Comment traiter les troubles de la circulation veineuse et lymphatique ?

circulation
Merci de partager cet article sur
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Jambes lourdes ? Membres engourdis ? Crampes nocturnes ? Extrémités froides ? Varices ou encore gonflement des membres inférieurs ? Les signes fonctionnels des troubles de la circulation se traduisent bien souvent par une sensation de lourdeur, d’engourdissement et par des douleurs au niveau des jambes. Découvrez dans cet article des conseils et traitements de naturopathie pour soulager vos troubles circulatoires.

Les troubles liés à une mauvaise circulation veineuse :

L’insuffisance veineuse est un trouble de la circulation sanguine à caractère héréditaire concernant majoritairement les femmes. La fréquence de cette affection augmente généralement avec l’âge. En France, 70% des femmes de plus de 80 ans sont atteintes de ce trouble.

La circulation veineuse est étroitement liée à la circulation artérielle. Le rôle des veines est de ramener le sang des organes vers le cœur, alors que celui des artères est d’alimenter le muscle cardiaque en sang richement oxygéné.

Lors d’une mauvaise circulation sanguine, il se produit une stagnation du sang surtout dans le bas du corps (d’où l’engourdissement des membres inférieurs). De fait, le retour veineux pour alimenter le cœur se fait plus difficilement. Les veines sont dotées de valvules qui empêchent le sang de repartir dans l’autre sens et le retour du sang se fait grâce aux muscles du corps qui exercent une pression sur les veines (d’où la nécessité d’être actif).

Les troubles liés à une mauvaise circulation lymphatique :

La circulation lymphatique, a quant à elle pour fonction de véhiculer la lymphe contenant les globules blancs. Les troubles circulatoires veineux peuvent engendrer des troubles de la circulation lymphatique, ce qui a pour incidence une mauvaise élimination des déchets de l’organisme, la formation de cellulite aqueuse ou encore la rétention hydrolipidique. Certaines crampes nocturnes sont d’ailleurs causées par une accumulation des toxines due à un mauvais drainage lymphatique.

La circulation veineuse et lymphatique fait donc partie du système circulatoire de l’organisme et fonctionnent parallèlement l’une de l’autre.

Qu’appelons-nous les humeurs ?

Les humeurs se définissent par le sang et son plasma, la lymphe intracellulaire (cytoplasme), extracellulaire interstitielle et la lymphe canalisée dans les vaisseaux lymphatique.

Les humeurs assurent le transport de l’oxygène et des nutriments jusqu’aux cellules. Elles récupèrent également les déchets et les éléments fabriqués tels que les enzymes, les hormones, les neurotransmetteurs, etc.

Deux types de déchets sont récupérés par les humeurs :

  • Les substances cristalloïdales : Ce sont les déchets durs et solubles de l’organisme évacués par les reins et les glandes sudoripares par le biais de l’urine et de la sueur. Ces déchets proviennent essentiellement de la digestion des grands pourvoyeurs d’acide comme les aliments raffinés (sucres, céréales) et les aliments riches en protéines (viandes, produits laitiers, poissons, légumes). Lorsqu’à la suite d’un dysfonctionnement du corps, leur élimination devient difficile, ces cristaux s’accumulent et ressortent sous différentes formes (calculs, rhumatismes, eczéma sec, etc.)
  • Les substances mucosiques : Ce sont des déchets collants et non solubles éliminés par le foie via la bile, les intestins via les selles, les poumons via les crachats et le mucus et les glandes sébacées via le sébum. On parle d’encrassement lorsque les humeurs sont surchargées de déchets et deviennent plus épaisses, ce qui ralentit leur circulation et bloque la fonction d’évacuation. De ce fait, les cellules sont moins bien nourries et l’on peut voir arriver des symptômes ou des affections dus au rejet de ces déchets (écoulement nasal, rhumes, sinusites, bronchites, boutons acnéiques, eczéma purulent).

Quelles plantes pour drainer ma circulation veineuse et lymphatique ?

La phytothérapie offre une palette de remèdes permettant de soulager les troubles de circulation veineuse et lymphatique. Découvrez également ici les solutions naturelles en phytothérapie pour les jambes lourdes.

  • Moringa : Cette plante est intéressante dans le traitement de la rétention d’eau hydrolipidique. C’est une incroyable stimulante cardiaque et on lui reconnaît des talents circulatoires.

  • EPS de Marron d’Inde : Tonique circulatoire veineux, cet EPS est indiqué dans les insuffisances veineuse et lymphatique tels que les varices, phlébites, hémorroïdes et crise hémorroïdaire.

  • Huile essentielle de Vétiver : Stimulante circulatoire, cette huile essentielle est d’un précieux soutien dans le retour veineux par le biais du massage des membres inférieurs.
  • Macérât glycériné de bourgeon de peuplier : Le macérât glycériné de bourgeon de peuplier intervient principalement au niveau de la sphère circulatoire artérielle. Il agit dans les artérites dont il combat la tendance thrombophilique, notamment au niveau des membres inférieurs. Il favorise également la circulation collatérale en raison de son action antispasmodique artérielle. Ce bourgeon exerce une action tonique et anti scléreuse sur les artères.
  • Aubier de Tilleul : L’esculoside (une coumarine) que l’Aubier de Tilleul contient est veinotonique et vasculoprotectrice.
  • EPS de Mélilot : Plante veinotonique et puissamment anti-œdémateuse, le Mélilot augmente le débit veineux et le débit lymphatique, tout en diminuant la perméabilité capillaire.
  • EPS de Vigne rouge : La vigne rouge est réputée pour être veinotonique depuis longtemps. On l’utilise généralement dans l’insuffisance veineuse et les œdèmes des membres inférieurs d’origine vasculaire.
  • EPS d’Hamamélis : Cet EPS possède une action sur les varicosités (altérations de la paroi vasculaire fines et superficielles, à l’interface entre réseau artériel et veineux, souvent rouges ou bleutées). Il est très utilisé dans les insuffisances veineuses.

Pour bénéficier des meilleurs effets des plantes, le choix des remèdes ne doit pas se cantonner à répondre aux symptômes exprimés d’insuffisance veineuse. Certaines plantes répondront davantage à votre terrain, à votre tempérament et à vos réactions adaptatives. C’est pourquoi la consultation d’un naturopathe pour soulager les troubles circulatoires est garante d’une analyse de qualité permettant une vision globale de vos désordres qui, rappelons-le, sont l’ultime moyen d’expression de votre organisme pour vous signifier une dysfonction, une difficulté passagère ou une surcharge toxinique.

Conseils de naturopathie pour prendre soin de sa circulation veineuse et lymphatique :

  • Évitez la sédentarité

Pour favoriser une bonne circulation veineuse et lymphatique, il est important de maintenir une activité physique régulière et d’être actif pendant la journée. En effet, les problèmes circulatoires concernent surtout les personnes à tendance sédentaires; la contraction des muscles étant primordial dans le retour veineux. Pratiquez une activité sportive régulière, de préférence un sport d’endurance.

  • Surélevez vos jambes en fin de journée

Afin de limiter les risques d’accidents cardiovasculaires, veillez à surélever légèrement vos jambes d’environ 15 cm par rapport au niveau de votre cœur. À l’aide d’un annuaire sous le matelas ou en appuyant les pieds contre le mur. Surélever ses jambes permettra d’aider le retour veineux afin d’irriguer votre cœur au mieux.

  • Maladie veineuse chronique en cas de surcharge pondérale

Il est conseillé de contrôler son poids et d’éviter les excès afin de ne pas fatiguer le système veineux à cause d’une pression abdominale trop importante.

  • En cas de profession exercée debout (en orthostatisme), pensez à marcher et à vous assoir régulièrement

Il est déconseillé en effet de rester plusieurs heures dans la même position de façon statique. La stagnation du sang dans les membres inférieurs empêche en effet le retour veineux et de fait, une bonne circulation dans l’organisme.

  • Se masser régulièrement les jambes

Afin de stimuler la circulation lymphatique, rien de mieux que de se masser régulièrement les jambes, en commençant toujours par le bas et en remontant par des palpé-roulés jusqu’en haut des cuisses.

  • Terminez votre douche par un jet d’eau froide sur les jambes (solution antalgique)

Véritable technique du coup de fouet sanguin, cette astuce permettra la stimulation de votre circulation sanguine grâce à la différence de température. En effet, lorsque l’épiderme entre en contact avec le froid, le sang est envoyé avec une vitesse accrue vers les organes, afin de maintenir leur température à une hauteur satisfaisante.

  • Préférez les escaliers à l’ascenseur et la marche à la voiture

Marchez autant que possible en déroulant bien le pied au sol pour activer le retour veineux.

  • Fuyez le tabac !

La nicotine endommage les parois de vos artères et épaissit votre sang. Il est donc préférable d’arrêter de fumer. Il peut être difficile de s’y tenir, mais des professionnels de santé peuvent vous y aider.

  • Buvez beaucoup d’eau

Le sang est constitué de beaucoup d’eau. Vous devez donc penser à vous hydrater pour qu’il reste en mouvement. Visez 8 verres d’eau par jour.

  • Pratiquez de l’exercice

Le yoga, le simple fait de surélever ses jambes, la course à pied, la marche, le vélo ou la nage sont d’excellents exercices qui permettent de renforcer le cœur, diminuer la tension artérielle et améliorer la circulation. Fixez-vous un objectif de faire de l’exercice pendant 30 minutes au moins 3 à 4 fois par semaine.

Quels sont les aliments qui favorisent la circulation veineuse et lymphatique ?

  • Les fruits rouges pour la rétention d’eau :

Riches en vitamine P, les fruits rouges renforcent la paroi des vaisseaux sanguins et diminuent le passage d’eau dans les tissus.

  • L’avocat pour la protection vasculaire :

Riche en vitamine E, l’avocat est un puissant protecteur vasculaire. On le met au menu au moins une fois par semaine, arrosé de jus de citron riche en vitamine C, qui agit comme cofacteur de la vitamine E.

  • Les œufs BIO pour enforcer les parois des vaisseaux :

Ces œufs contiennent de la vitamine E et des acides gras oméga-3 qui, en contribuant à l’entretien des membranes cellulaires, renforcent les parois des vaisseaux.

  • La viande et le poisson pour une contention veineuse naturelle :

Indispensables à la masse musculaire, ces apports protéiniques sont une contention naturelle des plus efficaces des veines des membres inférieurs.

  • Les noix pour la circulation :

Riches en acides gras oméga-3 et en vitamine E, elles sont doublement bénéfiques à nos vaisseaux sanguins. En croquer 5 ou 6 le matin, c’est bon pour la circulation !

  • Alterner poisson et fruits de mer pour la santé veineuse :

En plus des protéines, crustacés et coquillages regorgent de zinc et de sélénium, deux constituants du collagène, qui procure aux veines résistance et capacité à se dilater.

  • Assaisonner après cuisson :

Les graisses cuites s’incorporent mal aux membranes des cellules, notamment vasculaires. Il est préférable d’ajouter les matières grasses, en privilégiant les huiles végétales, après avoir cuit les aliments au four, au gril, à la vapeur…

  • Cuisiner avec des aromates pour la rétention d’eau :

Herbes et épices permettent de diminuer le sel, qui favorise la rétention d’eau. De plus, l’ail comme l’oignon améliorent la fluidité du sang.

  • S’autoriser un peu de vin rouge :

Le raisin rouge a des vertus drainantes et concentre des substances comme les polyphénols bénéfiques à la santé capillaire. À consommer toutefois avec modération.

Traitement de l’insuffisance veineuse avec les vêtements de contention :

Les bas de contention sont conseillés aux personnes souffrant d’insuffisance veineuse et de varices. Ils permettent de soulager les douleurs et lourdeurs des jambes et préviennent également les risques de thrombose veineuse et de phlébite. Les vêtements de contention sont indiqués dans le traitement des troubles veineux et de toute insuffisance veineuse.
Les vêtements de contention, plus particulièrement les chaussettes, bas et collants permettent de réduire la dilatation des veines et d’augmenter la vitesse d’écoulement du sang. Issus du domaine médical pour favoriser le retour veineux des patients souffrant d’insuffisance veineuse, les vêtements de contention veineuse pour sportifs permettent une meilleure récupération après l’effort sportif.
Ils doivent être adaptés à la situation de chacun et prescrits par un médecin. Il existe différentes classes de compression, chacune étant adaptée à la sévérité de l’insuffisance veineuse.

 

 

 

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *