Comment soigner la migraine ophtalmique naturellement ?

Les migraines ophtalmiques surviennent souvent après une expositions à une lumière vive et agressive, à un environnement trop bruyant ou sont dûes à la chaleur et/ou le stress. C’est une pathologie fréquente qui touche aussi bien les enfants, les hommes et les femmes. Pouvant être très invalidante au moment de la crise, la migraine ophtalmique est toutefois sans gravité. Elle s’apparente à une migraine classiq

ue sauf qu’elle débute par des manifestations visuelles tels que des éblouissements.

Migraine ophtalmique : définition, symptômes et causes

La migraine ophtalmique est une expression courante pour parler de la migraine avec aura visuelle. Elle fait donc partie de la famille des migraines, une maladie neurovasculaire. La migraine sans aura est la plus fréquente (80 à 90 % des cas). C’est un mal de tête bien particulier qui se manifeste par crises et est souvent accompagné de nausées et de vomissements.

La migraine avec aura est ainsi dénommée du fait des phénomènes neurologiques (visuels, sensitifs, moteurs ou troubles passagers de la parole) impressionnants qui précèdent la céphalée, caractéristique de la migraine. La phase d’aura peut parfois cohabiter avec la phase de céphalée : on parle alors de migraine accompagnée.  Dans la migraine, la céphalée apparaît lorsque les petits vaisseaux de la tête se dilatent (ils deviennent plus gros). En cas d’aura, cette phase de dilatation est précédée d’une phase de vasoconstriction (les vaisseaux se contractent, le diamètre se rétrécit). La phase d’aura dure entre quinze minutes et une heure avant l’apparition du mal de tête.

Sans traitement approprié, la crise de migraine, avec ou sans aura, peut durer de quelques heures à trois jours. Cette pathologie est fréquente et bénigne, mais régulièrement handicapante dans la vie quotidienne.

Les Symptômes de la migraine ophtalmique

La phase d’aura se traduit d’abord par des troubles visuels. Différents troubles existent, ils peuvent être ou non associés :
– points brillants (scotomes) ;
– “mouches” noires ;
– plage noire, qui coupe le champ visuel en deux et gêne la vue au point qu’il peut être impossible de conduire, par exemple ;
– dessins géométriques.

On peut avoir ensuite des troubles de la sensibilité :
– fourmillements ;
– engourdissement.

Des troubles du langage peuvent également apparaître (difficulté ou impossibilité de parler).

Durant la phase d’aura, le malade n’a pas mal à la tête. C’est après cette phase que la céphalée migraineuse peut s’installer. Dans la plupart des cas, le mal de tête apparaît puis s’intensifie progressivement, la douleur pouvant atteindre son paroxysme au bout d’un temps variable selon les sujets, entre quelques instants et plusieurs heures.

La céphalée migraineuse se reconnaît à son caractère pulsatile, la localisation unilatérale, et certains phénomènes, par exemple l’impression qu’on vous enfonce un clou dans la tête. La douleur se localise également sur les tempes, au fond de l’œil ou derrière.

Les Causes de la migraine ophtalmique

De nombreux facteurs sont possiblement à l’origine d’une migraine ophtalmique. Toutefois, cette pathologie provient en premier lieu d’une vasoconstriction des artères du cerveau.

La prise en compte des antécédents familiaux a permis de démontrer que la migraine ophtalmique serait aussi en partie héréditaire. Cette maladie toucherait en effet plusieurs membres d’une même famille. Toutefois, aucune étude scientifique sérieuse n’a confirmé avec certitude ce constat.

Elle est d’ailleurs aussi très féminine. Les oestrogènes, hormones jouant un rôle direct dans le fonctionnement du cerveau, ont longtemps été mis en cause. Ce lien s’explique par le fait que nos neurones aient des récepteurs captant les oestrogènes. Les femmes sont bien plus diagnostiquées que les hommes et se révèlent ainsi plus sujettes à cette pathologie. Les migraines ophtalmiques sont très souvent confondues avec les migraines cataméniales. Ces dernières sont uniquement liées aux cycles menstruels. Lorsque le taux d’œstrogène chute naturellement ou lors de l’arrêt de la pilule (quelques jours avant ou au début des règles), il y a des modifications cérébrales qui provoquent chez certaines femmes des migraines.

On sait également que la migraine est une maladie génétique. Les recherches en cours ont mis en évidence une anomalie sur un locus du chromosome 8.

Il ne faut pas confondre les causes de la migraine avec les facteurs déclenchant la crise.

Les facteurs favorisant une crise de migraine ophtalmique

– Stress d’origines diverses, dont l’anxiété anticipatoire de la crise ;
– Consommation d’alcool ou de vin ;
– Jeûne ;
– Absence ou excès de sommeil ;
– Certains bruits ;
– Fortes odeurs ;
– Eclairs lumineux (stroboscopes…) ;
– Règles chez la femme (quelques jours avant, pendant ou après). La brusque chute des estrogènes au moment des règles déclenche la crise de migraine ;
– Contraception médicamenteuse ;
– Variations de climat ;
– Changements de rythme ;
– Certains aliments comme le chocolat et les produits laitiers ;
– Tabagisme.

Une place particulière doit être réservée au stress. S’il est inexact de dire que le stress est à l’origine de la migraine chez un individu, il est juste de dire qu’une situation stressante peut être à l’origine de la multiplication des crises chez un sujet migraineux et, surtout, que la migraine engendre du stress. L’hygiène de vie joue un rôle clé dans l’apparition des migraines ophtalmiques.

Les Traitements pour soulager la migraine ophtalmique

Pour traiter les migraines ophtalmiques, il est aussi possible d’utiliser des méthodes naturelles ou des techniques de médecine douce. Ainsi, on conseille aux personnes atteintes de ce type de maux de tête de boire du café ou de se mouiller la tête et le visage avec de l’eau froide. Une consultation chez un chiropracteur, un acupuncteur ou un ostéopathe peut aussi s’avérer être efficace.

Il est fortement déconseillé de prendre des médicaments avant que la phase d’aura – celle où les vaisseaux se contractent – ne soit terminée car les médicaments, qui sont des constricteurs, contracteront un peu plus les vaisseaux. Résultat : il n’y a aucun effet sur le mal de tête qui n’est pas encore apparu.

Le traitement de la migraine avec aura varie en fonction des crises, de leur durée, de leur fréquence et de leur retentissement sur la vie quotidienne. Pour soulager les crises, un traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, kétoprofène, aspirine) et/ou avec des triptans (vasoconstricteurs) se montre efficace. L’aspirine est aussi utilisée en association avec des antiémétiques (antivomissements et nausées). Pendant une crise, le sommeil dans une chambre calme et dans le noir permet de supporter la douleur ou d’optimiser l’effet d’un médicament adapté.

Homéopathie

En complément d’un traitement adapté et selon les symptômes, prendre au choix :
– lorsque la migraine débute au-dessus de l’orbite de l’œil droit : 2 granules de Sanguinaria 5 CH au moment de la migraine ;
– si les douleurs sont surtout localisées à droite : Lycopodium 9 CH, 2 granules 3 fois par jour ou 1 dose par semaine ;
– lorsque la migraine débute au-dessus de l’orbite gauche : 2 granules de Spigelia 5 CH au moment de la crise ;
– si la douleur circule de gauche à droite dans la tête : 2 granules de Lac caninum 9 CH au moment de la migraine.

Aromathérapie

La migraine ophtalmique est une pathologie dont les symptômes peuvent être diminués par la prise d’huiles essentielles. L’utilisation de quelques unes d’entre elles favoriserait la disparition de la crise.

Retrouvez dans notre pharmacie bio en ligne,par exemple :

  • l’huile essentielle de lavande vraie : Cette huile dispose de principes actifs comme le linalol qui lui confèrerait des propriétés vasodilatatrices et sédatives. Elle aurait également l’avantage de favoriser le sommeil et une meilleure gestion du stress. L’anxiété et les angoisses qui peuvent être des facteurs déclencheurs seront réduites. La lavande vraie inhiberait ainsi la sensation de douleur et stabiliserait l’état émotionnel de la personne. A découvrir :  Pranarom huile essentielle lavande vraie 10 ml
  • l’huile essentielle de menthe poivrée :  Cette huile essentielle est la référence en terme de céphalées. Elle a une teneur élevée en menthol, ce qui permettrait d’inhiber la transmission de la douleur car elle agirait au niveau des récepteurs de cette douleur. Ce serait également un anti-inflammatoire puissant pour calmer l’inflammation des neurones. Son action serait rapide et s’installerait sur la durée.  A voir : Puressentiel huile essentielle menthe poivrée bio 10 ml
  • l’huile essentielle de camomille romaine : Les vertus de l’huile essentielle de camomille romaine furent découvertes par Galien, un célèbre médecin grec. Il l’utilisait déjà à l’époque contre les maux de tête, les migraines rebelles et les névralgies. La camomille romaine aurait des propriétés calmant l’activité du système nerveux central. Elle agirait ainsi comme un analgésique et un antispasmodique. A tester : Docteur Valnet huile essentielle BIO camomille romaine 5 ml ou Arko Essentiel huile essentielle de camomille romaine 5 ml
  • l’huile essentielle de basilic : L’huile essentielle de Basilic est riche en méthylchavicol, un ingrédient dont les principes actifs agissent comme un puissant antispasmodique. Le basilic empêcherait la contraction des muscles qui entourent les vaisseaux sanguins. Le linalol, également présent dans cette huile, lui conférerait un pouvoir décontractant et calmant. Elle permettrait de lutter contre les angoisses et le stress pouvant être à l’origine d’une crise de migraine ophtalmique. A voir : Phytosun huile essentielle basilic 10 ml

Les huiles essentielles sont des substances à manipuler avec précaution. Elles peuvent créer des réactions allergiques alors il est souvent recommandé de les tester avant utilisation. Pour cela, il suffit d’apposer une goutte d’huile sur le pli du coude et d’attendre 48 heures. Si aucune réaction cutanée n’apparaît, vous pouvez alors vous rapprocher de votre pharmacien pour connaître la posologie à adopter pour une migraine ophtalmique. Bien sûr, les huiles essentielles sont contre-indiquées chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez les enfants de moins de 6 ans.

Phytothérapie

Les plantes ont toujours fait parties des médecines douces pouvant devenir des traitements potentiels contre toutes sortes de maladies. Certaines plantes sont, en effet, à privilégier lorsque l’on souffre d’une migraine ophtalmique.

Les infusions de menthe peuvent prévenir les crises mais aussi les apaiser lorsqu’elles sont déjà présentes. Elles permettraient d’agir sur l’une des causes possibles de la migraine ophtalmique : la digestion. Manger en excès peut être l’élément déclencheur d’une crise alors boire une infusion de menthe comme Médiflor infusion menthe 24 sachets, par exemple, assurerait une meilleure digestion et diminuerait les risques d’être atteint par une migraine ophtalmique.

Une autre plante peut devenir votre allié pour combattre les symptômes de la migraine ophtalmique : la grande camomille. Cette plante utilisée dans l’Antiquité gréco-latine puis par les herboristes européens a surtout suscité l’intérêt dans les années 90 pour prévenir les crises migraineuses. La réputation de la plante ne serait plus à démontrer. Elle agirait en diminuant l’intensité la fréquence des manifestations. Vous pouvez vous la procurer sous forme de gélules. Retrouvez, par exemple, Naturactive Elusanes grande camomille 30 gélules.

Le chrysanthème Parthenium aurait des propriétés anti-inflammatoires non négligeables et permettrait de calmer les impulsions provoquées par les maux de tête. Comme la menthe, elle peut se prendre sous forme de tisane.

Nous avons presque tous déjà fait l’expérience de vives douleurs et de sensations de pression au niveau du front et des tempes. La migraine ophtalmique se distingue par les troubles de la vision qu’elle procure avant les céphalées.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas  demander conseil à votre pharmacien.

 

 

 

 

Sources

 

1- https://www.comment-economiser.fr/migraine-ophtalmique-que-faire.html

 

2- http://www.santemagazine.fr/maladie-migraine-ophtalmique-30025.html

 

3- http://www.medisite.fr/migraine-les-remedes-contre-la-migraine-ophtalmique.810688.109.html

 

4- http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/faq/15333-migraine-ophtalmique-symptomes-et-traitement

 

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *