Comment traiter la gale naturellement avec des plantes médicinales?

Scrofulaire noueuse

Définition de la gale

La gale est une affection cutanée qui touche plus généralement les humains. Le parasite responsable attaque l’épiderme en y creusant des sortes de sillons en guise de nid. Ensuite, le parasite femelle les choisit pour y pondre les œufs. Cela provoque alors des démangeaisons. Petit à petit, des lésions se forment sur la peau.

A savoir que ce type de maladie est contagieux. Autrement dit, elle peut se transmettre d’homme à homme si l’un d’entre eux est contaminé. En revanche, la gale humaine diffère de la gale végétale et de la gale animale. Ces deux autres types de gale ne peuvent en aucun cas évoluer chez l’homme. Il existe un autre type de gale nommée « gale du ciment ». Il s’agit d’une affection qui touche particulièrement les ouvriers travaillant dans le bâtiment ou tout autre secteur qui suscite la manipulation du ciment. Celle-ci n’a rien à voir avec la gale humaine en tant que telle.

Causes de la gale

La gale peut se transmettre de deux façons différentes : le facteur non humain et le facteur humain. Le facteur non humain est le parasite appelé « sarcopte ». Ce sont des petits acariens propres à l’homme. Ils trouvent leurs nutriments dans le sang humain. En outre, la femelle en pleine fécondation provoque les lésions en déposant leurs œufs à l’intérieur de l’épiderme. Au bout de quelques jours, les œufs éclosent et se multiplient rapidement. La transmission devient très rapide. Et c’est de cette manière qu’elle rejoint le facteur humain. Une personne déjà atteinte peut facilement contaminer une personne saine. Cela peut être favorisé par la température extérieure puisqu’à bonne température, les parasites peuvent survivre pendant deux jours ou plus. De plus, ils résistent au savonnage. Les endroits comme les écoles, les crèches et autres zones publiques sont les plus dangereux.

Symptômes de la gale

Les démangeaisons constituent les premiers symptômes de la gale. Cela arrive, en général, le soir lorsque l’on se retrouve sous la couverture bien au chaud ou après avoir pris une bonne douche chaude. Ces démangeaisons peuvent engendrer de l’insomnie puisque l’on y reste attentif et passe le temps à se gratter. Au fur et à mesure que l’on gratte, l’on favorise la formation de lésions sous forme de perles opaques. Les endroits les plus sensibles sont l’intérieur des poignets, entre les doigts, les aisselles, les coudes, les cuisses, au niveau de la ceinture abdominale ou encore les seins et les fesses. Les lésions sont couvertes de croûtes chez les personnes âgées ou celles qui souffrent d’immunodépression. L’on ne doit plus douter de la présence de la gale si tous les membres de la famille commencent à se gratter à leur tour.

Plantes médicinales qui soignent ces maux

La première mesure à prendre en cas de signes évidents, c’est de désinfecter toute la literie et les linges de maison. Des produits spécialement conçus pour cet effet sont vendus librement en pharmacie ou chez les herboristes. Pour traiter la gale de manière naturelle, l’on peut utiliser quelques variétés de plantes médicinales sous forme de pommade ou de tisane. La méthode choisie du traitement n’influence en aucun cas le résultat obtenu. En pommade, l’on peut miser sur la scrofulaire noueuse, l’achillée millefeuille, la momordique ou la surelle. Pour la scrofulaire noueuse, il faut mélanger 20g de beurre à 20g de rhizomes préalablement râpés. Pour l’achillée millefeuille, il faut incorporer 20g de saindoux dans 10g de racines finement râpées. L’on procède de la même manière pour la momordique et la surelle. Quant au choix de la tisane, l’on peut opter pour le serpolet, la menthe poivrée, le fusain d’Europe ou le thym. La décoction n’est pas à boire mais sert plutôt à laver les plaies.

Sources: les-plantes-medicinales.net

Parlez-en autour de vous !
Ce contenu a été publié dans Plantes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire