Limiter les effets secondaires d’un vaccin naturellement

vaccin

Un vaccin est généralement spécifique à une maladie mais pas à une autre (vaccin anti-hépatite B et anti-tétanos). La vaccination consiste à introduire dans l’organisme une substance (germe, bactérie, virus) dans le but de provoquer la fabrication d’anticorps permettant de protéger contre la maladie. La substance active d’un vaccin est un antigène destiné à stimuler les défenses naturelles de l’organisme (le système immunitaire). La réaction immunitaire permet une mise en mémoire de l’antigène pour que l’immunité puisse s’activer plus rapidement lors d’une prochaine contamination.

Les anticorps sont produits par des lymphocytes B se différenciant en plasmocytes. Cependant, certains vaccins ne provoquent pas la formation d’anticorps mais provoquent une réaction cellulaire (BCG → vaccin antituberculeux). Les vaccins ne doivent être inoculés qu’aux personnes en bonne santé.

Les différents types de vaccins :

Il existe différents types de vaccins :

  • Vaccins bactériens :

    • Vivants atténués
    • Tués (vaccin de la rage)
    • Anatoxines (toxines fabriquées par les bactéries)
    • Polysaccharidiques (partie du germe)
  • Vaccins viraux :

    • Vivants atténués (vaccin de la poliomyélite)
    • Totalement inactivés (vaccin de l’hépatite A ou Sars-Cov-2)
    • Inactivés à fraction antigéniques (vaccin de l’hépatite B)

Quels sont les risques d’effets indésirables dus à un vaccin ?

Les effets indésirables dépendent de l’agent infectieux combattu, du type de vaccin (atténué, inactivé, etc.), du mode d’administration, de la nature du solvant, de la présence d’adjuvants et de conservateurs chimiques antibactériens.

Comme pour tous les médicaments, les vaccins peuvent provoquer des effets indésirables (ou effets secondaires). Les effets indésirables les plus fréquents sont une fièvre légère et une douleur ou une rougeur au point d’injection. Les effets indésirables graves sont très rares et font l’objet d’un suivi et de recherches approfondies lorsqu’ils surviennent.

La déclaration des éventuels effets indésirables, qu’ils soient graves ou non, par les professionnels de santé et par les patients, permet de faire progresser en permanence la sécurité des vaccins.

Les contre-indications de la vaccination :

Les vaccins sont contre-indiqués en cas de déficit immunitaire surtout cellulaire, constitutionnel ou acquis (néoplasie, traitement par immunosuppresseurs ou corticoïdes, HIV).

Certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons liées à leur état de santé. Ces contre-indications (maladie, grossesse pour certains vaccins, allergie…) sont bien connues et relatives à chaque vaccin : avant de prescrire puis avant de réaliser une vaccination, le médecin vérifie si le patient peut ou non être vacciné au moment prévu.

Pour limiter les risques d’effets secondaires d’un vaccin, il convient de suivre quelques conseils de bon sens :

  • Faire les vaccinations obligatoires :

Diphtérie, tétanos, poliomyélite, plus l’hépatite virale pour le personnel soignant.

  • Ne faire, en plus, que les vaccinations indispensables compte tenu de l’âge de la personne, de la vie en collectivité, de l’activité (professionnelle et loisir), des voyages :

Par exemple, le tétanos est fortement conseillé chez les personnes qui jardinent.

  • Préférer les vaccins unitaires aux injections contenant plusieurs vaccins incorporés :

Les réactions seront moins fortes en cas de vaccins unitaires, qu’en cas de vaccins multiples dans la même injection. Malheureusement, les unitaires sont de plus en plus difficiles à trouver.

  • Espacer le plus possible les vaccinations les unes des autres :

En cas de rappels, il faut simplement veiller à demeurer dans la limite de temps maximale requise. Cela laisse la possibilité à l’organisme de récupérer entre deux.

  • Éviter les vaccins avec des adjuvants :

Regarder les étiquettes. Car selon les marques, les compositions des vaccins sont différentes.

  • Ne faire de vaccin que sur des personnes en bonne forme physique :

C’est du bon sens, mais c’est trop souvent oublié ! De même éviter de trop se fatiguer dans les jours qui suivent une vaccination.

  • Éviter les vaccins (sauf le vaccin de la grippe ou du Sars-coV2, pour ceux qui le veulent) en période automnale et hivernale, pendant lesquelles sévissent de nombreux virus comme ceux de la grippe et autres infections.

  • Éviter aussi les périodes de forte chaleur pour les vaccinations.

  • Toujours respecter les contre-indications des vaccins.

  • L’homéopathie apporte une aide précieuse pour limiter les effets secondaires à long terme des vaccins :

Ces remèdes peuvent être pris préventivement ou pour traiter un effet secondaire déjà survenu. Ils n’altéreront pas l’action du vaccin sur la maladie visée, mais ils minoreront les réactions négatives possibles : infections récidivantes, allergie, fibromyalgie, syndrome de Guillain-Barré, etc.

Exemple de protocole homéopathique afin de limiter les effets indésirables des vaccins :

Traitement homéopathique en ce qui concerne le vaccin de la Covid-19 :

 

Ces remèdes, très utiles, ne préviennent toutefois pas des risques graves, comme par exemple la sclérose en plaques ou autres maladies dégénératives qui semblent liées à la réactivation par le vaccin de gènes en état de latence chez la personne.

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

15 commentaires sur “Limiter les effets secondaires d’un vaccin naturellement

  1. Bonjour Clementine,

    Mon mari va se faire vacciner il a 73 ans j’ai de la echinacea en gouttes teinture mère plus thuja 15 ch et gelsenium 9 ch 30 ch etc.
    Qu’est ce vous recommandé svp? Moi je ne suis pas vacciné encore…

    Merci beaucoup

    1. Bonjour, comme indiqué dans l’article le protocole officiel pour lutter contre les effet secondaire du vaccin de la Covid-19 est le suivant :

      La veille de la vaccination : Silicea 15 CH, 1 dose
      Le jour de la vaccination : Apis mellifica 30 CH, 1 dose
      Après la vaccination : Ledum palustre 5 CH, 1 dose après l’injection et Gelsemium 15 CH, 5 granules 3 fois par jour pendant 4 jours

      Malheureusement, aucune de ces souches se peut se substituer avec d’autres dans ce cadre précis.

      Belle journée à vous.
      Clémentine

  2. Bonjour
    Je dois faire mon rappel du tétanos (revaxis )
    Que dois je prendre , seulement tuya ou le protocole que j’ai pris pour le vaccin covid (silicea, apis ,gelsenium )?
    Merci pour vos conseils .

  3. Bonjour,
    Je découvre ce protocole alors que nous sommes déjà vaccinés depuis plusieurs semaines . Y a t il un autre protocole que nous pouvons prendre même éloigné de la vaccination ?
    Merci bien.
    Sylvie

    1. Bonjour, le protocole de l’article est fait pour limiter au maximum les effets indésirables de la vaccination au moment de l’injection et durant les quelques jours suivant. Ressentez-vous des effets indésirables quelques semaines après l’injection ? Si oui, lesquels, afin que je puisse établir un protocole personnalisé en fonction de vos ressentis.

      Cordialement.

      Clémentine

  4. Bonsoir Madame
    Je ne savais pas qu’il y avait des granules pour le vaccin du covid c’est bien dommage nous avons des traitements de fonds la fille c’est fait vacciner hier elle α de la température et de la fatigue peut-on donner de l’oscillococcinum pour l’état grippal?
    Merci par avance
    Cordialement
    Mme Rouabah

  5. Bonjour, pourquoi les doses homéopathiques à prendre dans le cas de la vaccination Covid sont-elles différentes que pour les autres vaccinations.

    1. Bonjour, parce-que chaque vaccin est différent et n’a pas la même composition, ni le même effet sur l’organisme.

      Cordialement.
      Clémentine

    1. Bonjour, une dose est un petit tube d’homéopathie, il faut prendre le tube en entier. Les granules quant à elles sont conditionnées dans les grands tubes.

      Cordialement.

      Clémentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *