Quel est le protocole homéopathique dans la prévention de la grippe ?

grippe

La grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse, due aux virus Myxovirus influenzae. Les virus grippaux se répartissent entre différents types : A, B et C. Le virus A (le plus virulent) est responsable de la plupart des épidémies. La grippe se manifeste sous forme d’épidémies saisonnières et touche chaque hiver 2 à 7 millions de personnes en France.

Quel est le mode de contamination de la grippe ?

Le grand nombre de malades chaque année, ainsi que les complications parfois mortelles de la maladie, font de la grippe un problème majeur de santé publique. Les virus de la grippe se transmettent de “personne à personne” par les sécrétions respiratoires à l’occasion d’éternuements ou de toux. Ils peuvent également se transmettre par contact avec des objets de surface (poignée de porte, combiné téléphonique…) manipulés par une personne contaminée. Les lieux confinés et très fréquentés (métro, bus, collectivités scolaires…) sont propices à la transmission de ces virus.

Quels sont les symptômes de la grippe ?

Les symptômes de la grippe apparaissent soudainement. Fièvre, fatigue, courbatures, nez bouché ou “nez qui coule”), maux de tête,… sont les premiers signes de la maladie. Ces symptômes disparaissent en une à deux semaines. Il s’agit d’une grippe simple. Cependant, de nombreux autres virus que ceux de la grippe occasionnent un tableau clinique similaire. Les grippes compliquées sont beaucoup plus sérieuses et parfois fatales.

Ces complications sont dues aux virus eux-mêmes ou aux surinfections bactériennes (pneumonie) qu’ils peuvent engendrer. En période d’épidémie, les grippes compliquées touchent principalement les personnes âgées et les personnes fragilisées (maladie chronique : cardiaque, pulmonaire, rénale, métabolique, immunologique, cancéreuse…). Certaines mesures d’hygiène simples peuvent contribuer à limiter la transmission des virus de la grippe de personne à personne : se protéger contre la toux des malades, se laver les mains après avoir été en contact avec une personne infectée ou son environnement proche.

L’inutilité de l’antibiothérapie dans la grippe !

Un diagnostic de grippe ne justifie aucune prescription immédiate d’antibiotique. Il n’y a aucune démonstration que des antibiotiques donnés à la phase virale exclusive préviennent la survenue de complications bactériennes.

Quelques conseils en cas de grippe

  • Une grippe est différente d’un simple rhume : la fièvre peut persister jusqu’à 5 jours, les symptômes une huitaine de jours et l’asthénie plusieurs semaines, sans nécessiter d’examens complémentaires ni de traitement antibiotique. Seul un traitement symptomatique (fièvre, douleur, toux), associé si possible au repos, est justifié.
  • Une nouvelle consultation est souhaitable en cas de symptômes nouveaux (surtout pour un enfant ou une personne âgée) ou de persistance des symptômes au-delà de 8 jours.
  • Des mesures simples permettent de limiter la transmission de la grippe : limiter les contacts, prévenir la diffusion de sécrétions lors de la toux, des éternuements, du mouchage (mettre sa main devant la bouche, utiliser des mouchoirs en papier à jeter dans une poubelle fermée, se laver les mains), porter un masque acheté en pharmacie.

Comment soigner la grippe avec l’homéopathie ?

Pour une même maladie, les symptômes peuvent être différents pour chaque patient. L’homéopathie prend en compte ces spécificités : par exemple une toux plutôt en position allongée ou aggravée par le froid. En homéopathie, l’importance de la réactivité est primordiale, il faut agir le plus tôt possible pour enrayer la maladie avec des prises toutes les heures à espacer suivant l’amélioration. Pour les enfants, la prise est facile, les granules fondent sous la langue, on peut éventuellement les diluer dans un biberon. Pour les plus récalcitrants, il existe aussi des dosettes à usage unique très faciles à donner.

Quels médicaments homéopathiques prendre en prévention ou en traitement de la grippe ?

Syndromes grippaux :

En cas de douleurs musculaires ou osseuses, ou encore de douleur à la pression des globes oculaires.

Posologie : Prendre 5 granules 3 à 4 fois par jour.

En cas de fièvre et de céphalée, de frissons, de tremblements, d’abrutissement, de courbatures, de sueurs et d’absence de soif.

Posologie : Prendre 5 granules 3 à 4 fois par jour.

En cas de fièvre, de courbatures, de besoin de bouger, de soif vive ou encore de poussée d’herpès.

Posologie : Prendre 5 granules 3 à 4 fois par jour.

Les 3 souches citées ci-dessus sont à prendre en même temps.

En cas de fièvre à début progressif avec soif intense (boit beaucoup mais pas souvent, grande quantité d’eau froide), toux sèche douloureuse ou aggravation par le moindre mouvement.

Posologie : Prendre 5 granules 3 à 4 fois par jour.

En cas de courbatures généralisées, de sensation d’avoir été roué de coups ou de lit trop dur.

Posologie : Prendre 5 granules toutes les heures jusqu’à amélioration.

En cas d’états grippaux, de courbatures fébriles ou de toux non productives.

Posologie : (En prévention) :Adulte : 20 gouttes, 2 fois par jour. Enfant de plus de 2 ans : 5 à 10 gouttes, 2 fois par jour, selon l’âge. (État grippal) : Adulte : 20 gouttes, 5 à 8 fois par jour. Enfant de plus de 2 ans : 5 à 10 gouttes, 5 à 8 fois par jour, selon l’âge. (État post-grippal) : Adulte : 20 gouttes, 3 fois par jour. Enfant de plus de 2 ans : 5 à 10 gouttes, 3 fois par jour, selon l’âge.

À prendre dans un peu d’eau, de préférence en dehors des repas.

Il est conseillé d’espacer les prises du complexe Lehning L52 dés amélioration des symptômes grippaux (courbatures, fièvres, douleurs, courbatures).

Protocole de prévention de la grippe :

Posologie : 1 dose par semaine pendant 3 semaines.

Posologie :4 doses, puis 1 dose par mois pendant la période hivernale.

Posologie : 1 dose par semaine pendant la période hivernale.

Posologie : 1 dose tous les 15 jours (en prévention de complications pulmonaires). Agit sur la sphère ORL basse.

Posologie : 1 dose tous les 15 jours. (À ne donner qu’aux personnes sujettes aux sinusites ou aux otites). Agit sur la sphère ORL haute.

En cas de réaction au vaccin contre la grippe, il est déconseillé de prendre “Influenzinum”.

Convalescence :

En cas de fatigue post-grippale.

Posologie : 1 dose à renouveler 1 ou 2 fois à 2 jours d’intervalle.

En cas d’asthénie physique suite à des pertes hydriques (transpiration excessive).

Posologie : 1 dose à renouveler 1 ou 2 fois à 2 jours d’intervalle.

En cas d’asthénie physique et psychique avec hypersensibilité et irritabilité, convalescence des maladies infectieuses.

Posologie : 1 dose à renouveler 1 ou 2 fois à 2 jours d’intervalle.

Sources bibliographiques médicales :

  • Vidal, Recos Grippe saisonnière, 2020
  • CDFH, L’homéopathie au comptoir 2019
  • Boiron, Maladies hivernales soignées par l’homéopathie

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *