Grippe et phytothérapie

grippe
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Infection virale à orthomyxovirus et grippe

La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse due aux virus Myxovirus influenzae.

Elle se manifeste sous forme d’épidémies saisonnières et touche chaque hiver jusqu’à  7 millions de personnes en France. Le virus A (le plus virulent) est responsable de la plupart des épidémies. Le grand nombre de malades chaque année, ainsi que les complications parfois mortelles de la maladie, font de la grippe un problème majeur de santé publique.

Les virus de la grippe se transmettent de personne à personne par les sécrétions respiratoires à l’occasion d’éternuements ou de toux. Ils peuvent également se transmettre par contact avec des objets de surface (poignée de porte, combiné téléphonique) manipulés par une personne contaminée. Les lieux confinés et très fréquentés (métro, bus, collectivités scolaires) sont propices à la transmission de ces virus. Les premiers symptômes de la grippe apparaissent généralement soudainement (fièvre, fatigue, courbatures, nez bouché ou nez qui coule, maux de tête, etc.). Ces symptômes disparaissent en une à deux semaines. Il s’agit là en effet d’une grippe simple.

Cependant, de nombreux autres virus que ceux de la grippe occasionnent un tableau clinique similaire. Les grippes compliquées sont beaucoup plus sérieuses et parfois fatales. Ces complications sont dues aux virus eux-mêmes ou aux surinfections bactériennes (pneumonie) qu’ils peuvent engendrer. En période d’épidémie, les grippes compliquées touchent principalement les personnes âgées et les personnes fragilisées (maladie chronique : cardiaque, pulmonaire, rénale, métabolique, immunologique, cancéreuse). Certaines mesures d’hygiène simples peuvent contribuer à limiter la transmission des virus de la grippe de personne à personne : se protéger contre la toux des malades, se laver les mains après avoir été en contact avec une personne infectée ou son environnement proche.

La grippe est donc un problème de santé publique responsable de maladies graves et de décès. La contagiosité est très importante pendant les premiers jours de la maladie et ce, durant 6 jours après le début des symptômes.

 

Epidémiologie et mode de contamination :

La grippe se manifeste comme une maladie à diffusion large et sporadique pendant l’automne et l’hiver chaque année dans les climats tempérés (épidémie saisonnière).

Il existe trois types de grippe saisonnière : A, B et C. Les virus grippaux de type A se subdivisent en sous-types déterminés par les protéines présentes à leur surface : hémagglutinine H1 à H15 et neuraminidase N1 à N9. Parmi les nombreux sous-types des virus grippaux A, on peut citer les sous-types A (H1N1) et A (H3N2).

Les épidémies saisonnières sont causés par les virus de la grippe A et B; depuis 1968, la plupart des épidémies de grippe saisonnière sont causées par le virus H3N2 (un virus de la grippe A). Les virus influenza B peuvent entraîner une maladie moins grave, mais sont souvent responsables d’épidémies d’intensité modérée ou grave, soit comme virus prédominant en circulation, soit associé au virus grippal A.

Des virus grippaux circulent dans toutes les régions du monde. Les cas de grippe de type C surviennent beaucoup moins fréquemment que ceux des types A et B, c’est pourquoi seuls les virus grippaux A et B figurent dans la composition des vaccins contre la grippe saisonnière.

Les virus de type A sont la plupart du temps responsables d’atteintes plus sévères que les virus de type B. Les virus de type C ne sont quant à eux, pas à l’origine de syndrome grippal.

En général, les épidémies de grippe se produisent en deux temps : d’abord chez les enfants scolarisés et leur entourage, puis chez les personnes âgées, pendant l’automne et l’hiver.

La contamination aérienne est la transmission la plus courante de la maladie, par l’intermédiaire des gouttelettes de Flügge.

 

Quelques conseils naturopathiques en cas de grippe :

  • Beaucoup de repos au lit
  • Avoir une bonne hydratation
  • Prendre des bains à 35°C
  • Nettoyer le nez à l’eau salée en cas de congestion pour diminuer les sécrétions
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée, riche en vitamines (en particulier en vitamine C)

 

Plantes et grippe :

L’argousier est réputé pour son activité adaptogène et stimulante. Indiqué dans la grippe et les maladies virales, il est un allié de taille dans la convalescence.

La teneur en vitamine C de l’argousier lui confère des propriétés toniques dans les affections hivernales. Les flavonoïdes qu’il contient augmentent les réponses immunitaires non spécifiques et stimulent la production de globules rouges dans la moelle, ce qui explique son effet immunostimulant.

Il est conseillé de prendre 15 gouttes le matin au réveil, ou 7 à 8 gouttes à midi et le soir dans un verre d’eau, 15 minutes avant un repas pendant 21 jours. Une cure de 2 mois est cependant conseillée avec une coupure d’une semaine toutes les 3 semaines.

L’intérêt de l’immunostimulation aspécifique a son utilité pendant la grippe elle-même, afin de renforcer l’organisme dans sa défense naturelle. L’utilisation de l’échinacée à une plus forte dose permet d’agir sur la glande surrénalienne et d’avoir un effet sur l’asthénie.

20 à 50 gouttes de TM par jour, à prendre chaque matin hors période grippale, en continu d’octobre à mars. Ou une cuillerée à café d’EPS d’échinacée.

On peut en cas de grippe passer à une forme en comprimé : EPS Echinacée/cyprès en comprimé; 3 à 4 par jour.

Il est aussi possible d’y associer à titre fébrifuge une teinture de Salix alba.

  • Plantes stimulantes dans le traitement de l’état général et de la fatigue :

En cas d’asthénie post-grippale, pour écourter la convalescence, il sera nécessaire d’administrer quelques plantes stimulantes comme :

Ginseng (adaptogène)

Eleuthérocoque

Acérola

Camu-camu

  • Traitements complémentaires :

Gelée royale

Bourgeons de sapin (Abies pectinata)

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *