LE CHARDON MARIE (Silybum marianum L.) Propriétés Bienfaits et Indications

CHARDON MARIE (Silybum marianum L.)
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Famille des Astéracées – LE CHARDON MARIE (Silybum marianum L.)

Le chardon marie est une plante HEPATIQUE majeure. Ses actions hépato-protectrice et cholagogue en font un allié de choix pour les suites d’agressions chimiques toxiques.

Parties utilisées: plante entière

 

Description – Origine 

Europe du sud et pourtour méditerranéen

Historique

 

Les grecs de l’antiquité utilisaient déjà le chardon marie pour traiter les troubles hépatiques et biliaires. Au moyen âge, la plante était utilisée pour chasser la « mélancolie » ou « bile noire » qui était associée à diverses maladies d’origine hépatique. De nos jours, son utilisation reste liée au traitement de divers troubles hépatiques et biliaires.

 

Description botanique

Le chardon marie est une plante herbacée bisannuelle pouvant atteindre un mètre de haut. Ses feuilles portent des marbrures blanches et ses fleurs, tubuleuses, pourpres sont réunies en un capitule terminal. Le fruit est un akène. La partie utilisée en médecine est le fruit dépourvu de ses aigrettes.

Composition chimique

> Flavonolignanes : silymarine (silybine, silychristine et silydianine)

> Flavonoïdes : quercétol, taxifoline, ériodyctiol, chrysoériol

> Dérivés phénoliques

 

Propriétés 

Activité hépatique

> Hépatoprotection

> Détoxication hépatique

> Activité cholagogue

Propriété antidiabétique

Chez des patients atteints d’un diabète de type II, la prise de silymarine réduit l’hémoglobine glycquée, la glycémie à jeun, le cholestérol total, le LDL cholestérol, les triglycérides, le taux d’ASAT et d’ALAT comparé au placebo(2).

De même, chez des personnes atteintes de diabète non insulino-dépendant associé à une cirrhose alcoolique, la silymarine réduit la péroxydation lipidique des membranes

cellulaires et la résistance à l’insuline(12).

Propriété anti-inflammatoire

– In vitro, la silymarine diminue les médiateurs de l’inflammation TNF-α, NO et IL-610. De même, elle bloque l’expression du NFκB(8).

– Il a été montré dans les cellules de Küppfer que la silybine inhibe la production de leucotriènes(9).

Autres propriétés

> Le chardon marie est traditionnellement utilisé pour favoriser la lactation.

 > La commission E et l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaissent l’usage du chardon marie dans les cas de dyspepsies.

Principales indications

> Hépatoprotection (alcool, chimiothérapie…)

> Gastralgie et inappétence lors des chimiothérapies

> Syndrome métabolique avec hypertension légère > Stéatose hépatique non alcoolique

Contre-indications

Pas de contre-indication signalée à ce jour.

Effets indésirables

> Très rarement, des troubles intestinaux légers.

> La consommation de chardon marie pourrait entraîner une réaction chez les personnes

allergiques aux plantes de la famille des astéracées.

Comment la prescrire

En préparation magistrale

Préparation d’Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés en solution glycérinée (EPS)

> Hépatoprotection (alcool, chimiothérapie…)

Chardon Marie + Desmodium + Radis noir aa

1 càc 2 fois/jour avant le repas – 1 mois renouvelable

> Gastralgie et inappétence lors des chimiothérapies :

Chardon marie + Curcuma + Mélisse aa

> Syndrome métabolique avec hypertension légère :

Chardon marie + Olivier + Aubépine aa

> Stéatose hépatique non alcoolique :

Chardon marie + Curcuma aa

1 càc 2 fois/jour avant le repas

1 mois renouvelable

Sources

1) CROCENZI F.A. et al. Silymarin as a new hepatoprotective agent in experimental cholestatis: new possibilities for an ancient medication. Current Medicinal Chemistry; 2006; 13(9): 1055-74

2) FALLAH HUSEINI H. et al. The efficacy of Silybum marianum (L.) Gaertn. (Silymarin) in the treatment of type II diabetes: a randomized, doublebind, placebo-controlled, clinical trial. Phytotherapy Research; 2006; 20: 1036-1039

3) FEHER J. et al. Liver-protective action of silymarin therapy in chronic alcoholic liver diseases. Orv. Hetil.;1989; 130(51): 2723-7

4) GOLICKI I. Les propriétés hépatoprotectrices du chardon marie. Thèse de doctorat en pharmacie ; Paris V ; 1998

5) GURLEY B. et al. Assessing the clinical significance of botanical supplementation on human cytochrome P450 3A activity : comparison of a milk thistle and black cohosh product to rifampicin and clarithromycin. J.Clin.Pharmacol.; 2006 ; 46(2):201-213

6) JANCOVA P. et al. Silybin is metabolized by cytochrome P450 2C8 in vitro. Drug Metabolism and Disposition ; 2007; 35(11) : 2035-2039

7) LUPER S. A review of plants used in the treatment of liver disease : Part 1. Alternative Medecine Review; 1998; 3(6): 410-421

8) MANNA SK et al. Silymarin suppresses TNFinduced activation of NK-Kappa B, c-jun N-terminal kinase, and apoptosis. J immune 1999; 163: 6800-9 (thèse + publi)

9) PRADHAN S.C., GIRISH C. Hepatoprotective herbal drug, silymarin from experimental pharmacology to clinical medicine. Indian J.Med.Res.; 2006; 124: 491-50

10) RAINONE F. Milk thistle. Complementary and Alternative Medicine ; 2005; 72(7): 1285-1288

11) SRIDAR C. et al. Silybin inactivates cytochromes P450 3A4 and 2C9 and inhibits major hepatic glucuronosyltransferases.Drug Metabolism and disposition; 2004; 32(6):587-594

12) VELUSSI M. et al. Long term (12 months) treatment with an anti-oxidant drug (silymarin) is effective on hyperinsulinemia, exogenous insulin need and malondialdéhyde levels in cirrhotic diabetic patients. J.Hepatol.; 1997; 26(4):871-879

13) ZHAO J., AGARWAL R. Tissue distribution of silibinin, the major active constituent of silymarin, in mice and its association with enhancement of phase II enzymes : implications in cancer chemoprevention. Carcinogenesis; 1999; 20 (11): 2101-210

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *