Pourquoi utiliser l’homéopathie dans le traitement du coryza chez le chat ?

Le coryza du chat est une maladie infectieuse dans laquelle plusieurs entités pathogènes sont responsables, seules ou associées, d’une atteinte plus ou moins sévère des voies respiratoires supérieures mais aussi des muqueuses oculaire et buccale. Cette atteinte se manifeste généralement par des écoulements nasal et oculaire, des éternuements, voire des signes généraux tels que l’hyperthermie, l’abattement ou encore l’anorexie qui peuvent cependant se révéler mortels chez les jeunes chatons.

Le coryza se caractérise également par sa possibilité d’évolution en une atteinte chronique. Celle-ci peut toutefois concerner, les voies respiratoires sous forme de rhinite, les yeux sous forme de conjonctivite ou la cavité buccale sous forme de stomatite. Le problème réside alors dans la fréquence des récidives malgré les traitements mis en place. Des complications plus graves telles que des ophtalmies néonatales, des ostéolyses des cornets nasaux ou des pneumonies sont aussi décrites même si elles restent plus rares.

Une maladie toujours d’actualité

Parmi les affections respiratoires du chat, le coryza est celle qui pose le plus de problèmes du fait de son étiologie multiple. En effet, deux virus (un herpesvirus et un calicivirus) et une bactérie (Chlamydophila felis) peuvent être, seuls ou associés, responsables du développement de cette maladie. D’autres agents tels que des réovirus, des mycoplasmes ou d’autres bactéries peuvent également intervenir en tant qu’agents opportunistes ou de surinfection.

L’intérêts de l’homéopathie dans le coryza du chat

Le coryza du chat reste une maladie infectieuse qui pose problème non seulement en pathologie individuelle mais surtout dans les collectivités félines du fait de son importante contagiosité. La vaccination n’empêche pas l’infection et la thérapeutique allopathique n’est pas toujours efficace surtout chez les animaux infectés chroniquement. Son éradication est également très difficile du fait de l’existence de porteurs sains.

L’homéopathie présente plusieurs avantages qui en font une thérapeutique intéressante dans le traitement du coryza. L’intérêt de l’homéopathie réside dans le fait qu’elle est à la fois une thérapeutique individuelle c’est-à-dire adaptée à chaque malade (et non pas à chaque maladie comme en allopathie) mais aussi une thérapeutique de terrain.

Les médicaments homéopathiques utilisables dans le coryza

On distingue deux phases de la maladie :

  • Une phase « aiguë » qui correspond au début d’un coryza et caractérisée par des écoulements généralement séreux et clairs
  • Une phase « chronique » correspondant à des surinfections bactériennes et caractérisée par des écoulements plutôt épais et jaunâtres

Le coryza aigu :

Le coryza chronique :

En ce qui concerne le traitement du coryza chronique, il est conseillé d’associer plusieurs médicaments :

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

 

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

1 réflexion au sujet de « Pourquoi utiliser l’homéopathie dans le traitement du coryza chez le chat ? »

Laisser un commentaire