LE GRIFFONIA (Griffonia Simplicifolia) Propriétés Bienfaits et Indications

Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

LE GRIFFONIA (Griffonia Simplicifolia)

 

D’où vient-il ?

Restituer les propriétés thérapeutiques du griffonia nécessite la totalité et l’intégrité des composants de la graine. Seule une extraction alcoolique à différents degrés de dilution, à l’abri de la lumière et à basse température, permet effectivement la préservation de l’ensemble de ses composants.

Le griffonia est largement répandu en Afrique tropicale. Les africains l’utilisent notamment depuis de nombreuses années en médecine traditionnelle. Les feuilles s’emploient par exemple pour éliminer les poux, et les racines et les tiges comme des bâtons à mâcher. Les occidentaux se sont intéressés à cette plante uniquement à partir des années 70 notamment pour ses fortes teneurs en 5-HTP, précurseur de la sérotonine et de la mélatonine.

Comment le décrire botaniquement ?

Le griffonia est en fait un arbuste sarmenteux dont le tronc peut atteindre 7 cm de diamètre. La partie végétale se situe entre 3 et 10 mètres de hauteur. Les feuilles sont entières, ovées et glabres. Les fleurs se regroupent en grappes tomenteuses grises. Les gousses sont de surcroît obliquement ovoïdes et gonflées. La partie utilisée en médecine est la graine.

De quoi est-il composé ?

Le griffonia de compose en bref de 5-hydroxy-tryptophane, d’alcaloïdes et de lectines.

Quelles sont ses principales propriétés pharmacologiques ?

La plupart des études ont été menées essentiellement sur l’activité du 5-HTP, principal constituant de Griffonia simplicifolia.

In vivo, chez des patients atteints de troubles unipolaires et bipolaires, la prise de 5-HTP a permis en effet une amélioration des troubles dans 69% des cas sans effets secondaires. Chez des patients déprimés, l’association d’un anti-dépresseur tricyclique et du 5-HTP améliore significativement le score au test de Hamilton.

Chez des patients migraineux, la prise de 5-HTP pendant 6 mois présente en somme la même efficacité qu’un anti-migraineux de référence (méthysergide). Le 5-HTP présente également une efficacité comparable à un ß-bloquant et permet de réduire de manière significative la fréquence des crises migraineuses et la prise d’analgésique.

Plusieurs études ont mis en évidence l’effet hypnogène du 5-HTP. Chez des patients normaux, l’administration du 5-HTP augmente significativement la durée du sommeil paradoxal. Notamment chez des patients modérément insomniaques, des doses faibles de 5-HTP améliore significativement la durée et la profondeur du sommeil.

Chez des femmes obèses (30<IMC<40), la prise de 5-HTP comparé à un placebo permet une perte significative de poids avec diminution spontanée de l’apport calorique journalier (3220 Cal/j à 1879 Cal/j) et notamment de l’apport de glucides (diminution de 50%).

Un dysfonctionnement du système de modulation de la nociception semble intervenir en particulier dans les cas de fibromyalgie. Chez des patients fibromyalgiques, des taux réduits de métabolites de la sérotonine dans le liquide céphalo-rachidien ont été rapportés suggérant l’implication d’un déficit en sérotonine dans la pathogénie de la maladie. Cependant, une élévation de la substance P, responsable de l’augmentation de la douleur, a été observée au niveau du système nerveux central et des nerfs périphériques. Chez des patients fibromyalgiques, l’administration de 5-HTP pendant 30 jours a permis la diminution du nombre de points douloureux et de leur intensité mais aussi de la rigidité musculaire au lever et de l’anxiété.

Quelles sont les indications du Griffonia ?

  • Insomnies
  • Obésité
  • Boulimies
  • Dépendances variées et addictions
  • Dépression sérotoninergique
  • Troubles de l’endormissement, réveils nocturnes…
  • Migraine sur terrain anxieux (traitement de fond)
  • Traitement d’accompagnement des douleurs fibromyalgiques

 

Quelles sont les précautions d’emplois ?

  • Contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante
  • Contre-indiqué chez les enfants trisomiques (risque de convulsions), ainsi qu’en cas de tumeurs carcinoïdes de l’intestin grêle et de sclérodermie
  • Risque de légers troubles gastro-intestinaux (nausées notamment), généralement temporaires

 

Il y a t-il des risques d’interactions médicamenteuses ?

Comme toutes substances contenant des principes actifs, le risque d’interactions médicamenteuses est à prendre en compte.

Le griffonia ne dérogeant néanmoins pas à cette règle, voici la liste des interactions médicamenteuses à considérer :

  • Éviter l’association avec la carbidopa, le millepertuis et les antidépresseurs

 

Comment le prendre et à quel dosage ?

En préparation magistrale :

Voici la posologie des Extraits fluides de Plantes fraîches Standardisés en solution glycérinée (EPS) :

 

1 à 2 càc/j au coucher pendant 3 mois à renouveler en fonction de la clinique

1 à 2 càc au coucher pendant 15 jours à renouveler en fonction de la clinique

1 à 2 càc/j au coucher pendant au moins 3 mois à renouveler en fonction de la clinique

  • Troubles du comportement alimentaire (grigno­tage, compulsions sucrées de fin de journée…) : Griffonia 1/+ Caralluma 1/2

1 à 2 càc/j vers 17h pendant 3 mois à renouveler en fonction de la clinique

1 à 2 càc/j au coucher, 5 jours par semaine pendant 3 mois à renouveler en fonction de la clinique

Clémentine. M.
Naturopathe / Herboriste / Aromatologue / Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomedecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *