Comment nettoyer votre foie naturellement grâce à la détox hépatique ?

détox hépatique
Merci de partager cet article sur
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Le mois de janvier arrive à son terme, et avec lui, l’opulence gastronomique des fêtes de fin d’années. Depuis le mois de décembre, nous malmenons notre système digestif et notre foie; entre les chocolats, le foie gras, les bûches de Noël et autres galettes des rois… Sans oublier la période des crêpes à venir… Notre corps nous dit STOOOOP !!! Et il serait temps de l’écouter.

Sur le calendrier lunaire, le 1er février est une date importante marquant la fin de l’hiver ainsi que le retour prochain du printemps. Avec l’allongement des jours, les premières fleurs apparaissent et la neige disparaît. La nature nous annonce que bientôt les beaux jours reviendront. Alors pourquoi ne pas en profiter pour commencer à honorer vos nouvelles résolutions de l’année et entamer une bonne cure détox ?

Pourquoi est-il important de faire une détox hépatique ?

On ne peut pas vivre plus de quelques heures sans foie tant les fonctions de cet organe sont vitales.

Le foie est l’émonctoire le plus important de l’organisme car le plus sollicité. En effet, il reçoit, pour les filtrer, l’ensemble des produits de la digestion, au travers du sang. Il reçoit aussi les produits de la putréfaction chargés en substances ammoniaquées toxiques. C’est aussi au niveau du foie que se retrouvent toutes les substances chimiques indésirables : pesticides, herbicides, conservateurs, antioxydants, stabilisants, médicaments… Se retrouvant au centre du processus, le foie est l’émonctoire le plus important et a par ailleurs la faculté d’éliminer des substances toxiques.

  • Le foie filtre et élimine les déchets (comme les autres émonctoires)
  • Le foie neutralise de nombreuses substances toxiques et cancérigènes

Sachez que ces déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Par conséquent, il est nécessaire d’avoir une bonne production et un écoulement régulier de bile. Cet écoulement permet à la fois la digestion et la détoxification.

La fonction de détoxification est assurée par le foie et uniquement par celui-ci.

La “détox” c’est quoi exactement ?

On appelle “détox” le drainage et la détoxification du foie.

Détoxifier signifie « neutraliser » les molécules agressives ou toxiques pour l’organisme. Ces molécules vont être neutralisés par les cytochromes P450, puis par les deux phases enzymatiques et enfin par une troisième phase enzymatique qui les rendront hydrosolubles afin d’être éliminés par les émonctoires. Dans un premier temps par les intestins via la bile, et dans un second temps par les reins qui jouent un rôle très important dans l’élimination de l’urée, des toxines, des déchets, etc… via l’urine et qui ont été neutralisés dans le foie.

Il est généralement conseillé de faire au moins 2 cures d’un mois par an.

En résumé, le foie est un organe qui a pour rôle de réceptionner le sang et la lymphe, d’éliminer les substances indésirables telles que les toxines et les déchets en les rejetant dans les intestins, qui se chargeront de leur évacuation.

Cependant, il peut arriver parfois que le foie soit trop sollicité et donc commence à fatiguer. En cas de défaillance du foie, des toxines et des déchets peuvent passer dans le corps, provoquant ainsi des maladies.

Si le foie est trop sollicité, on constate :

  • Une mauvaise haleine et la langue chargée, surtout le matin
  • Une digestion difficile, des nausées, des gaz, des ballonnements
  • Une somnolence régulière après les repas
  • Des céphalées
  • Une fatigue chronique
  • Des réveils nocturnes
  • Des selles de couleurs claires

Une alimentation saine et la limitation, voire la suppression de substances agressives viendront en prévention et en « traitement » des problèmes touchant le foie.

Quelques conseils naturopathiques pour réussir sa détox hépatique :

  • Privilégiez les aliments riches en fibres :

Privilégier par exemple les légumes crucifères (chou-fleur, brocoli, etc.) et consommez-les de préférence crus.

  • Boire beaucoup d’eau :

Dans le cadre d’une détox hépatique, il est conseillé de boire au moins 2L d’eau par jour pour aider l’organisme à drainer les toxines ainsi qu’à les éliminer plus facilement.

  • Appliquez une bouillote chaude sur son foie chaque soir :

La chaleur possède un effet décongestionnant et favorisera la production de bile.

  • Optez pour la relaxation :

Pourquoi ne pas essayer le sauna, la sophrologie, la méditation, le yoga ou encore la réflexologie afin de se relaxer et d’éviter tout type de stress pour aider l’organisme à éliminer les toxines plus facilement.

  • Alléger son alimentation :

Le fait d’alléger son alimentation aide l’organisme à ne pas consommer tout son capital énergétique dans la digestion.

  • Pendant la cure détox mieux vaut évitez :

Les laitages, les produits raffinés trop gras et trop sucrés, l’alcool, le café, le tabac, les grillades, le thé, les médicaments, les drogues, etc.

Quelles plantes utiliser dans ma cure de détox hépatique ?

L’artichaut est un cholagogue et un cholérétique. Il est hépatoprotecteur et anti-radicaux libres. Il provoque une régénération hépatique grâce à l’acide 1,5-dicaféyl-quinique qu’il contient, qui a pour rôle d’augmenter le débit biliaire et de protéger l’hépatocyte du tétrachlorure de Carbone.

La bardane est cholérétique par stimulation des fonctions hépatique et biliaire. C’est un hépatoprotecteur indiqué dans les surcharges toxiques et toxiniques.

Le radis noir est un draineur hépatique, un cholagogue et un cholérétique. Il est réputé pour ses propriétés détoxifiantes. C’est un inducteur des enzymes hépatiques de phase I et phase II.

Cette plante est un stabilisateur de membrane (elle inhibe les systèmes de transport membranaires des hépatocytes, rendant plus difficile l’absorption des toxiques, inhibe la peroxydation des lipides et augmente la captation des radicaux libres produits par les substances hépatotoxiques) ; elle contribue au maintien du pool glutathion responsable de la détoxification hépatique (enzymes de phase II), réduit l’augmentation des transaminases et des phosphatases alcalines et protège vis-à-vis du stress oxydatif.

Le pissenlit est réputé pour être cholérétique et cholagogue. C’est un détoxifiant qui induit une augmentation spectaculaire (244% du contrôle) de l’activité de l’enzyme détoxifiante de phase II. Il est indiqué dans la stimulation enzymatique du foie et des reins.

 

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

1 commentaires sur “Comment nettoyer votre foie naturellement grâce à la détox hépatique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *