LE DESMODIUM (Desmodium adscendens) Propriétés Bienfaits et Indications

Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

LE DESMODIUM (Desmodium adscendens)

 

D’où vient-il ?

Le Desmodium apporte un soutien précieux au fonctionnement du foie, en régénérant ses cellules. C’est une plante majeure pour toutes les affections hépatiques et pour accompagner une cure détox. Cette plante vivace, qui s’enroule autour des palmiers ou des cacaoyers , est notamment originaire d’Afrique équatoriale. L’origine du Desmodium provient en effet du grec “desmos” qui signifie “lien” ou “faisceau”, et fait allusion aux étamines qui se réunissent en tube à leurs extrémités et “adscendens” représente les propriétés des parties aériennes à ascensionner les troncs des palmiers à huile dans les lieux humides et ombragés.

En Afrique, il s’utilise essentiellement par les tradipraticiens pour diverses affections hépatiques dont l’hépatite virale.

 

Comment le décrire botaniquement ?

Le Desmodium est en somme une légumineuse herbacée plus ou moins vivace des lieux humides, s’entourant couramment autour des troncs. Les feuilles sont trifoliées alternes. Les fleurs sont de couleur violet clair et les fruits sont par ailleurs des gousses de couleur verte. Il est essentiellement originaire des régions tropicales et équatoriales de l’Afrique.

 

De quoi est-il composé ?

Le desmodium se compose essentiellement de polyphénols, d’anthocyanosides, de flavonoïdes, d’alcaloïdes et de saponosides triterpénoïdiques.

 

Quelles sont ses principales propriétés pharmacologiques ?

Le desmodium protège les cellules hépatiques des dommages induits notamment par des substances hépatotoxiques. Une étude clinique a montré également son efficacité sur l’évolution des myalgies, de l’ictère, des transaminases, de la bilirubine et la négativation de l’antigène HbS dans la moitié des cas en 45 jours dans le cadre de l’hépatite virale B. Cette étude a été d’ailleurs réalisée sur 50 patients présentant une hépatite virale. Un traitement à base de desmodium (3 fois / jour) leurs a donc été administré pendant 45 jours.

 

Le Desmodium provoque également in vivo et à fortes doses (1 mg/kg) une dépression du système nerveux central qui se traduit par :

  • une hypothermie
  • une analgésie dose-dépendante
  • une diminution de l’activité motrice et du comportement exploratoire
  • une baisse de la phase tonique des convulsions induites par de la pentylènetétrazole et l’acide kainique, ainsi qu’ une inhibition de la propagation des crises convulsives.

 

Quelles sont les indications du Desmodium ?

  • Hépatites virales A et B au stade de début
  • Asthme et allergies
  • Bronchites chroniques
  • Migraines
  • Mal de dos
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Epilepsie (effet neuroprotecteur)
  • Prévention des effets secondaires des chimiothérapies
  • Insuffisances hépatiques cellulaires
  • Anti-spasmodiques et anti-inflammatoires par douleurs référées d’origine hépatique

 

Quelles sont les précautions d’emplois ?

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans
  • Risque de nausées et de diarrhées
  • Aucune interaction médicamenteuse n’a été rapporté jusqu’à présent

 

Comment le prendre et à quel dosage ?

  • 10 grammes par jour en décoction de 15 min dans les atteintes de la cellule hépatique, traitement de trois semaines
  • 7 à 8 grammes dans les autres cas (allergies, action préventive dans la chimiothérapie)

 

En préparation magistrale

Voici la posologie des Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés en solution glycérinée (EPS) :

– 1 c. à café matin et soir pendant 1 mois, renouvelable 3 mois, à diluer dans un grand verre d’eau

 

 

 

Clémentine. M.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *