Remèdes naturels contre la varicelle

remedevaricelle

Elle est de retour ! La varicelle fait le tour des salles de classe et des crèches.

Maladie infantile le plus souvent bégnine, elle ne doit néanmoins pas être prise à la légère. Très contagieuse, elle peut s’avérer dangereuse, notamment chez les adolescents, la femme enceinte ou des personnes fragilisées.

 

La varicelle est due au virus varicelle-zona de la famille des Herpesviridae.

Chez les tout-petits, aussi impressionnants que soient ses symptômes, elle ne reste en principe qu’un souvenir, ravivé par la traditionnelle et incontournable photo de famille illustrant la bouille ponctuée de pustules rouges du petit dernier (et le plus souvent ravie car la varicelle exclut le petit veinard de se rendre à l’école pendant une bonne semaine au moins!)

 

Rappel des manifestations de la varicelle (au cas où vous l’auriez oublié !)

Les premiers symptômes apparaissent généralement quinze jours après l’exposition au virus (transmis par voie respiratoire ou par contact direct).

Une fatigue marquée, les yeux vitreux, une perte d’appétit, une poussée de fièvre… Autant de signes qui peuvent signer l’arrivée de la varicelle. C’est l’heure du diagnostic, direction le cabinet de votre médecin traitant.

Au bout de 24 à 48 heures, de petits boutons rougeâtres et gonflés font leur apparition sur le visage, le torse et l’abdomen de l’enfant. Les boutons vont se multiplier sur le reste du corps et évoluer pendant encore une semaine (vésicules, cloques), avant de laisser place à des croûtes.

La période sensible correspond aux poussées éruptives des boutons, car les démangeaisons peuvent être très fortes. Il faut à tout prix essayer de les soulager, au risque de voir s’infecter les boutons à force d’être grattés.

De même, il faut être vigilant à la cicatrisation finale, afin que la varicelle ne laisse pas de trace sur la peau de l’enfant.

 

Quelques astuces de remèdes et traitements naturels pour soigner la varicelle

 

Astuce 1 – Comme dans toute maladie, il est bon de soutenir les défenses naturelles de l’organisme :

-         Faites boire votre enfant régulièrement et en quantité une eau peu minéralisée afin d’aider les éliminations naturelles.

-         Faites le profiter de fruits frais riches en biocatalyseurs, de fruits secs et de fruits oléagineux riches en minéraux. Favoriser des repas digestes et vivifiants : légumes frais et céréales semi-complètes de qualité biologique, protéines légères… L’huile de germe de blé est à privilégier pour sa teneur en vitamine E (anti-oxydante, soutien immunitaire, tissus conjonctifs).

-         Un supplément de vitamine C naturelle (Acérola, Camu-camu) est le bienvenu.

-         L’association de cuivre-or-argent en Oligosol est un excellent anti-infectieux et soutient l’immunité.

-         5 à 10 gouttes par jour d’extrait de pépin de pamplemousse diluées dans un verre d’eau, en deux prises, soutiendront efficacement l’organisme et permettront une meilleure récupération.

-         De même, le chlorure de magnésium trouve toute sa place dans ce contexte, à raison d’un verre par jour (après la dilution d’un sachet de 20 G dans 1 litre d’eau faiblement minéralisée, à conserver dans une bouteille de verre).

 

Astuce 2 – Ensuite, il faut « s’occuper» des boutons avec un traitement naturel

Pour mener à bien « la guerre des boutons », les huiles essentielles sont probablement les meilleures alliées comme traitement naturel contre la varicelle.

L’arbre à thé (Melaleuca Alternifolia), le géranium rosat (Pelargonium graveolens) et la lavande fine (Lavandula Angustifolia) sont particulièrement recommandés pour leurs vertus anti-infectieuses, cicatrisantes et régénérantes.

Vous pouvez mélanger deux gouttes de chacune de ces huiles à 6 cuillères à soupe d’huile végétale de millepertuis en application sur le corps de l’enfant.

 

Astuce 3 – Reste à apaiser les démangeaisons avec un soin de naturopathie

Le bicarbonate de soude est un moyen très efficace pour apaiser les  démangeaisons, en diluant un verre dans l’eau du bain ou en préparant une lotion à appliquer sur les boutons (2 cuillères de bicarbonate de sodium dans 40 ml d’eau).

L’infusion de tilleul est aussi un moyen de calmer la gratouille : préparer 1 litre d’infusion et verser là dans l’eau du bain.

L’huile végétale de millepertuis par son action anti-inflammatoire, adoucira la sensation de démangeaison. Attention, elle est photosensibilisante ; préférez son utilisation le soir afin d’éviter toute exposition au soleil.

Le miel, en application locale, est aussi un moyen simple de soulager les démangeaisons, tout en prévenant des infections.

 

Astuce 4 – Cicatriser et hydrater

L’argile verte surfine fera des merveilles pour accélérer la cicatrisation des boutons.  Déguisez votre enfant en Hulk en le saupoudrant de poudre sèche, ou privilégiez des cataplasmes à appliquer sur les zones boutonneuses 10 à 15 minutes avant le bain.

L’huile végétale d’argan est une grande cicatrisante dermatologique et peut donc être conseillée.

Enfin, le gel d’aloé vera cicatrisant et hydratant profond, est également un remède de choix.

Cette liste de conseils n’est pas exhaustive et surtout elle est à adapter en fonction des produits que vous possédez ou de ceux que vous préférez utiliser.

Certains produits ont des vertus multiples. L’extrait de pépin de pamplemousse peut par exemple être judicieusement utilisé par voie interne comme indiqué, mais aussi par voie externe, en application sur les boutons (anti-infectieux et cicatrisant). De même, le chlorure de magnésium peut s’utiliser en lotion corporelle, en laissant sécher naturellement.

Cette liste ne se substitue pas aux conseils de votre médecin et de votre pharmacien.

Avertissement : en cas de fièvre élevée et persistante, retournez voir votre médecin. Ce peut être le signe d’une infection.

 

Sources

FAUCON M., Traité d’aromathérapie scientifique et médicale, Ed. Sang de la Terre et Médial, 2012

MULLER M.F, Le chlorure de magnésium, éd. Jouvence, 1998

SHARAMON S., BAGINSKI B., Le manuel de l’extrait de pépins de pamplemousse, Ed.Médicis, 2001

WILLEM J.P, Antibiotiques naturels, éd. Sully, 2003

http://naitreetgrandir.com/fr/mauxenfants/indexmaladiesa_z/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-sante-enfant-varicelle-picote

http://www.comment-economiser.fr/remedes-naturels-soulager-demangeaisons-varicelle.html

http://www.maxisciences.com/varicelle/epidemie-la-varicelle-continue-de-sevir-dans-plusieurs-regions-de-l-039-hexagone_art32714.html

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/medecine-varicelle-7942/

 

Parlez-en autour de vous !
Ce contenu a été publié dans Naturopathie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Remèdes naturels contre la varicelle

  1. Delphine dit :

    Super article ! Avec mon fils qui a la varicelle depuis une semaine, je vais tester vos remèdes … un grand merci !

  2. Manu60 dit :

    Quel action vous préconisez en premier ? moi je vais tester l’huile de millepertuis sur ma fille…

  3. Lisa dit :

    Je vais essayer, je l’ai en ce moment et les démangeaisons sont très fortes. J’espère que cela marchera car mon visage ressemble à une fraise !!

  4. Super article vraiment très complet et bien documenté merci je ne connaissais pas cette utilisation de l’aloès Vera

  5. Nono76600 dit :

    Contre la varicelle , le meilleur truc reste le bain à la coriandre fraîche , qui ne coûte quasi rien et se trouve partout, grâce aux vertus antifongiques de la coriandre, cela va éviter le développement des « boutons » par démangeaison. Un bouquet de coriandre dans une grande gamelle à pâtes, quand l’eau est bien verte, enlever le bouquet, verser l’eau dans le bain de bébé, diluer à l’eau froide pour avoir un bain  » correct », et mettre bébé dedans, bien l’arroser partout, y compris la tête, il peut même jouer dedans , no problem.
    Résultat,il ne se grattera pas , dormira bien et vous aussi ^^A faire 4-5 jours, le temps que ça passe, un bouquet par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>