CARALLUMA (CARALLUMA ADSCENDENS) Propriété Bienfaits et Indications

CARALLUMA (CARALLUMA ADSCENDENS)
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Famille des Apocynacées CARALLUMA (CARALLUMA ADSCENDENS)

Le caralluma est utilisé en phytothérapie, sous forme d’extrait fluide, comme modérateur de l’appétit, notamment en cas de boulimie et pour ses propriétés désaltérantes.

L’usage traditionnel de caralluma est indiqué dans le traitement de l’obésité et du surpoids..

Les parties utilisées de la plante sont les parties aériennes.

Description – Origine et historique 

Originaire d’Inde, elle pousse sur des sols secs en Inde, en Afrique et en Europe méridionale.

Les indiens mâchaient des morceaux de caralluma pour supprimer la faim durant les périodes de chasse. Cette plante succulente (plante capable d’emmagasiner de l’eau dans ses tiges et ses feuilles, résistante à la sécheresse) est utilisée dans le sud de l’Inde pour supprimer l’appétit, la soif et augmenter la résistance. Dans la liste des plantes médicinales indiennes, le caralluma est classé comme aliment permettant de lutter contre la famine.

Description botanique

Semblable à un arbrisseau qui ne dépasse pas 30 cm de hauteur, le caralluma possède des tiges angulaires, épaisses de 1,5 à 3 cm, qui comportent des feuilles rudimentaires ressemblant à des épines. Ses fleurs en forme d’étoile, de couleur noire, pourpre, jaune ou rouge, apparaissent en été ou en automne. On utilise en médecine les parties aériennes.

Composition chimique des parties aériennes

> Glycosides de prégnane (caratubérsides A et B, boucérosides), de flavone, de mégastigmane.

> Lutéoline-4’-0-néohespéridoside

> Saponines

Principales propriétés 

Le caralluma est de la même famille que le Hoodia gordonii. Bien que son origine soit différente, son action coupe-faim est similaire(2).Les composés responsables de cette action semblent être les glycosides de pregnane. Ces principes actifs abondant dans le caralluma envoient un signal de satiété au cerveau et plus précisemment à l’hypothalamusresponsable du contrôle de la faim.

Le caralluma inhiberait également des enzymes impliquées dans la lipogénèse dont la citrate lyase (Gencor, Caralluma fimbriata, a new dietary supplement in weight management strategies).

Effet modérateur de l’appétit(2)

Une étude clinique randomisée, en double aveugle contre placebo, menée sur des adultes (62 volontaires des deux sexes de 25 à 60 ans) en surpoids (IMC>25), montre l’action du caralluma (1g d’extrait sec hydroalcoolique de parties aériennes de caralluma per os/jour pendant 60 jours) sur différents paramètres : poids corporel, indice de masse corporel (IMS), tour de taille et de hanches, pourcentage de masse graisseuse, appétit.

On observe des diminutions significatives (p<0,01) plus forte chez le groupe traité par rapport au groupe placebo :

– du tour de taille

– de l’appétit (diminution de 20% après 2 mois de traitement, figure 1)

Cette action modératrice de l’appétit serait due aux glycosides de prenagne (5).

Activité lipolytique (2)

Une étude menée par le Laboratoire PhytoPrevent a permis de démontrer l’effet lipolytique du caralluma, en évaluant l’activité lipolytique d’un Extrait de Plantes fraîches Standardisé (EPS – obtenu selon le procédé d’extraction PhytoStandard) sur des explants de tissus adipeux en culture (ex vivo).

Activité hypoglycémiante (1,6)

Les extraits aqueux et alcooliques de plantes entières (voie orale) de Caralluma attenuata (250mg/kg) réduisent le taux de glucose dans le sang de rats diabétiques (P<0,001).

Activité analgésique anti-inflammatoire (3)

L’activité anti-inflammatoire a été évaluée par la mesure de la résorption de l’oedème (induit par la carragénine) sur des rats prenant par voie orale soit de la lutéoline-4-0-néohespéridoside (CA-1), extrait de Caralluma attenuata fraîche, soit de l’ibuprofène.

 Toxicité – effets secondaires

Considérant l’utilisation répandue de caralluma comme légume et son utilisation dans la médecine indienne et qu’aucune toxicité n’a été rapportée dans la littérature, le caralluma est considéré comme non toxique.

Précautions d’emploi

Par manque d’études scientifiques, le caralluma est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 10 ans.

Principales indications

> Accompagnement des régimes amaigrissants, effet modérateur de l’appétit

> Lipolyse et stabilisation de l’IMC chez les sujets obèses ou en surpoids

> Réduction du tour de taille et action normo-glycémiante chez les patients à morphotype androïde (syndrome métabolique, diabète non insulino-dépendant)

> Troubles du comportement alimentaire (compulsions boulimiques, hyperphagie)

Comment la prescrire

En préparation magistrale

Préparation d’Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés en solution glycérinée (EPS)

1 à 2 càc/jour, pendant 30 jours

A renouveler selon la clinique

– Modération de l’appétit et accompagnement de la perte de poids

Caralluma + Guarana aa

– Accompagnement de la perte de poids

– Modération de l’appétit : Caralluma + Guarana aa

  • 2 càc/jour dans 1L d’eau à boire dans la matinée – 3 mois renouvelable

– Diurèse et lipolyse (cellulite) : Caralluma + Orthosiphon + Mélilot aa

2 à 3 càc/jour dans 1,5L d’eau à boire dans la journée

1 mois renouvelable

– Modération de l’appétit et des pulsions sucrées :

Caralluma + Guarana + Millepertuis aa

2 càc/jour dans 1L d’eau à boire dans la matinée

1 mois renouvelable

Sources                                                    

1. Jayakar B et al., Effect of Caralluma attenuata in normal and alloxan induced diabetic rats. J Herb Pharmacother ; 2004, 4:35-40

2. Kuriyan R. et al., Effect of Caralluma fimbriata extract on appetite, food intake and anthropometry in adult Indian men and women ; 2006, Apetite, nov 9.

3. Ramesh M. et al., Antinociceptive and anti-inflammatory activity of a flavonoid isolated from Caralluma attenuata. J Ethnopharmacol.; 1998, 62:63-6.

4. Ramesh M., et al., Flavone glycoside from three caralluma species. Biochemical Systematics and Ecology ; 1999, 27: 85-6.

5. Rizwani GH et al., Flavone glycosides of Caralluma tuberculata N.ENBrown. Pak.J.Pharm.Sci. ; 1990, 3(2) :27-32.

6. Venkatesh S. et al., Antihyperglycemic activity of Caralluma attenuata. Fitoterapia.; 2003, 74(3):274-9.

7. Gencor. Caralluma fimbriata a new dietary supplement in weight management strategies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *