médicalement appelé de dyspepsie. Sur les étales des magasins bio et des pharmacies pullulent divers compléments alimentaires pour faciliter la digestion.. Lequel choisir ? Avant de se complémenter, il est nécessaire d’identifier la cause exacte et de cibler le/les symptôme(s) afin de prendre le remède approprié pour le cas.

Qu’est ce que la digestion?

La digestion est un processus biologique qui est responsable de la transformation des aliments en nutriments assimilables: les protéines, les glucides, les sels minéraux, les lipides et autres substances assimilables. Ils traversent également la paroi intestinale pour entrer dans la circulation sanguine.

Grossièrement, on peut définir la digestion en 4 étapes :

  • La mastication : la première étape se passe dans la bouche, le broyage des aliments rentrant en contact avec la salive permet de commencer la dégradation chimique de l’amidon des aliments grâce à l’amylase (enzyme digestive produite par la glande salivaire)
  • La digestion gastrique : la deuxième étape se situe prioritairement dans l’estomac, cette étape est essentiellement chimique. Dans l’estomac les aliments sont réduits en bouillie grâce à des mouvement péristaltiques qui vont favoriser l’action du suc gastrique qui permet de dégrader les protéines.
  • La digestion intestinale : Dans l’intestin, ces aliments continuent d’être dégradés par des sucs digestifs provenant du pancréas et de la vésicule biliaire. Les intestins se contractent et se relâchent continuellement, ces mouvements sont contrôlés par le système nerveux qui ralenti ou accélère la digestion, cela permet d’envoyer le chyme (nom des aliments une fois broyés) vers l’anus.
  • La digestion colique : le côlon est une zone de stockage et de récupération d’eau. A ce stade, il ne reste que des fibres alimentaires, des parties des céréales, des fruits et des légumes que nous ne digérons pas. Ces résidus non digérés vont être pris en charge par l’abondante population bactérienne de notre côlon. Celui-ci abrite, plusieurs dizaines de milliards de micro-organisme. Cette flore bactérienne est divisée en deux catégories : la flore de fermentation et la flore de putréfaction.
  • La digestion se termine lorsque les selles sont expulsées

Écouter son corps pour décoder les signes de mauvaise digestion :

Voilà la première étape à suivre lorsque que l’on veut soigner ses troubles digestifs. En effet, chaque maux est révélateur d’un déséquilibre, chaque signe a son importance pour arriver à comprendre d’où vient le dysfonctionnement et pourquoi. Il est important d’observer si les troubles digestifs sont associés à la consommation d’un ou des aliment(s) précis, à quel moment de la journée, quels sont les symptômes accompagnants, les sensations ressenties, où?

La digestion est un processus complet, si lors d’une phase il y a un dysfonctionnement toutes les autres étapes seront altérées créant divers troubles pouvant être gênants voir douloureux :

  • Ballonnement: si la sensation de ballonnement survient après avoir mangé, elle peut-être la cause d’une ingestion trop rapide des aliments qui ne sont alors pas assez broyés. Ces aliments trop gros pour l’estomac accompagnent une sensation de lourdeur et favorise l’aérophagie. L’alimentation (trop riche, crudité, céréales, légumes secs…) ainsi que le stress peuvent également en être la cause.
  • Constipations: elle est causée dans la plupart des cas par un ralentissement du transit dû à une alimentation pauvre en fibre, un manque d’hydratation. La constipation peut être un dommage collatéral lié au stress, comme expliqué ci-dessus le système nerveux contrôle la vitesse de la digestion, une perturbation émotionnelle peut alors créer des troubles digestifs.
  • Diarrhée: elle peut être causée par une intolérance alimentaire (lactose, gluten..), par un transit intestinal trop rapide, un manque d’hydratation dans les selles et également au même titre que la constipation par le stress.
  • Fatigue post-prandiale: lorsqu’elle n’est pas quotidienne elle est très souvent associée à des repas trop copieux, la digestion va être longue, le corps aura besoin d’énergie pour digérer les aliments trop riches. Autre cause, elle peut être lié à une hypoglycémie, eh oui, Même en sortant de table ! Le fonctionnement du corps humain peut parfois paraître incohérent…. Effectivement, quand vous avez beaucoup mangé, votre taux de sucre sanguin bondit à des niveaux insoutenables pour le corps. Ce pic de glycémie est d’autant plus élevé si votre repas est riche en glucides (pain, pâtes, pommes de terre, pâtisseries, boissons sucrées…) qui se transforment facilement en glucose, qui va passer dans votre sang. Trop de glucose dans le sang étant dangereux, l’organisme fait baisser la glycémie en secrétant de l’insuline. Elle va ordonner aux cellules du corps d’absorber l’excès de sucre présent dans le sang pour stabiliser la glycémie. C’est ainsi que le taux de sucre sanguin diminue. Seulement, le chamboulement  provoqué par le pic de glycémie dû à une nourriture trop riche en glucides, va inciter votre corps à produire une quantité exagérée d’insuline. Le trop d’insuline va provoquer une chute excessive de votre glycémie, d’où une crise d’hypoglycémie. C’est ce qu’on appelle l’hypoglycémie réactive.

Quel(s) complément(s) alimentaire(s) choisir pour soulager les troubles digestifs ?

Lorsque les troubles digestifs sont occasionnels mais néanmoins gênants pour vous, il existe une multitude de remède naturels qui pourront vous soulager.

  • Pour soulager les ballonnements, le charbon actif est vivement conseillé, il régularise le transit, absorbe les toxines et piège les gaz excessifs. Vous pouvez le consommer seul en gélule ou bien associé à d’autres actifs réputés pour leur action sur la digestion et le transit intestinal (comme par exemple Herbesan Carbogaz).
  • L’aloe vera sera votre allié en cas de troubles digestifs, tels que la constipation, la diarrhée, les remontées acides et brûlures d’estomac. Enrichie en mucilage, l’aloe vera protège la paroi digestive, elle régularise le transit grâce à son action anti-inflammatoire. Vous pouvez le retrouver sous la forme de sticks, facile à prendre et à transporter.
  • En cas de diarrhée, l’argile verte ultra ventilée est idéale. Elle va agir comme un pansement en absorbant les toxines et en régularisant le transit. Il vous suffit d’infuser un peu d’argile verte dans un verre d’eau, si possible laissez infuser une nuit complète avant de la boire.
  • Pour une action plus générale sur le système digestif pensez à utiliser les plantes ! Un mélange d’EPS Mélisse-Chardon-Marie-Curcuma, aura une action protectrice, anti-inflammatoire, et calmante nerveuse sur la sphère digestive. Sur le même principe mais avec d’autres plantes, un mélange EFGM (Extrait Fluide Glycérinée Miellé) Boldo-Mauve-Origan, facilitera la digestion, calmera les spasmes et favorisera le transit. 5ml à prendre dans un grand verre d’eau une fois par jour pendant 1 mois vous aidera à retrouver votre confort intestinal.
  • Pour faciliter la digestion et éviter cette sensation de lourdeur et de fatigue, nous conseillons de consommer des infusions de plantes réputées pour leur action sur la sphère intestinale après chaque repas (). Selon la médecine ayurvédique l’eau chaude est un excellent remède, elle permet de prévenir la constipation, de favoriser la digestion, d’éviter la fatigue et d’hydrater les tissus, associée aux principes actifs de plantes, cela fait un bon remède préventif.

Quelques plantes à avoir dans ses placards pour confectionner un remède d’urgence (trois à quatre plantes dans une infusions suffisent) :

  • Le microbiote a un rôle important à jouer dans la digestion. Les bactéries constituant la flore intestinale jouent un rôle fondamental dans le maintien de notre équilibre. Elles sont établies en écosystème et produisent des substances bénéfiques pour le bon fonctionnement de l’organisme. Elles aident à la dégradation de certaines molécules substrats absorbables, elles protègent contre la prolifération des germes qui pourraient être nocifs, elle produisent des enzymes, des vitamines et des carburants des cellules du gros intestin. Un déséquilibre de la flore intestinale peut engendrer de nombreux troubles, ballonnements, diarrhée, vomissements… Il est alors indispensable de recréer cette flore à l’aide de probiotiques, qui vont agir en renforçant les bactéries naturelles présentent dans le corps. Le laboratoire Pileje a élaboré tout une gramme de probiotique avec différentes souches de bactéries ayant chacune leur spécificité, par exemple pour retrouver un confort digestif les souches  microbiotiques contenues dans Lactibiane Référence 5G . Pour réensemencer totalement la flore, une cure de 3 mois de probiotiques est vivement conseillée pour profiter des bienfaits à long terme.

Comment éviter la mauvaise digestion après un repas copieux ?

Si votre digestion est bonne en général mais que vous souhaitez avoir un remède d’appoint après les repas copieux occasionnels, optez pour les huiles essentielles !

Facile à transporter et à prendre ponctuellement, elles faciliteront la digestion, en vous évitant la sensation de lourdeur et de fatigue post-prandiale.

Trois huiles essentielles à avoir dans sa trousse de secours:

  • Menthe poivrée  : en plus d’être stimulante, l’huile essentielle de menthe poivrée va aider la digestion, en particulier si celle-ci est accompagnée de nausée et de spasmes. Une goutte sur la langue ou dans une cuillerée à café de miel, à renouveler si nécessaire dans les heures qui suivent deux à trois fois par jour. Si la menthe poivrée est trop forte en bouche pour vous, vous pouvez utilisez l’huile essentielle de Menthe des Champs , qui aura un goût moins fort avec les mêmes vertus digestives
  • Laurier Noble : en interne ( 1 goutte dans une cuillerée à café de miel, deux à trois fois par jour) ou bien en massage diluée avec une huile végétale elle est anti spasmodique. En olfaction, elle permet de lutter contre le coup de barre ressenti après les repas de fête
  • Basilic : elle apaise les aigreurs d’estomac, l’aérophagie et les ballonnements. A prendre par voie orale 1 à 2 gouttes, deux à trois fois par jour, dans une cuillerée à café de miel, ou bien à appliquer en massant dans le sens des aiguilles d’une montre dilué dans une huile végétale.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’utilisation des huiles essentielles ou que le goût est trop fort, vous pouvez vous tourner vers des capsules d’huile essentielles prêtes à l’emploi, facile à transporter et à conserver. Le laboratoire Pranarom a élaboré Oleocaps 3 à base d’huiles essentielles de Menthe poivrée, Basilic exotique, Cumin, Anis étoilé, Citron, Carvi, Poivre noir. Elles peuvent se prendre en prévention d’un repas copieux ou bien après et à garder sur soi pour aider la digestion au quotidien

Il n’existe pas de remède miracle pour avoir une bonne digestion. Notre corps est comme une voiture, au même titre qu’elle a besoin du bon carburant, d’un bon entretien et d’une vidange pour fonctionner et durer dans le temps, notre organisme a besoin d’une bonne alimentation d’une bonne hygiène de vie et de phase detox pour rester en bonne santé le plus longtemps possible. Ajustez votre alimentation de façon raisonnée, adoptez une bonne hygiène de vie en prenant le temps de savourer vos repas, aérez votre corps et votre esprit, et quand vous vous sentez encrassez, surtout aux changements de saison, accordez vous une cure detox deux fois par an à base de plantes pour traverser les saisons tout en gardant votre vitalité. N’oubliez pas que le ventre est notre deuxième cerveau si ce n’est le premier, prenez en soin!

Sources :

https://www.ponroy.com/conseils-sante/bien-etre-vitalite/digestion/les-etapes-de-la-digestion-1

http://www.aloemagazine.com/troubles-digestifs-symptomes/

http://www.aloemagazine.com/ventre-centre-de-la-sante/

http://www.desintoxication.info/quest-ce-que-la-flore-intestinale/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *