Le ginseng, un allié dans la lutte contre l’obésité

Le ginseng est utilisé depuis 5 000 ans dans la médecine chinoise. C’est l’une des plantes les plus populaires en phytothérapie.

Il existe deux sortes de ginseng employées pour leurs effets thérapeutiques. Le ginseng rouge ou coréen (Panax ginseng) et le ginseng blanc dit « sauvage » (Panax quinquefolius). Les deux ont des vertus thérapeutiques similaires.

Il est traditionnellement prescrit comme un tonique pour augmenter l’énergie, l’endurance et le bien-être. Les scientifiques occidentaux ont confirmé l’efficacité du ginseng pour la plupart des utilisations traditionnelles.

Aujourd’hui, ils peuvent rajouter à la longue liste de ses vertus thérapeutiques, l’efficacité dans la perte de poids et le contrôle du diabète.

Le ginseng, des effets positifs dans la lutte contre l’obésité.

Le Phytothérapy Research Journal a publié une enquête sur la recherche moléculaire du ginsenoside Rg3, un constituant de ginseng, mettant l’accent sur sa capacité à inhiber les cellules qui stockent l’énergie sous forme de graisse. Ces cellules bloquées ne pouvant pas terminer le processus de stockage des graisses.

Une étude, parue dans le journal phytomedecine, relate les effets positifs du ginseng sur des souris obèses ayant reçu une dose quotidienne de 100 mg.

Par rapport aux souris témoins, les souris ayant consommé du ginseng ont montré une perte de poids et une diminution de la glycémie.

Les chercheurs ont pu prouver que la saponine brute contenue dans la tige et les feuilles du ginseng inhibait l’activité de la lipase pancréatique et les élévations des triglycérides plasmatiques.

L’absorption prolongée de saponine brute chez ces souris a permis de réduire les tissus adipeux et de limiter de nouvelles prises de poids.

Les médecins américains ont pu démontrer que la prise de ginseng était sans danger et efficace pour les patients diabétiques. Le ginseng réduit les facteurs de risque associés, tels que l’hyperlipidémie, l’hypertension, et améliore la résistance à l’insuline.

On savait déjà que cette plante était adaptogène, c’est-à-dire qu’elle a la capacité d’augmenter la résistance de notre organisme aux stress physique, psychologique ou chimique sans perturber son fonctionnement et sans risque d’accoutumance contrairement aux benzodiazépines.

Cet effet adaptogène est bénéfique dans la perte de poids, car il permet de limiter le stress lié à un régime amincissant, de résister aux tentations de grignotage et d’augmenter la résistance physique lors d’effort sportif.

Consommer du ginseng

Bien que les feuilles soient parfois ajoutées, ce sont les racines qui sont consommées en phytothérapie.

On trouve du ginseng sous forme de thé, de capsule ou de racines fraiches ou séchées, dans les pharmacies, les grandes surfaces, les boutiques bio ou d’alimentation asiatique.

Je vous invite à découvrir nos différents produits à base de Ginseng sur notre boutique Soin-et-Nature.com.

Longue vie à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *