Devenir parents – 5 conseils de santé à adopter avant de tomber enceinte

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous souhaitez optimiser la santé physique et mentale de votre couple afin de transmettre le meilleur à votre futur bout de chou ? Découvrez à travers cet article des conseils en hygiène de vie, des attitudes à adopter pour  vivre une grossesse en toute tranquillité et pour que votre bébé puisse se développer dans les meilleurs conditions possibles.

Faire un enfant, c’est s’engager à vie : ce n’est pas une décision qu’il faut prendre à la légère, il faut s’y préparer sur tous les plans et ce, avant de tomber enceinte.

Une grossesse dure 9 mois, 9 mois durant lesquels la femme va connaître des changements hormonaux importants qui influeront sur son humeur au quotidien. Elle va voir son corps se transformer, tant physiquement que physiologiquement, ses goûts changer etc.

La première chose à toujours avoir en tête c’est que la mère transmet ÉNORMÉMENT de chose à son enfant lorsqu’elle est enceinte : c’est par le biais de son sang que le bébé est nourrit à travers le cordon ombilical. Cela veut dire que tous ce qui est ingérés par la mère (nourritures, alcool, cigarettes) sera transmis directement au bébé, chaque produits cosmétiques que vous choisirez de mettre sur votre peau passera dans votre sang et lui sera aussi transmit. Vous lui transmettrez également votre système immunitaire, votre flore bactérienne… qui ont donc tout intérêt à être en bons états. Il pourra ressentir chaque pensée,sentiment généré durant ces 9 mois (joie, peur, tristesse,haine…).

Et le papa dans tout ça ? Un enfant, cela se fait à deux ! Alors messieurs vous n’êtes pas épargnés non plus ! Vos spermatozoïdes doivent impérativement être de bonnes qualités car l’ensemble de vos gênes y sont renfermés. Une mauvaise hygiène de vie apporte des modifications génétiques qui seront transmise par la suite à votre descendance : c’est l’épigénétique.

Pour en savoir plus sur ce sujet cliquez ici: https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/epigenetique

Il est donc primordial que le papa et la maman soit en bonne santé avant de mettre en route un enfant, ils doivent être équilibrés tant sur le plan physique que psychologique !

Afin d’illustrer mes propos, prenons l’exemple des végétaux :

Pour qu’une graine puisse pousser convenablement, elle a besoin d’un terrain favorable à son bon développement, un sol riche en minéraux pour combler tous ses besoins.Pour nous, c’est la même chose, avant de penser à concevoir un enfant, il est primordial de préparer le terrain des deux parents afin de transmettre le meilleur au futur bébé.

Pour cette raison, la première des choses à entreprendre pour les deux parents est une cure de DÉTOXIFICATION .

ATTENTION: la cure de détoxification doit être effectuée AVANT la grossesse et jamais pendant !

Quel est l’intérêt d’une cure de détoxification ?

C’est un processus qui va nous aider à éliminer les toxines accumulées dans notre organisme au fil du temps.

Ces toxines d’où viennent-elles ?

  • Elles sont générées par notre corps lui-même notamment au cours de la la digestion (acide urique,urée, fermentation…)
  • De nos excès alimentaires : alimentation grasse, industrielles, trop sucrée,
  • De l’ingestion d’additifs, colorants, médicaments, pollutions atmosphériques, produits cosmétiques (aluminium,silicone,paraben…),tabagisme

Ces toxines s’accumulent plus au moins selon chaque individu, cela dépend de ce que nous mangeons, de nos éliminations, de notre fatigue, de notre respiration, de notre environnement extérieur …

Face à cet encrassement le corps doit éliminer un maximum de déchets.

Lorsque nous sommes malades : rhume,bronchite,sinusite,grippe,allergies, etc. C’est votre corps qui tente de vous envoyer un message, il tire la sonnette d’alarme ! A travers ces manifestations physiques ( nez qui coule, crachat,eczéma,vomissement,transpiration,diarrhée,acné,mycose…) votre corps tente d’éliminer ses toxines par le biais de ses organes d’élimination : le foie, les reins, la peau, les intestins, appelés en naturopathie les émonctoires.

Parfois notre corps ne peut plus remplir convenablement son rôle d’élimination car il est trop sollicité et manque d’énergie… L’idée d’entreprendre une cure de détox, c’est de donner un coup de pouce à votre organisme afin qu’il puisse retrouver son équilibre !

Voici les étapes à suivre pour votre cure détox:

CONSEIL n°1 : Rééquilibrer votre alimentation

Le but est de privilégier la qualité de ses aliments à la quantité !

Sachez qu’un surplus de poids durant la grossesse augmente les risques de souffrir d’hypertension ou de diabète. Il est donc préférable de changer ses habitudes alimentaires avant de devenir enceinte pour diminuer les risques.

  • Proscrire toute alimentation industrielle qui possède généralement un indice glycémique beaucoup trop élevé.

Les aliments à index glycémique élevé à limiterDérivés de farine blanche raffinée (baguette, pain de mie, gaufre…), gâteaux industriels, céréales raffinées (riz blanc, pâtes blanches) ; sucreries, confiseries, sucre blanc, barres chocolatées, chocolat au lait, miel commercial, confiture, sirop d’érable, fruits au sirop, jus de fruits industriels, alcool, sodas.

  • Supprimez les produits au lait de vache, préférez les yaourts et les formages au lait de brebis ou de chèvre
  • Mangez un aliment cru à chaque repas (crudités, graines germées, carpaccio, fruits de mer, tartares, smoothies, jus…).
  • Mangez au maximum de fruits et de légumes biologiques (Si vous ne pouvez manger bio laver et peler les)
  • Veuillez à prendre un petit-déjeuné adapté, le moins sucré possible. Essayer de supprimer le sucre dans son thé ou son café, c’est un bon début.

 Exemples de petit-déjeuner:Mangez des tartines de pain complets bio en y ajoutant une fine couche de beurre,de miel, ou encore de purée d’amande par exemple.Consommez un yaourt nature de chèvre ou de brebis et ajoutez y quelques flocons d’avoines, noix ou amandes concassés.
Entre 10h et 11h : le moment idéal pour consommer des fruits, juste avant le repas du midi cela va permettre de stimuler votre digestion.

  • Pensez à varier votre consommation de féculents, comprenant céréales + légumineuse.

→ Consommez des céréales complètes ou ½ complètes et de préférence sans gluten (quinoa, sarrasin, millet, amarante…) et légumineuses (lentilles,fèves,pois chiches, haricots secs…) toutes riches en protéines végétales.

La proportion idéale : 1/3 de féculents pour 2/3 de légumes.

  • N’oubliez pas d’apporter à votre alimentation des acide gras essentiels (Oméga 3 et 6) en variant la consommation de vos huiles végétales ou en consommant des poissons gras.

Sources alimentaires de bons lipides  : 

Oméga 6 : huile de tournesol, huile de pépin de raisin, huile de soja, huile de carthame

Oméga 3 : huile de colza, huile de noix, huile de germe de blé (riche en vitamine E), huile de lin, huile de cameline, huile de chanvre 3 cuillers à soupe d’huile de colza ou olive par jour
EPA, DHA : petits poissons gras (sardines, maquereaux, anchois), saumon, truite de mer, foie de morue.

En complément de votre alimentation, vous pouvez également vous supplémenter en Oméga 3 en prenant PILEJE OMEGABIANE FOIE DE MORUE 80 CAPSULES MARINES

  • Vous pouvez effectuer une mono-diète de pomme une fois par semaine. Cela consiste à manger de la pomme sous toutes ses formes (fruit,compote,jus) durant une journée sans oublier de boire de l’eau.
  • Pour les plus courageux, vous pouvez effectuer un jeûne hydrique une fois par semaine. Cela consiste à boire uniquement de l’eau durant toute une journée.

Nb : Le jeûne et la mono-diète sont des techniques utilisées en naturopathie qui permettent de mettre le système digestif au repos pour que le corps puisse mobiliser plus d’énergie au drainage et à l’élimination des toxines.                                                                                        Attention à ne pas faire n’importe quoi, la mono-diète et le jeûne sont des techniques qui dépendent de l’énergie générale de chacun et qui doit être inscrite dans le cadre d’une cure naturopathique suivie.

  • Dites adieu à la cigarette ou autres drogues. La consommation de tabac est responsable de fausse couche, de saignements, de naissance prématurée et de bébés de faible poids à la naissance.

CONSEIL n°2 : Se libérer du stress, des pensées négatives, des blocages énergétiques :

L’élimination des déchets demande l’énergie de l’ensemble du corps. Pour cette raison, il est primordial de déparasiter son esprit de toutes pensées inutiles ou stressantes qui mobilisent énormément d’énergie à notre corps.

Pour cela il faut :

  • Se relaxer dans le but de « court-circuiter » le système nerveux cérébral et de déparasiter sont esprits des idées fixes, inquiétudes, angoisses…→ respiration consciente, sophrologie, méditation,relaxation guidée

Les huiles essentielles s’avèrent très efficaces pour favoriser détente du corps et de l’esprit. Vous pouvez les respirer à l’aide d’un diffuseur électrique d’huiles essentielles en effectuant vos propres mélanges d’huiles relaxantes ou en utilisant un complexe relaxant.

  • Se reconnecter avec la nature en s’aérant et s’oxygénant le plus possible.
  • Marcher au moins ½ h par jour : privilégiez les marches à l’ascenseur, le vélo à la voiture …
  • Stimuler et réajuster les énergies qui circulent dans notre corps→ massage, manipulations, réflexologie
  • Positiver

Découvrez tous nos conseils sur la gestion du stress à travers cet article: Comment gérer son stress ?

CONSEIL n°3 : Mobiliser les toxines et ouvrir les émonctoires

En naturopathie, on distingue deux types de déchets: les déchets colloïdaux et cristalloïdaux.

  • Les surcharges colloïdales proviennent de la surconsommation de glucides (amidons et sucres) et de lipides (graisses). Ce sont les mucus, les glaires, les écoulements gras, les mucosités, les expectorations, les kystes, qui sont appelés « colles ». Ils sont éliminés par les selles, la bile, le sébum.

 

  • Les surcharges cristalloïdales sont des déchets de nature acide circulant dans le milieu humoral, qui doivent être rapidement éliminés ou neutralisés sous forme de sels, forment de dépôts cristalloïdes qui sont appelés « cristaux ». Leur source provient de la digestion et de la surconsommation d’aliment riches en protéines (viande,poisson, œuf, produits laitier, légumineuse, sucre raffiné).
    Les maladies à cristaux se caractérisent par des tendinites,rhumatismes, sciatiques, calculs, névrites, eczéma,inflammations...

L’intérêt pratique de cette conception naturopathique colles / cristaux se trouve dans le choix des méthodes de drainage et de détoxication à employer, elles seront différents selon les manifestations physiques de chacun.

L’exercice physique reste la première et la meilleure des solutions afin de stimuler l’ensemble des émonctoires. Cependant, d’autres techniques peuvent être utilisées:

Quelles techniques d’élimination s’offre à vous ?

La règle d’or en Naturopathie : il faut toujours dériver vers l’émonctoire le plus fort afin d’économiser l’émonctoire fatigué.

La peau :

La peau constitue une double porte d’élimination car elle rejette les déchets cristalloïdaux à travers la sueur, grâce aux glandes sudoripares, et rejette les déchets colloïdaux à travers le sébum sécrété par les glandes sébacées.
Pour solliciter l’émonctoire cutané, il faut transpirer !

Comment stimuler sa transpiration ?

  • Par l’exercice physique
  • Les bains chauds
  • Sauna/Hammam
  • Ensoleillement

L’intestin et le foie :

Le foie est un organe très important, dont le rôle est, entre autres, de filtrer le sang, de neutraliser les toxines que le sang lui apporte continuellement et de les éliminer. Une alimentation trop riche, une consommation régulière d’alcool et de cigarette ralentit son activité.

Lorsque l’intestin ne fonctionne pas bien, la flore intestinale se déséquilibre, et il devient un véritable lieu de stockage de toxines. Elles traversent la barrière intestinale et va surcharger l’organisme et encrasser le terrain.

Comment stimuler l’action de son foie et de son intestin ?

Afin de décongestionner votre foie, vous pouvez appliquer une bouillotte chaude localement.

Parmi les principales plantes qui ont une action hépatobiliaire (foie et vésicule biliaire), on trouve : le radis noir, le chardon Marie, le romarin, l’artichaut, le boldo, la chicorée sauvage, la fumeterre, le pissenlit.

Vous pouvez également les consommer sous forme d’EPS en réalisant votre propre mélange personnalisé en cliquant ci-dessous:

EPS PHYTOPREVENT Mélange personnalisé d’EPS

Pour les intestins, une réforme alimentaire est obligatoire!  Certaines plantes peuvent favoriser son activité: la mauve, la guimauve, le romarin, le thym, la sauge, l’anis, le fenouil, le cumin, la rhubarbe, la bourdaine, le pruneau, le séné, la rose pâle, la cascara, les graines de lin, le psyllium…

Vous pouvez également effectuer des lavements intestinaux.

Les reins :

Comment stimuler son activité rénale ?

Les reins éliminent les déchets cristaloïdaux par l’urine. Les cristaux proviennent d’un excès de produits azoté, mais aussi à cause du stress, surmenage,pensée négatives

La meilleure des solutions reste de boire beaucoup d’eau, 1,5 litres au grand minimum. De nombreuses plantes diurétiques, dépuratives sont efficaces pour dépurer les reins. Elles peuvent être administrées en infusion, décoction,huile essentielle extrait de plante fraîches ou sèche etc…:

  • La busserole: action astringente et antiseptique
  • Queue de cerise
  • Bouleau
  • Reine des près
  • La Prêle qui augmente le volume des urines
  • Intégrer dans votre alimentation ortie, oseille,cresson,fenouil

La gemmothérapie peut vous aider à stimuler votre fonction rénale, je vous propose GEMMO DIURETIC Bio AQUAGEMM bruyère genévrier bouleau airelle

Il est également possible de masser la zone réflexe du système urinaire au centre de la voûte plantaire qui stimulera son activité

