LA GENTIANE (Gentiana lutea L.) Propriétés Bienfaits et Indications

gentiane
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

LA GENTIANE (Gentiana lutea L.)

 

D’où vient-elle ?

Les propriétés thérapeutiques de la gentiane dépendent autant de la qualité, que de la quantité de principes actifs présents dans le produit de phytothérapie utilisé. Afin d’obtenir l’intégrité et l’intégralité de ces molécules fragiles, il est en effet nécessaire de procéder à une double extraction hydrique mais également alcoolique à différents degrés de dilution à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur qui garantit leur préservation.

Le nom latin de la gentiane provient des mots ‘’Gentius’’, roi d’Illyrie qui aurait découvert au 2ème siècle avant J.C., ses propriétés et du mot ‘’lutea’’ signifiant ‘’jaune’’. La gentiane, plante des moyennes montagnes européennes depuis de nombreux siècles, a notamment fait au fil du temps, l’objet de nombreuses croyances : on lui a attribué tour à tour des propriétés curatives, magiques et rituelles. Elle fut considérée du Moyen-Age au IIXe siècle comme la panacée. Elle est également la base de nombreux apéritifs.
Le violet de gentiane est un colorant de couleur violette, mélange de méthyl violets (violet de Paris, violet de méthyle), utilisé plutôt en microbiologie dans la coloration de Gram.

Commune dans le centre de l’Europe, la gentiane pousse notamment sur des terrains calcaires entre 1000 et 2500 mètres d’altitude. La racine est la partie utilisée pour ses propriétés thérapeutiques.

Comment la décrire botaniquement ?

La gentiane, appelée également gentiane jaune ou grande gentiane, est une plante vivace poussant en altitude et pouvant atteindre 1 mètre de hauteur. La racine de couleur brunâtre est cylindrique, longue, grosse et charnue. Les feuilles sont opposées et les fleurs, visibles de juin à août, ont une corolle étoilée de couleur jaune. Le fruit est une capsule ovale contenant des graines. Elle est différente du Vératre blanc à feuilles alternes (Veratrum album) qui est toxique.

De quoi est-elle composée ?

La gentiane est composée de sécoridoïdes, d’iridoïdes, de xanthones, de phytostérols, d’acides phénols, d’oligosaccharides et d’alcaloïdes pyridiniques.

 

Quelles sont ses principales propriétés pharmacologiques ?

Les substances amères (sécoiridoïdes), notamment la gentiopicrine et l’amarogentine (la substance la plus amère que l’on connaisse) sont responsables de ses propriétés pharmacologiques. Elles favorisent les sécrétions salivaires et gastriques par une stimulation du parasympathique à partir des récepteurs gustatifs.

Le gentiopicroside protège in vivo les hépatocytes des dommages induits par le tétrachlorure de carbone (CCL4) et le lipopolysaccharide (LPS) / BCG . Il diminue la production des aminotransférases hépatiques et du TNF- . Par ailleurs, la gentiane possède in vitro une activité antioxydante en piégeant les radicaux libres.

Le gentiopicroside diminue les contractions de l’ileum du cobaye induites par l’histamine, l’acétylcholine et le KCl. Il interférerait avec l’influx de calcium dans les cellules musculaires lisses (effet analogue aux inhibiteurs calciques intestinaux). C’est un stimulant enzymatique digestif sous l’influence du nerf pneumogastrique.

Les xanthones tri-substituées agiraient d’ailleurs comme des inhibiteurs sélectifs et réversibles de la monoamine oxydase de type A, enzyme jouant un rôle clef dans la régulation du système nerveux central.

Quelles sont les indications de la Gentiane ?

  • Inappétence
  • Digestion difficile par manque de sucs gastrique, flatulence et atonie hépatique et stomacale
  • Indigestion
  • Dépression nerveuse
  • Troubles digestifs
  • Dyspepsie motrice : ballonnement post-prandial, impression de plénitude gastrique, éructations excessives, nausées
  • Anorexie
  • Colites
  • Parodontose, halitose

 

Quelles sont les précautions d’emplois ?

  • Rares cas d’apparitions d’ulcères gastro-duodénaux
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Réservée à l’adulte
  • Contre-indiquée en cas d’ulcères gastro-duodénaux en évolution
  • Prudence en cas d’hypersensibilité aux substances actives
  • Aucune interaction médicamenteuse n’a été rapporté jusqu’à présent

 

Comment le prendre et à quel dosage ?

En préparation magistrale

Voici la posologie des Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés en solution glycérinée (EPS) :

– 1 c. à café matin et soir pendant 1 mois, renouvelable 3 mois, à diluer dans un grand verre d’eau

 

 

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomedecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *