L’intérêt d’une prise en charge de perte de poids en Pharmacie

prise en charge du poids
Merci de partager cet article sur
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

L’intérêt de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en Pharmacie :

Conséquences de l’excès de poids :

Les personnes souffrant d’un excès de poids ou d’une obésité sont plus susceptibles de développer un certain nombre de maladies graves, qui ont pour la plupart comme conséquence de limiter l’espérance de vie. En plus des conséquences physiques, l’obésité a des conséquences psychologiques et sociales considérables.

  • Maladies associées à l’excès de poids :

Les personnes en excès de poids sont plus susceptibles de présenter un certain nombre de maladies et de problèmes de santé tels que diabète de type 2, maladies cardio-vasculaires, cancer (œsophage, pancréas, côlon-rectum, cancer du sein après la ménopause, endomètre, rein) et aussi arthrose, lithiase vésiculaire, reflux gastro-œsophagien, asthme, troubles respiratoires du sommeil, dépression, hépatopathie non alcoolique, maladie rénale, incontinence urinaire ainsi que troubles de la reproduction.

Le bilan initial :

En pharmacie nous retraçons l’histoire pondérale du patient et réalisons un bilan initial comportant une évaluation :

  • Des signes fonctionnels et des facteurs favorisant le surpoids et l’obésité
  • Des comorbidités (diabète de type 2, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, arthrose, dyslipidémie, apnée du sommeil et des facteurs de risque en utilisant les tests suivants :
    • Profil lipidique, glycémie (de préférence à jeun), et la mesure de la pression sanguine
  • Des habitudes alimentaires du patient et de son niveau d’activité physique
  • Du stress psychologique et social et du style de vie, de l’environnement, des facteurs familiaux et sociaux, incluant l’origine ethnique, les antécédents familiaux d’obésité, de surpoids et de certaines maladies (maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, hyperlipidémie ou hypertension)
  • De l’envie et de la motivation à changer. Connaître les motivations du patient peut aider à adapter la communication avec celui-ci. Définir la motivation du patient est une étape clé qui permet d’encourager le patient dans ses efforts.

Durant les consultations, il est utile :

  • De définir la conception qu’à la personne de son poids, du diagnostic et les raisons possibles de la prise de poids. Dans notre environnement actuel, les femmes se condamnent à atteindre un idéal de maigreur presque impossible à obtenir. L’appropriation de ce concept de maigreur idéal peut mener à des insatisfactions par rapport à son corps et à son alimentation, en addition avec d’autres problèmes psychologiques comme la culpabilité, la honte et une dépression. De plus, la perception d’être très en surpoids ou d’avoir une obésité est associée à une envie plus faible de perdre du poids par rapport à la perception d’être légèrement en surpoids
  • D’explorer ses croyances sur l’alimentation, l’activité physique et la prise de poids qui peuvent être des obstacles à la perte de poids
  • D’être conscient que les personnes issues en effet de certaines ethnies ou de certaines catégories socioprofessionnelles ont des risques plus élevés d’obésité et ont des croyances différentes de ce qu’est une alimentation équilibrée et une attitude différente vis-à-vis de la prise en charge du surpoids
  • D’identifier ce que le patient a déjà essayé pour contrôler son poids, le résultat et ce qu’il a de fait appris de cette expérience
  • De définir s’il est prêt à effectuer des changements dans son style de vie
  • De définir sa confiance en soi à faire des changements

Les conseils thérapeutiques dans la prise en charge d’une démarche de perte de poids :

Objectifs thérapeutiques de la perte de poids :

Le concept de prise en charge de l’obésité ne signifie pas uniquement qu’il faut prendre en charge les patients ayant une obésité mais qu’il faut également considérer le développement du surpoids chez les personnes de poids normal, la progression du surpoids vers l’obésité chez les personnes en surpoids et la reprise de poids chez les personnes qui ont été en surpoids ou qui ont eu une obésité dans le passé et qui ont maigri volontairement.

La prise en charge de l’obésité comporte les quatre stratégies principales suivantes :

  • Prévenir la prise de poids. La prévention constitue probablement la démarche la plus efficace, pour prendre en charge des problèmes de poids
  • Maintenir le poids. Le maintien du poids à long terme ne s’applique pas seulement à ceux qui ont récemment perdu du poids, mais constitue également un élément important de
    tous les programmes de prise en charge du poids
  • Traiter les comorbidités. La prise en charge de la morbidité associée à l’obésité peut notamment améliorer l’état de santé, que l’on soit parvenu ou non à une perte de poids importante
  • Favoriser la perte de poids. Les officinaux spécialisés dans la minceur et leurs patients doivent admettre qu’une perte de poids modérée mais durable, de l’ordre de 5% à 15% du poids initial, est très profitable sur le plan médical si elle est maintenue à long terme

Dans le cas d’une perte de poids, on distingue deux phases thérapeutiques différentes :

  • Une phase de réduction pondérale : une perte de poids est obtenue lorsque le bilan d’énergie est négatif pendant une durée suffisante, ce qui implique la diminution des apports énergétiques et/ou l’augmentation des dépenses
  • Une phase de stabilisation pondérale : quelle que soit la stratégie choisie, la courbe de poids finit par décrire un plateau. Le bilan énergétique est équilibré (entrées = sorties). Le sujet consomme autant de calories qu’ il peut en dépenser en fonction de sa masse maigre et de son activité physique

Suivi et prévention des rechutes :

Le suivi est dans tous les cas essentiels. Les objectifs et les conseils seront donc modulés en fonction des résultats et des difficultés. Se fixer des objectifs réalisables, encourager à varier les activités, mettre en avant les aspects plaisir, rencontre et bien-être sont autant d’éléments susceptibles en effet de garder les patients motivés. La rechute n’est pas l’arrêt de telle ou telle activité mais le retour à la sédentarité.

Le suivi à long terme :

Un suivi continu est notamment nécessaire pour prévenir une reprise de poids et/ou pour surveiller les conséquences de l’excès de poids et traiter les comorbidités.
Les conseils concernant l’alimentation ou l’activité physique nécessitent de surcroît une surveillance et un soutien au long cours. Le suivi doit être individualisé. Un suivi régulier pendant les premiers mois et prolongé contribue à la prévention de la rechute.

Pour plus d’information concernant une consultation diététique au sein de notre Pharmacie, vous pouvez nous joindre au 04.68.54.74.88

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *