Comment reconnaître mon type de peau ?

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Afin de prodiguer les bons soins à votre visage, il est primordial de déterminer son type de peau.

En effet, dans une société où le paraître prend une place de plus en plus importante, avoir une belle peau est devenue une préoccupation quotidienne.

En parapharmacie, des questions deviennent récurrentes : Quelles crème de jour dois-je choisir? Quel nettoyant visage privilégier ? Quel est mon type de peau ?

Découvrez dans cet article quels sont les principaux rôles de la peau, les facteurs influençant sur sa qualité, ainsi que les caractéristiques qui permettent de déterminer votre type de peau: normale, sèche, grasse, mixte ou déshydratée, afin d’adopter une routine de soins adaptée pour une peau étincelante de beauté !

 

Pour que vous réalisiez à quel point il est important de chouchouter sa peau en lui apportant les bons soins, je trouvais cela intéressant de vous faire un petit rappel de ses actions principales sur l’organisme.

  1. Rappel anatomique de la peau (système tégumentaire)

Ses fonctions :

Fonctions :

Mécanismes

Protège les tissus profonds contre :
  • Les lésions mécaniques (coups)

Sa barrière physique contient de la kératine, qui confère aux cellules leur résistance, et des récepteurs de la pression et de la douleur, qui avertissent le système nerveux des lésions possibles.
  • Les lésions chimiques (acides et base)
Ses cellules kératinisées sont relativement imperméabilisantes. Elles contiennent des récepteurs de la douleur, qui avertissent le système nerveux des lésions possibles.
  • Les lésions biologiques
Sa surface est continue et elle sécrète un film de liquide acide retardant la multiplication des bactéries ; ses phagocytes ingèrent les substances étrangères et les agents pathogènes pour les empêcher de pénétrer dans les tissus les plus profonds.
  • Les rayons UV (effets nocifs du soleil)
La mélanine synthétisée par les mélanocytes offre une protection contre les lésions que peuvent causer les rayons UV.
  • Les lésions thermiques (chaleur ou froid)
La peau contient des recepteurs du chaud, du froid et de la douleur.
  • Le dessèchement
Elle contient des substances imperméabilisantes : glycolipides et kératine
  • La perte de chaleur
  • La rétention de chaleur corporelle
  • Le corps élimine la chaleur en stimulant les glandes sudoripares et en permettant au sang d’affluer vers les vaisseaux sanguins dermiques
  • L’organisme retient la chaleur en ne permettant pas au sang d’affluer vers les vaisseaux sanguins dermiques.
  • l’urée et l’acide urique
Ces substances sont éliminées par la sueur fabriquée par les glandes sudoripares.
  • Synthétise la vitamine D
Les molécules de cholestérol modifiées de la peau sons convertis en vitamine D sous l’effet des rayons du soleil.

Pourquoi certains ont une peau grasse, d’autres une peau sèche ?

Notre type de peau dépend de la qualité de notre film hydrolipidique.

Kesako ?

Le film hydrolipidique, c’est la barrière protectrice à la surface de notre peau, un mélange de sueur et de sébum formant notre flore cutanée :

  • Le sébum empêche l’eau de s’évaporer et permet de lutter contre les germes pathogènes.
  • En plus de réguler la chaleur corporelle, la sueur est responsable de l’hydratation de la peau et de l’équilibre de la flore cutanée.

Facteurs influant sur la qualité de notre film hydrolipidique :

  • l’âge
  • la santé
  • le climat
  • la pollution
  • l’ hygiène de vie : alimentation,exercice physique régulier

 

  1. Caractéristiques des différents types de peau

    Types de peaux

    Caractéristiques

    • Peau normale

    • Aspect lisse et velouté
    • Grain fin et pore resserrés
    • Ne brille pas
    • Souple, élastique et confortable

    Ce type de peau est malheureusement assez rare, si c’est votre cas, vous avez bien de la chance !

    • Peau sèche

    • Pores serrés
    • Toucher rêche
    • Tiraillements par manque d’élasticité
    • Sensible et facilement irritée
    • Possibles rougeurs ou dartres
    • Démangeaisons voir desquamation

    La peau sèche traduit un manque de sébum. Pauvre en lipides, le film hydrolipidique présent à la surface de la peau devient trop perméable : mal protégée, la peau se déshydrate facilement.

    • Peau grasse

    • Pores dilatés entraînant points noirs
    • Brillance
    • Imperfections et/ou acné.
    • Grain épais et terne

    Une peau grasse produit davantage de sébum, les impuretés tels que de la poussière peuvent facilement se déposer et rester collés sur le visage, un véritable nid douillé pour les bactéries et l’apparition de boutons…

    Le seul avantage est que le film hydrolipidique des peaux grasses est riche en lipides protecteurs, et résiste mieux au temps retardant ainsi les premiers signes de l’âge.

    A noter que la peau grasse a quand même besoin d’être hydratée tout autant qu’une autre, privilégier à ce moment la un soin fluide matifiant.

    • Peau mixte

    C’est un mélange de deux types de peau :

    • peau grasse sur la zone médiane, ou zone T : le front, le nez et le menton, avec des brillances et des points noirs
    • une peau normale ou sèche sur le reste du visage
    • Peau déshydratée

    Une peau déshydratée est une peau qui manque d’eau:

    • la peau manque de souplesse, elle est inconfortable
    • elle est terne, sans éclat
    • des ridules de déshydratation apparaissent

    Facteurs pouvant être à l’origine de la déshydratation de la peau :

    – changement brutal de température

    – le stress,

    – une mauvaise hygiène de vie (manque de sommeil et alimentation déséquilibrée)

    – des cosmétiques mal adaptés aux besoins des peaux déshydratées.

    • Peau mature

    • Peau sensible : sensations de démangeaisons, de tiraillements et les rougeurs.
    • Signes visibles de l’âge : ridules et rides
    • la perte de volume et la perte de densité.
    • Teint terne et tâches pigmentaires

    La baisse des hormones féminines, œstrogènes et progestérone, engendre un déséquilibre physique qui se répercute sur la peau.

 

  1. Astuces pour déterminer votre type de peau

Déterminer son type de peau n’est pas aussi facile que l’on peut croire. Pour ne pas vous tromper, vous pouvez vous rendre chez une esthéticienne ou chez un dermatologue. Ils vous feront un diagnostic de peau et vous donneront tous les conseils de soin du visage adaptés à votre type.

Vous pouvez également le déterminer en vous observant dans un miroir. Privilégiez une peau propre et un miroir grossissant pour plus de précision. Il existe certains indicateurs qui ne trompent pas.

Vous devez regarder si votre visage présente des pores dilatés, des points noirs, des plaques de sécheresse et des rougeurs.

Vous devez savoir aussi si votre teint est terne ou lumineux, si votre peau est fine, épaisse, douche, rêche ou poisseuse.

Votre peau est-elle confortable ? Ressentez-vous des tiraillements après avoir nettoyé votre visage ?

Si vous avez encore quelques doutes, vous pouvez faire le test du mouchoir :

  • Nettoyez votre peau avec un soin au pH neutre pour respecter l’équilibre naturel de la peau.
  • Patientez pendant 30 minutes, le temps que les glandes sébacées se réactivent.
  • Posez deux bandes de papier de soie sur votre visage. La première allant du front vers le menton et la seconde de la joue droite à la tempe gauche (une croix doit être obtenue).
  • Appuyez sur les bandes pendant 2-3 minutes avant de les retirer.
  • Observez les bandes.

Comment décryptez le résultat obtenu ? Si sur les deux bandes, il y a de nombreuses traces grasses, votre peau est grasse. Si à l’inverse, aucune des deux bandes n’a de traces, votre peau est sèche. Si seule la bande allant du front au menton porte des marques, votre peau est mixte. Enfin, si des traces légères sont perceptibles, vous avez une peau dite « normale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *