Comment soigner la fièvre avec l’homéopathie

Fievre-homeopathie

La fièvre est caractérisée par une nette augmentation de la température du corps. Elle se manifeste chez tous les êtres vivants à sang chaud et chez l’être humain, cette élévation peut aller au delà de 40°C.

Comme la température normale du corps humain oscille entre 36,5°C et 37,5°C, on considère être en présence d’une fièvre à partir de 38°C.

La vérification de cette température peut se faire à l’aide d’un thermomètre, à partir de diverses parties du corps pour ne citer que le rectum, les aisselles et la bouche. La température rectale est la plus fiable pour les enfants âgés de moins de 5 ans. Au-delà de cet âge, il est recommandé de mesurer la température au niveau de la bouche.

Si la fièvre se manifeste couramment chez les nourrissons et les enfants en bas âge, les adultes ne sont pas non plus épargnés. En fait, la fièvre est une réaction immunitaire du corps humain.

Face à l’attaque des diverses bactéries et autres parasites qui diffusent des substances chimiques mettant en danger le corps humain, les globules blancs en charge de la défense de l’organisme vont réagir en dégageant des substances appelées pyrogènes. L’augmentation de la température corporelle résulte alors de ces pyrogènes. Cette réaction inhibe ou élimine carrément les actions des microbes et des parasites qui ne peuvent survivre à une température élevée. Parfois, cette augmentation de température est due à des efforts importants déployés pendant une période de forte chaleur, ou à une surexposition au soleil ou encore à un trouble hormonal. Mais elle peut aussi être la manifestation des effets de certains médicaments.

 

Les 4 Différents types de fièvres

 

1- Fièvre avec température élevée

L’élévation de la température au-delà de 38°C est le principal symptôme d’une fièvre. Mais selon les cas, d’autres symptômes viennent souvent s’ajouter à ce changement de température.

2-  Fièvre avec température élevée de manière brusque

Parfois, la fièvre peut se présenter par une élévation brusque de la température après une grande sensation de soif accompagnée d’une grande anxiété et d’une sécheresse de la peau.

3- Fièvre avec température moyenne

La fièvre peut aussi se manifester par une succession de pâleur et de rougeur, avec une température avoisinant les 38,5°C. Un autre type de symptômes est la grande fatigue accompagnée d’une sécheresse de la bouche et d’un sentiment de soif et de gros frissons.

4- Fièvre et courbature

Quelquefois, des courbatures, de fortes sueurs ainsi que des tremblements surviennent chez un individu fiévreux. Afin de garder le corps à une température élevée, une région du cerveau appelée hypothalamus fait contracter les muscles, les tremblements proviennent de ce mécanisme. Ensuite, pour que la température puisse redevenir à la normale, la chaleur sera dégagée grâce à la transpiration. Dans de très rares cas, des sueurs visqueuses et une odeur désagréable peuvent aussi se dégager du corps du malade. Pour certains enfants, surtout les bébés de moins de 3 mois, la fièvre peut s’accompagner de convulsions.

 

Les 4 Différents Remèdes Homéopathiques

 

  • Aconit 9CH une dose à renouveler 3 heures puis 6 heures après pour toutes les fièvres d’apparition brutale, d’emblée très élevée (40°), avec forte soif mais sans transpiration.

 

  • Belladonna 9CH 5 granules toutes les deux heures en cas de fièvre d’apparition brutale, d’emblée très élevée (39-40°C) avec forte transpiration et soif intense ; le visage est écarlate, les yeux sont brillants, les pupilles dilatées, le regard fixe, comme figé. Le sommeil est agité, peuplé de cauchemars.

 

  • Gelsemium 7CH 2 granules 3 fois par jour si la fièvre ne provoque pas de soif mais laisse le sujet comme abruti, hébété et somnolent.

 

  • Ferrum phosphoricum 9CH 5 granules 4 fois par jour en cas de « petite fièvre » (38,5°C), s’installant lentement, avec une toux sèche. Le visage est pâle, les mains moites, la soif modérée. Chez un enfant, ce remède peut couper court à un début d’otite.

 

Quelquefois, la consultation d’un médecin est indispensable pour trouver la maladie en question. Chez un enfant, une fièvre qui dure plus de 2 jours et qui s’élève au-delà de 39°C nécessite toujours un avis médical. Si la température passe au-dessus de 40°C, le patient doit se faire examiné par un médecin, peu importe son âge.

Nous l’avons déjà souligné, le but du médecin homéopathe est de traiter le malade et non sa fièvre en particulier. La fièvre n’est qu’un symptôme, et l’isoler du reste du tableau clinique revient à décapiter un processus de défense, une réaction du système immunitaire. Le médicament homéopathique adapté accompagne, canalise, et optimise ce processus. Il doit être prescrit dès les premiers symptômes, le plus tôt possible. Bien entendu, le médicament doit soulager rapidement, et être accompagné de mesures hygiéno-diététiques.

Quand une fièvre est très résistante et n’évolue pas malgré les divers traitements qui ont été entrepris, le patient doit toujours voir un docteur même si aucun des symptômes cités plus haut n’apparaissent.

 

 

Sources

1- Lutter contre la fièvre avec l’homéopathie

http://www.xn--homopathie-d7a.com/pathologies/fievre.html#differentes_manifestations_fievre

 

2- 4 façons homéopathiques de traiter la fièvre

http://homeomalin.com/homeopathie-et-fievre/

 

3- Soigner son enfant à l’homéopathie : faire baisser la fièvre

http://www.onmeda.fr/medecines-douces/homeopathie-pour-enfant-faire-baisser-la-fievre-1471-3.html

 

4- L’homéopathie dans le traitement de la fièvre

http://www.passeportsante.net/fr/Communaute/Blogue/Fiche.aspx?doc=homeopathie-fievre

 

5- Traitement de la fièvre et homéopathie

http://www.homeophyto.com/traitement-de-la-fievre-et-homeopathie-3/

 

Parlez-en autour de vous !
Ce contenu a été publié dans Homéopathie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Comment soigner la fièvre avec l’homéopathie

  1. Sweetlilou dit :

    En naturopathie, la fièvre est respectée et les affections ne durent en général pas bien longtemps. On considère que la « maladie » est un processus choisi par l’organisme pour se purifier, se nettoyer, en gros se refaire une santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>