Conseil n°4 : Se supplémenter

Une fois votre cure de détox effectuer il est important pour chacun des parents de se supplémenter en compléments alimentaires :

Pour vous madame :

  • Il est conseillé de prendre des probiotiques quelques mois avant la conception : Les probiotiques sont des micro-organismes utiles qui colonisent la flore intestinale et vaginale. Leur présence permet de renforcer les défenses naturelles de votre organisme en l’aidant à lutter contre la prolifération de micro-organismes nuisibles.Vos intestins doivent être sains car ils sont la porte d’entrée des aliments qui vont alimenter le bébé en nutriments dans sa vie in-utero.De plus, lors de l’accouchement, les intestins du bébé son stérile. Ce sont dans les heures qui suivent que son intestin sera colonisé par des milliers de bactéries présentes dans votre propre flore intestinale, à condition que votre bout de chou naisse par voie basse.C’est pourquoi il est important que vous possédiez une flore intestinale saine et équilibrée !

Nb : Pour les enfants nés par césarienne, il sera conseillé de faire une cure de probiotique après l’accouchement si vous l’allaitez, sinon à administrer dans le biberon.

Je vous conseille PILEJE LACTIBIANE REFERENCE 10 GELULES

  • Il est également important de vous complémenter en acide folique ou vitamine B9, afin d’éviter toutes malformations du bébé (bec de lièvre).Cette supplémentation joue un rôle capital dans les quartes premières semaines de la grossesse, sur le développement du tube neural du futur bébé. C’est le tube neural qui formera sa colonne vertébrale, son crâne et son cerveau.

→  Les aliments riches en acide folique : produits céréaliers, les légumes verts (épinards, brocoli), la viande (foie) et les légumineuses (lentilles et haricots secs). Même si on retrouve de l’acide folique dans ces aliments, il est rare que vous puissiez obtenir l’apport quotidien recommandé grâce à votre seul régime alimentaire. Vous devez prendre environ 0,4 mg d’acide folique par jour, habituellement sous forme de multivitamines.

Pour vous monsieur :

  • Afin d’améliorer votre fertilité en augmentant la concentration et la mobilité de vos spermatozoïdes vous pouvez vous complémenter en Zinc en complément de Vitamine B6, cofacteur qui favorise l’absorption du Zinc.La température favorable au bon développement des spermatozoïdes est de 32C°. Évitez donc de porter des vêtements trop serrés car cela augmente la température corporelle de vos testicules.

Les aliments riches en zinc : Huîtres, moules, volailles (dinde), coquilles Saint Jacques, germe de blé, foie de veau et mouton, céréales complètes, soja, noix, noisettes, graines de courge, épinards, persil, feuilles vertes des crucifères, poisson, jaunes d’œuf.

Vous pouvez prendre Be-Life BIOLIFE Zn B6 Zinc Vitamine B6 60 gélules

Conseil n°5 : Réconciliez vous avec votre sommeil

  • Respectez vos rythmes biologiques : L’idéal serait de dormir 7h au minimum par nuit.
  • Gardez en tête que les heures de sommeil les plus réparatrices sont celles avant 00h.
  • N’ignorez pas les signes de somnolence le soir (bâillements, paupières lourdes, déconcentration…) car si vous loupez le début de votre cycle de sommeil, le prochain aura lui 90 minutes après
  • La chambre à couché doit être une pièce réservée exclusivement à cet effet. Oubliez télé, console de jeu, ordinateur et téléphone… Votre chambre doit être aérée tous les jours afin de renouveler l’air et ne doit pas être chauffée ( entre 17 et 20°C)
  • Réveillez-vous grâce à la lumière : Au lieu d’être alarmé brutalement chaque matin par un réveil classique, choisissez un simulateur d’aube et de crépuscule qui imite le soleil et commencez la journée au naturel.

 

Remarque: Cet article constitue des conseils qui doivent être adaptés selon l’état de santé général et le ressenti de chacun. 

Sources:

https://medium.com/@AmandineCotteaux/se-pr%C3%A9parer-%C3%A0-la-conception-dun-enfant-avec-un-naturopathe-f890b9acafc3

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/grossesse/epigenetique-l-environnement-du-pere-influence-aussi-ses-enfants_102212

 

1 commentaires sur “Devenir parents – 5 conseils de santé à adopter avant de tomber enceinte

  1. Bonne nouvelle pour celles qui allaitent, le lait maternel contient aussi des probiotiques, plus de 700 bactéries !

    Le microbiome du lait maternel évolue au cours du temps :

    Le colostrum contient principalement les genres Weisella, Leuconostoc, Staphylococcus, Streptococcus et Lactococcus

    Après 1 à 6 mois apparaissent d’autres micro-organismes des genres Veillonella, Leptotrichia, et Prevotella, des bactéries typiques de la cavité buccale.

    Merci pour toutes ces infos utiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *