Le Sureau, l’arbre-médecine purgatif plurimillénaire

sureau

Bien de ces noms vernaculaires reflètent l’une des caractéristiques propres au sureau; c’est-à-dire la petite acidité de ses fruits, qu’on exprime habituellement par l’adjectif suret. Cela n’a, semble-t-il, pas désobligé les populations préhistoriques, puisque nombre de stations datant de l’âge de bronze, puis du fer, ont révélé la présence de dépôts de graines de sureau. … Lire plus