L’ESCHSCHOLTZIA (Eschscholtzia californica) Propriétés Bienfaits et Indications

ESCHSCHOLTZIA (Eschscholtzia californica
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Famille des Papavéracées – L’ESCHSCHOLTZIA (Eschscholtzia californica)

Le “pavot jaune de Californie”, plante majeure de la sphère nerveuse, est reconnue pour ses vertus sédatives et antispasmodiques douces.

 

Origine 

L’Eschscholtzia californica est aussi appelé pavot de Californie car il est originaire de la côte Ouest des Etats–Unis.

Historique

Les indiens consommaient ses feuilles en guise delégumes. Ils les faisaient bouillir ou griller sur des pierres chaudes. Les feuilles étaientcouramment employées contre la colique ou le mal de dents. Il fût introduit en Europe au XIXème siècle comme plante ornementale par un botaniste russe, J.F.G. Eschscholtz, d’où son nom : Eschscholtzia.

 

Botanique

L’eschscholtzia est une plante annuelle, vivace. Elle forme une touffe de 30 cm de hauteur sur 45 cm de largeur environ. Ses feuilles lancéolées sont finement découpées et d’une couleur bleuâtre. Elles peuvent mesurer de 15 à 20 cm de long. Ses fruits forment de longues gousses arquées. La corolle de ses fleurs à deux sépales caducs se referme chaque soir en redressant ses quatre pétales libres, jaune à jaune orangé. L’eschscholtzia pousse sur tous types de sols, même calcaires, mais ne fleurit que de mai à septembre.

Composition chimique 

> Alcaloïdes isoquinoléiques :pavines, protopine, cryptopine, allocryptopine, aporphines, benzophénanthridines

> Hétérosides cyanogénétiques

> Caroténoïdes

> Flavonoïdes : isoflavones, flavonols (1) ;

> Mucilages.

 

Propriétés 

Action sédative et hypnotique

Les préparations à base d’eschscholtzia diminueraient la durée d’apparition de sommeil et amélioreraient sa qualité (2,8).

Action anxiolytique

Cette action est due à certains alcaloïdes, comme la protopine.

Action spasmolytique

Effets secondaires

Aucun

Précautions d’emploi

A éviter chez la femme enceinte.

 

Principales indications

L’eschscholtzia est traditionnellement utilisée dans le traitement de troubles mineurs du sommeil, dans les états nerveux qui induisent insomnie, agitation et/ou anxiété (2, 8).

 

Troubles du sommeil :

– difficultés d’endormissement

– éveils nocturnes multiples

– insomnie du petit matin (vers 3 ou 4 heures du matin)

– insomnie de la personne âgée par désorganisation du sommeil

– sommeil non réparateur

– cauchemars chez l’enfant

– insomnie en période de ménopause

En préparation magistrale

Préparation standardisée de plantes fraîches en solution glycérinée – 1 à 2 càc/jour au coucher pendant 30 jours, à renouveler selon la clinique

 

Sommeil non réparateur : Eschscholtzia + Passiflore

Eveils nocturnes avec anxiété et troubles digestifs : Eschscholtzia + Mélisse

Eveils nocturnes avec anxiété, fringale nocturne : Eschscholtzia + Passiflore

Insomnie de la personne âgée : Eschscholtzia + Ginkgo biloba

Insomnie du petit matin, difficultés d’endormissement : Eschscholtzia + Valériane

Insomnie en période de ménopause :

Eschscholtzia + Houblon + Valériane : 1 à 2 càc au coucher pendant 1 mois à renouveler selon la clinique

Insomnie occasionnelle (période d’examen, stress du travail, en voyage) : Aubépine +

Eschscholtzia : 1 à 2 càc au coucher pendant 15 jours à renouveler selon la clinique

Troubles du sommeil, cauchemars chez l’enfant :

Eschscholtzia + Passiflore : 1 à 2 ml/kg de poids au coucher pendant 1 mois à renouveler selon la clinique.

 

Sources                                    

 

1. BECK M-A. et al.,Flavonol glycosides from Eschscholtzia californica.Phytochemistry, 1999, 50 :329-332.

2. BRUNETON J.,Pharmacognosie, phytochimie,plantes médicinales. – Ed. Tec. & Doc., 1999, 918-919.

3. HANUS M. et al.,Double-blind, randomised, placebo-controlled study to evaluate the efficacy andsafety of a fixed combination containing two plant extracts (Crataegus oxyacantha andEscholtzia californica) and magnesium in mild-to-moderateanxiety disorders.Curr. Med. Res. Opin., 2004,20 (1) : 63-71.

4. KARDOS J. et al.,Enhancement of gammaaminobutyric acid receptor binding by protopine-type alkaloids.Arzneimittelforschung, 1986,36 (6) : 939-940.

5. KLEBER E. et al.,Modulation of key reactions of the catecholamine metabolism by extracts from Eschscholtzia californica and Corydalis cava.Drug. Res., 1995, 45 (1) :127-131.

6. PAUL L. et al.,Cytochrome P450 isoenzymes involved in rat liver microsomalmetabolism of californine and protopine.European Journal of Pharmacology, 2004, 485 :69-79.

7. PAUL L. et al.,Studies on the metabolism and toxicological detection of the Eschscholtzia californicaalkaloids californine and protopine in urine using gas chromatography-mass spectrometry.Journal of Chromatography B,2003, 789 : 43-57.

8. POTHIER J. et al.,Les papavéracées sédatives : le coquelicot et le pavot deCalifornie. La Phytothérapie Européenne,Nov-Dec 2003, 17 : 25-28.

9. REIMEIER C. et al.,Effects of ethanolic extracts from Eschscholtzia californicaand Corydalis cava on dimerization and oxidation ofenkephalins.Arzneimittelforschung, 1995,45 (2) : 132-136.

10. SCHÄFER H.L. et al.,Sedative action of extract combinations of Eschscholtziacalifornica and Corydalis cava.Drug. Res., 1995, 45 (1) :124-126.

11. VINCIERI F.F. et al.,An approach to the study of the biological activityof Eschscholtzia californica cham. Pharmacological ResearchCommunications, 1988, 20 :41-44.Aucune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *