Comment choisir votre complément alimentaire bio

L’agriculture biologique est née de l’initiative d’agronomes, de médecins, d’agriculteurs et de consommateurs qui, dans les années 1920, ont généré de nouveaux courants de pensées reposant sur des principes éthiques et écologiques, et initié un mode alternatif de production agricole privilégiant le travail du sol, l’autonomie et le respect des équilibres naturels. À l’approche des années 70, des changements sociologiques importants influencent largement le développement de l’agriculture biologique. En 1981, les pouvoirs publics français reconnaissent officiellement l’agriculture biologique. Une Commission Nationale est créée, chargée de l’organisation et du développement de l’agriculture biologique en France et de l’homologation des cahiers des charges.

C’est quoi un complément alimentaire bio ?

Comme son nom l’indique, les compléments alimentaires bio sont des substances que l’on prend en complément de l’alimentation conventionnelle.

Ils sont pris en vue de combler les carences de l’organisme ou de répondre à des besoins spécifiques de celui-ci. Ils sont là pour permettre de petits réglages au niveau de l’organisme, pour entretenir la santé, pour combler les carences.

En théorie, l’alimentation habituelle devrait suffire pour apporter à l’organisme, tous les nutriments, macroéléments comme micro éléments dont il a besoin. Cependant, votre nutrition quotidienne est rarement adaptée. La carence qui en découle peut entrainer des troubles du métabolisme, voire même des maladies.

Et le rôle des compléments alimentaires est justement de combler les carences de cette mauvaise alimentation afin de prévenir ces maladies. Une partie permet de revitaliser. Il est ainsi indéniable qu’utilisés à bon escient, et adaptés à nos réels besoins, les compléments alimentaires peuvent être réellement bénéfiques pour notre santé et notre bien-être.

Pourquoi choisir un complément alimentaire bio ?

La certification bio est un gage de qualité certifié par un organisme agréé. Par exemple, les Laboratoires Arkopharma sont régulièrement audités par un organisme certificateur (ECOCERT) pour la vérification de leur engagement en Agriculture Biologique.

Un complément alimentaire bio est certifié par un organisme agréé chargé de vérifier la qualité du produit vendu par le laboratoire. C’est un règlement communautaire CE N°834/2007 relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques applicable depuis le 1er janvier 2009 sur la base duquel les organismes certificateurs auditent les opérateurs. C’est la garantie de la naturalité et de l’authenticité. L’Agriculture Biologique a recours à des pratiques culturales et d’élevages soucieuses du respect des équilibres naturels et du bien-être animal. Elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants.

Les bénéfices sont multiples pour la société, tant au niveau de la préservation de la qualité des sols, de l’air, de l’eau et de la biodiversité, qu’au niveau de l’obtention de produits aux qualités sanitaires et nutritionnelles avérées, une identification de la qualité et de l’origine

Quelle que soit la catégorie de produits, la transformation des produits biologiques obéit aux règles suivantes :

* Pas d’utilisation d’Organismes Génétiquement Modifiés ;

*  Pas de pesticides chimiques de synthèse (insecticides, fongicides de synthèse etc.)

*  Il est interdit d’incorporer un même ingrédient en Bio et en non Bio dans une denrée

*  Les préparations Bio et non Bio doivent être séparées dans l’espace ou dans le temps

*  Un produit biologique est composé à majoritairement (>50%) d’ingrédients agricoles dont 95% doivent être issus de l’agriculture biologique. L’eau et le sel ne sont pas pris en compte dans le calcul du pourcentage. Les 5% restants sont des ingrédients agricoles inscrits aux annexes IX du règlement (CE) n°889/2008. Les composants d’origine non agricole sont < à 50% et doivent être inclus dans la liste des additifs autorisés dans l’annexe VIII du règlement (CE) n° 889/200. A noter certains additifs sont notés par un astérisque car d’origine agricole et à comptabiliser dans la proportion des ingrédients d’origine agricole.

Comment choisir son complément alimentaire bio ?

Le choix d’un complément alimentaire adapté passe avant tout par la détermination des besoins réels de l’organisme. En effet, les besoins nutritionnels sont différents d’un individu à un autre. Ils dépendent de nombreux facteurs, tels que l’âge, le sexe, l’état de santé ou encore le style de vie.

Un sportif n’aura pas les mêmes besoins qu’un sédentaire, de même qu’une femme enceinte n’aura pas les mêmes besoins qu’une femme qui allaite ou qui entre en phase de ménopause. Comme le choix d’un complément alimentaire a un impact direct sur notre santé, il est absolument nécessaire de voir les interactions avec les médicaments et les traitements en cours et de vérifier la compatibilité du complément alimentaire avec l’état de santé actuel. Les spécialistes recommandent souvent de faire un bilan de santé, afin d’une part de personnaliser les compléments alimentaires pour avoir un effet plus ciblé sur les carences et d’autre part, d’éviter de prendre des risques inutiles.

Afin de bien choisir ses compléments alimentaires bio en pharmacie des critères essentiels sont à prendre en compte, a savoir :

  • Le choix du fournisseur  : Gardez une préférence pour les produits fabriqués en Europe. Il faudrait préciser que la règlementation en Europe est l’une des plus strictes dans le domaine. De cette manière également, on a une meilleure traçabilité du produit.

A ce titre, le label fabriqué en France est souvent une garantie de qualité. Pour les produits en vente libre, sans ordonnance, il est beaucoup plus préférable de les acheter en pharmacie.

  • Le packaging et l’étiquette : Prêtez attention à l’état du packaging et de l’étiquette ainsi qu’à tout ce qui y est mentionné. Un étiquetage mal écrit ou qui manque de précision est souvent signe d’une qualité moindre. Prenez le temps de vérifier les mentions sur l’étiquette. Cette dernière doit comporter :
  • le nom et la teneur des catégories de nutriment et des substances du produit
  • le dosage journalier recommandé
  • un avertissement concernant le respect de la dose indiquée
  • une déclaration qui vise à combiner le complément avec une alimentation équilibrée et à éviter l’emploi du complément alimentaire comme substitut d’un régime alimentaire
  • un avertissement concernant les précautions d’emploi, notamment la tenue hors de portée des enfants, la prise pour les femmes enceintes ou allaitantes…
  • La composition  : Renseignez-vous sur les ingrédients qui composent le complément alimentaire. Il est fortement recommandé d’optez pour les produits qui comportent les meilleurs ingrédients naturels, en vitamine C, D, E, en oligo-éléments, en minéraux, notamment le magnésium, en prenant soin d’éviter le chlorure de magnésium.

Assurez-vous que le complément alimentaire est fabriqué à base de plantes de culture biologique, sans additif. Généralement les produits synthétiques ne sont pas tolérés par l’organisme et sont dangereux pour la santé. Les vitamines et les bêta-carotènes doivent être naturels.

Le point le plus important est de vérifier la présence du principe actif de la plante. Les polyphénols, notamment ceux qu’on trouve dans les plantes, les fruits et légumes sont à privilégier.

  • La présentation du complément alimentaire : La valeur thérapeutique d’une plante dépend de la préservation du principe actif à l’origine de cette vertu. Chaque forme peut présenter ses avantages et ses inconvénients.

Pour les molécules hydrosolubles, les tisanes et les décoctions sont les plus appropriés. Cependant une très grande quantité est nécessaire pour bénéficier pleinement de tous les principes actifs.

Les teintures mères sont aussi intéressantes, cependant, leur utilisation est contre-indiquée chez certains groupes d’individus en raison d’une forte présence d’alcool.

Les capsules préparés à base de racines sont pratiques et de qualité, mais ils se conservent mal.

Les comprimés sont simples et pratiques mais ils prennent du temps à avoir de l’effet.

Les gélules sont pratiques également mais leur longévité est limité et il faut attendre longtemps avant de ressentir les bienfaits.

Les huiles essentielles sont l’idéales, cependant leur usage nécessite beaucoup de précaution.

Les microbilles à relargage-retard sont de loin les meilleurs compléments alimentaires cependant, très onéreux, très peu de personnes peuvent les acquérir.

Les extraits fluides sont excellents en termes de concentration de principes actifs, cependant ils sont indisponibles et leur usage reste confidentiel.

  • Le label de qualité : Le label de qualité est un critère essentiel en matière de complément alimentaire. Les laboratoires certifiés ISO 22000respectent le cadre légal des compléments alimentaires, et peut ainsi être considéré comme un gage de qualité. Pareil également pour le référentiel « fabriqué sous environnement des bonnes pratiques pharmaceutiques ».

Les produits contenant des excipients et additifs de synthèse sont à éviter. Préférez les produits portant le label bio certifié (Ecocert, AB…). Les produits qui sont beaucoup plus assimilables.

Dans certains cas cependant, les produits à base de plantes issues d’un milieu sauvage peuvent être plus efficaces qu’un produit bio.

  • La posologie  : Préférez les compléments alimentaires avec un dosage dont la consommation s’étale durant la journée. Selon les naturopathes, les thérapeutes et les spécialistes, un complément alimentaire en une seule prise quotidienne est peu recommandable.

 

  • Le prix : On a souvent tort de lier la qualité au prix, cependant, en termes de complément alimentaire, cette association s’avère exacte dans la plupart des cas. Un complément alimentaire bon marché est rarement un bon complément alimentaire. Evidemment, cette affirmation ne veut pas dire qu’un complément alimentaire cher est toujours un bon complément alimentaire.

 

  • Les effets secondaires  : À l’instar de tout médicament, toute plante, si elle est efficace a forcément des effets secondaires. Ces effets secondaires doivent être clairement lisible dans le packagingou à défaut, inscrite dans une notice venant avec le complément alimentaire.

Pour plus d’informations n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien…

 

 Sources

 

1 – Comment choisir un complément alimentaire

http://www.leboncomplement.com/comment-choisir/

 

2- Compléments alimentaires Bio : QUESTIONS / REPONSES

http://www.synadiet.org/sites/default/files/page/files/ca-bio-questions-reponses-dec-2012.pdf

3-  Comprendre les labels bio

http://www.ecocentric.fr/html/labels-bio

4- La Bio en France

http://www.agencebio.org/sites/default/files/upload/documents/4_Chiffres/BrochureCC/cc2016_france_1.pdf

5 – Un compélment alimentaire bio

http://www.synabio.com/doc/synabio-doc-426.pdf

6-Agence Bio

http://www.agencebio.org/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *