Des gestes simples et naturels pour détoxifier ton foie

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

 

Cet organe de 28 cm en moyenne pèse environ 1,5 kg. C’est l’organe le plus volumineux du corps humain, il est situé prés du poumons droit et du cœur. Il assure de nombreuses fonctions dans notre organisme, il est primordial d’en prendre soin.

Lorsqu’il est engorgé s’en suit : fatigue, maux de tête, sensation de lourdeur, problèmes de transit, nausées, mauvaise haleine… Il est donc important de le préparer avant les fêtes, et de mettre celui-ci au repos en évitant les aliments industriels (viennoiseries, quiches, pizzas et autres plats préparés), riches en graisses saturées et en sel.

 

Ses missions principales :

  • Sa première mission et de réguler la circulation sanguine, similaire à l’action d’une éponge, il absorbe ou restitue le volume sanguin selon les besoins de l’organisme. Durant un effort il va libérer le sang afin d’approvisionner les muscles. Au contraire, en période de repos, il en profitera pour filtrer le sang afin d’éliminer les déchets accumulés dans l’organisme.
  • Il permet l’assimilation des sucres, des protéines et des graisses.
  • Il synthétise les protéines à partir des acides aminés et du cholestérol mais également les sels biliaires contenu dans la bile et stocké dans la vésicule biliaire ayant pour mission l’absorption des graisses.

Nos émotions en lien avec notre foie :

Nous connaissons tous l’expression «  se faire de la bile » souvent utilisé lorsque nous sommes inquiets, ce n’est pas un hasard !

Un déséquilibre du foie ou de la vésicule biliaire entraîne bien souvent des troubles émotionnels significatifs : irritation, impatience, agitation, colère, pouvant aller jusqu’à la tyrannie, indécision, l’anxiété, frustration etc..

Hyper-sollicité en permanence, nous avons tout intérêt à prendre soin de notre foie au quotidien.

 

Des gestes simples peuvent y contribuer :

1. Boire

Une hydratation suffisante est essentielle pour permettre au foie d’assurer son rôle de filtration, de transformation et d’évacuation des molécules indésirables.
1,5 L à 2 L d’eau par jour est un minimum.
Pour soutenir la fonction hépatique, un verre d’eau tiède additionné d’un jus de citron le matin à jeun peut s’avérer bénéfique (à condition de respecter son tempérament. En effet les grands nerveux rétractés n’en tireront pas de bienfaits, au contraire !)

2. Manger sain et léger

Notre foie est chargé de plus de 500 fonctions différentes. Il ne chôme jamais puisque c’est lui qui « gère » tout ce que l’on ingurgite !
Alors on a tout intérêt à ne pas le surcharger de xénobiotiques (substances étrangères à la vie), autrement dit alcool, tabac, additifs alimentaires mais aussi tous les polluants (pesticides, herbicides, perturbateurs endocriniens), les hormones et médicaments, etc
De même une alimentation trop grasse ou à fort index glycémique, dépourvue d’enzymes et de vitamines ainsi que les cuissons à hautes températures sont néfastes pour le foie. Elles engendreront de sa part un effort supplémentaire permanent pour évacuer tous ces éléments toxiques.

3. Libérer ses émotions

Les émotions refoulées sont autant d’énergies stagnantes qui entravent la bonne circulation du Qi. Le foie est relié en médecine traditionnelle chinoise à l’énergie de la colère (frustration, irritation, ressentiment, amertume, agressivité, emportement, impatience, indignation, etc.)
Exprimée trop fortement ou au contraire refoulée, la colère impacte le foie et induit des désordres (migraines, troubles digestifs, mal-être.)
Aussi, il est important de trouver les moyens de gérer et libérer ses émotions. Pensez à la Fleur de Bach « 
Holly » dont l’action est ciblée sur cette émotion.

4. Renouer avec la bouillotte

La bouillotte chaude appliquée sur le foie crée une vasodilatation qui soutient le foie dans ses fonctions d’élimination et permet de le désengorger.
Geste simple à effectuer le soir après le dîner, ou tout simplement quand le besoin s’en fait sentir (voir article 
« La bouillotte, geste naturo »)

5. Détoxifier dès que le besoin s’en fait sentir

Avant de penser à la phytothérapie, très utile pour soutenir et nettoyer son foie , la première des détox passe par un allègement alimentaire.
La langue chargée, la mauvaise haleine, des réveils nocturnes inhabituels, un teint maussade, une sensibilité nauséeuse, une fatigue traînante…Autant de signes qui peuvent nous inviter à s’occuper de notre foie en le mettant au repos.
Le recours à une monodiète,
cest-à-dire ne consommer qu’un seul type d’aliment sur un repas : riz, pomme, compoteCette méthode permet de soulager votre système digestif puisque un seul aliment est digéré. Le jeûne sur un ou plusieurs jours constitue une bonne option pour alléger le travail du foie. ( parlez en avec un spécialiste adapté)
L’éviction de certains aliments gras, raffinés, d’excitants (café, chocolat, alcool) et d’associations malencontreuses dans des plats peu digestes (crèmes, matières grasses, glucides à fort index glycémiques, etc) permettront déjà à notre foie de souffler un peu, avant d’envisager un nettoyage plus en profondeur.

Solutions complémentaires :

La gemmothérapie : Le bourgeon de genévrier ou de romarin sont d’excellents draineurs hépatiques.

La phytothérapie : le radis noir, l’artichaut, le desmodium , le chardon marie ou en complexe.

https://www.alternativesante.fr/foie/le-foie-notre-centre-anti-poison

2 commentaires sur “Des gestes simples et naturels pour détoxifier ton foie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *