Quelle est la différence entre les EPS (PhytoPrevent) et les SIPF (Synergia)?

EPS Ginseng phytoprevent

Afin d’expliquer rapidement la différence entre ces deux types d’extraits de plantes fraîches médicinales, nous allons d’abord voir la méthode SIPF, pour ensuite, mettre en avant les 2 étapes finales et originales du procédé EPS : la lixiviation où l’on ajoute de l’alcool au mélange de plante cryobroyée, en augmentant progressivement le degré alcoolique et l’ajout de glycérine, après évaporation de l’alcool et dosage du traceur, la dernière opération consiste à ajouter de la glycérine d’origine végétale pour garantir une standardisation produits.

Le procédé SIPF est un procédé de fabrication qui présente pour particularité de conserver l’intégralité des constituants tels qu’ils se trouvaient à l’état natif dans la plante fraiche (idem pour les EPS). Ce procédé est breveté depuis 1981 et a récemment été cédé au Laboratoire Synergia, qui vient d’obtenir la labellisation Agriculture Biologique par ECOCERT sur la totalité du procédé. Seule une plante échappe à cette labellisation, le fucus, qui est une algue.

Contrairement à ce procédé S.I.P.F. , le laboratoire PhytoPrevent ne peut prétendre à des extraits de plantes labellisés Agriculture Biologique, alors qu’ils le sont. Cette particularité est dû à l’ajout de glycérine, qui ne peut être” biologique”, puisque c’est un produit de synthèse (minéral ou végétal).

 

Les 3 étapes commune du procédé SIPF et EPS :

Culture des plantes médicinales

Sélectionnées selon des critères précis : période de récolte, stade végétatif, et en dehors du fucus, les 17 plantes utilisées dans le concept SIPF se cultivent en Ardèche, en respectant les règles de l’agriculture biologique.

Récolte des plantes médicinales

Les plantes (SIPF) sont cueillies en fonction de la date idéale de cueillette, qui peut être différente pour chacune d’entre elles. Moins de 24 h après la récolte, les plantes fraîches passent à la transformation. Un premier contrôle permet de contrôler l’identité de la plante et de vérifier la qualité de la récolte, sans ionisation ni irradiation.

Les plantes des EPS sont cueillies en France (ex : aubépine dans la Drôme) et/ou à l’étranger en fonction de la période de récolte et de la partie prélevée (fleurs, fruits, feuilles, racines…) dans des champs de préférence de culture biologique ou des zones sauvages non polluées.

Cryobroyage des plantes médicinales

On refroidies les plantes SIPF à -25°c par de l’azote afin de bloquer la dégradation enzymatique. On les broient ensuite à -196°C en particules de 1 mm puis de 50 à 400 microns (1 micron = 0, 001 mm).

Se congèlent également les plantes EPS dans les heures qui suivent pour éviter qu’elles ne s’oxydent, puis stockées à -18° dans des chambres froides. Cette étape suppose ainsi une maîtrise parfaite de la chaîne du froid. L’étape suivante consiste à broyer mécaniquement les plantes encore congelées.
On recouvre le broyat recueilli dans la cuve par une eau faiblement alcoolisée.

 

Les 2 étapes différentes du procédé SIPF et EPS :

 

Mélange ,macération, centrifugation pour les SIPF

La poudre ainsi obtenue se mélange à de l’eau et de l’alcool bio (30% d’alcool) et laissée en macération pendant plusieurs semaines.
La centrifugation s’effectue en 2 phases, d’abord pour séparer la « boue » du jus macéré puis pour affiner le jus ainsi obtenu.
La « boue » s’assèche par ultrapression moléculaire (40 bars). Cette opération permet de récupérer un jus pur très concentré qui est mélangé au premier jus obtenu lors de la centrifugation.

Stabilisation du produit et contrôles

Les SIPF ainsi obtenus sont contrôlés (dosage des principaux actifs) et la concentration en alcool est ajustée afin de respecter la charte de fabrication.

Lixiviation pour les EPS

Après cryobroyage, on ajoute ensuite de l’alcool à ce mélange, en augmentant progressivement le degré alcoolique. Ce qui permet une extraction de tous les principes actifs plus “douce” et respectueuse des qualités physico-chimiques des composants.

Ajout de glycérine pour les EPS

Après évaporation de l’alcool et dosage du traceur, la dernière opération consiste à ajouter de la glycérine d’origine végétale pour garantir une standardisation produits.

Enfin, la qualité des produits EPS. suppose en amont une qualité irréprochable des matières premières, autant dire des plantes. Or leur composition peut être très variable d’une année à l’autre, selon les conditions climatiques, périodes de récolte, stade végétatif, nature du sol…
Face à ces inégalités et pour garantir une concentration constante dans le traceur sélectionné, le procédé d’extraction breveté EPS. repose sur une standardisation des produits.

L’ajout de glycérine lors de l’étape ultime du procédé d’extraction permet d’ajuster la concentration finale en traceur.

Rappel sur les SIPF: caractéristiques et spécificités

Efficacité

Le procédé SIPF respecte et restitue l’intégralité biochimique de la plante fraîche pour une efficacité supérieure à toutes les autres formes galéniques avec une plus grande rapidité d’action. La conservation en suspension hydroalcooliques de 30% seulement permet d’améliore la biodisponibilité du potentiel thérapeutique.

Spécificités

La présence d’alcool n’a pas toujours bonne presse, pourtant les quantités sont minimales. Ainsi, 5 ml de SIPF (la dose moyenne généralement conseillée par jour, à diluer dans de l’eau) correspond à 0,024 g d’alcool par litre de sang pour un homme de 70 kg. Contre à 0,20 g d’alcool par litre de sang après absorption d’une bière de 25 cl à 5°. Cependant, en raison de la présence d’alcool, et conformément aux recommandations sanitaires, les SIPF sont contre-indiqués chez la femme enceinte et les enfants de moins de 40 kg.

 

Arnaud C. (Docteur en Pharmacie)

54 commentaires sur “Quelle est la différence entre les EPS (PhytoPrevent) et les SIPF (Synergia)?

  1. je souffre d’un manque de sommeil depuis de longues années. Bien que subjectif ce sentiment est conforté par un souci de vigilance diurne.
    je résiste cependant à l’utilisation des benzodiazépines (et autres médicaments allopathiques) et espère encore trouver une solution parmi les médecines douces (phytothérapies, homéopathie, méditation pleine conscience, cohérence cardiaque, hygiène de vie et alimentaire…)
    les symptômes : difficultés d’endormissement (1h à 2h) et 2 à 3 réveils en cours de nuit avec problèmes de ré-endormissement et pollakiurie associée.
    Le SAOS a été testé sans résultats probant (hypopnées présentes avec ronchopathie forte, insuffisances d’apnées pour bénéficier d’une ventilation positive, orthèse mandibulaire non supportée)

    les causes possibles :
    -une activité cérébrale rémanente (associé au travail sur écran mais pas que..) générant sans doute un stress psychique,
    _pas de douleurs physique, pas de peurs ou d’inquiétudes particulières.
    _en journée difficultés de concentration sur un sujet et inaptitude à gérer le multitâche dans l’optimisation de mon emploi du temps.

    l’activité physique modérée (randonnée, ski de fond, natation…) n’améliore pas beaucoup les choses et la difficulté de récupération nocturne limite le dosage de l’effort.
    (le bilan cardiaque est pour le moment positif avec néanmoins de l’hypertension)

    je reste convaincu que les EPS ou les SIPF pourraient apporter un élément favorable en les intégrant dans une démarche globale de moyen terme .
    Quelles associations me conseilleriez-vous?

    merci par avance de votre réponse.

    1. Bonjour, en effet, je peux vous conseiller 4 EPS qui je pense devraient fonctionner dans votre cas.
      Il s’agit de l’aubépine, de l’eschscholtzia, de la passiflore et de la valériane.

      L’aubépine est sédative, hypotensive et tranquillisante, elle est indiquée dans les états nerveux, l’hypertension modérée, les étés neurotoniques, les troubles du sommeil et les angoisses.
      L’eschscholtzia est hypnotique, sédative, anxiolytique et inductrice du sommeil. Elle est indiquée dans les insomnies et l’énurésie nocturne. Cette plante contient des alcaloïdes.
      La passiflore est sédative et anxiolytique. Elle est indiquée dans l’anxiété, l’agitation, l’insomnie, les troubles du sommeil par excitation vespérale et les états neurotoniques. Cette plante contient également des alcaloïdes.
      La valériane est somnifère, anxiolytique et sédative. Elle est indiquée dans l’excitation, l’insomnie, les états neurotoniques et le trouble du sommeil. Cette plante contient aussi des alcaloïdes.

      Je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous et aller dans l’onglet “personnaliser votre produit”, puis vous indiquerez la formule qui suit :
      https://www.soin-et-nature.com/fr/eps-phytoprevent-eps-en-melange-phytostandard/17-eps-phytoprevent-eps-melange-personnalise-d-eps.html

      Extrait fluide d’Aubépine 75 ml
      Extrait fluide d’Eschscholtzia 75 ml
      Extrait fluide de Passiflore 75 ml
      Extrait fluide de Valériane 75 ml
      QSP 300 ml

      Posologie : 10 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 1 fois par jour une demi-heure à une heure avant le coucher pendant 1 mois, renouvelable 3 mois.

      J’espère avoir pu vous aider.
      Cordialement.

      Clémentine (Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute / Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomedecine)

    2. bonjour ,
      merci de votre réponse; je souhaite préciser quelques points avant de faire l’essai.
      Une association rhodiole /aubépine et-ou passiflore pourrait’elle contribuer à gérer le stress diurne avec une prise de 10 ml le matin ? Une complémentation en magnésium (orotate de mg) serait’elle synergique avec celle-ci?
      Le soir avant le coucher les 10 ml Eschscholtzia / Valériane agiront par leurs propriétes hypnotique et sédatives mais peut etre pas sur l’endormissement ?
      Cette posologie sur un mois peut’elle etre la source d’une accoutumance (et ensuite dépendance)?
      Quelle est la DLC des extraits ( conservés au frigo conserveront’ils leurs principes actifs sur 1 mois ?).

      1. Bonjour,

        Pour le stress diurne votre synergie semble toute indiquée en effet :
        – Le rhodiole est un antidépresseur naturel; une étude randomisée a montré un effet favorable sur la dépression légère à modérée. On lui confère une activité antidépressive majeure et multi cibles sur divers récepteurs et neurotransmetteurs par inhibition de la monoamine oxydase A (effet IMAO A). C’est également un anxiolytique naturel indiqué dans l’amélioration des symptômes d’anxiété et la diminution des signes de stress et de dépression. Il apporte une bonne résistance au stress. Cependant, il est sujet à de nombreuses interactions médicamenteuses dont il serait judicieux de discuter avec votre pharmacien.
        – L’aubépine est indiquée dans le surmenage, la nervosité, les angoisses, l’irritabilité et l’hyperémotivité. C’est un sympatholytique béta qui va agir sur les personnes hyperactives, impatientes, stressées et/colériques. Mais étant une inductrice du CYP 3A4, elle présente également quelques risques d’interactions médicamenteuses, demandez donc conseil ) votre pharmacien.
        – La passiflore est sédative et anxiolytique par la synergie de l’ensemble de ses composants, mais elle contient des alcaloïdes, à utiliser avec prudence. L’activité anxiolytique passe par un effet sur les systèmes GABAergique et opioïde. La standardisation des extraits est très importante dans l’anxiété et l’agitation. Elle est cependant contre-indiquée avec les benzodiazépines.
        – Le magnésium étant indiqué dans le surmenage et la nervosité est un très bon complément à votre synergie.

        En revanche votre posologie me pose problème. 10ml le matin d’une synergie et 10ml le soir d’une autre synergie c’est trop. Il ne faut pas dépasser 10ml par jour d’EPS, donc privilégiez 5ml d’une synergie le matin et 5ml de l’autre synergie le soir.

        Pour la synergie du coucher :
        – l’eschscholtzia (qui contient également des alcaloïdes) est sédative avec une activité sur les endorphines. Elle est hypnotique et inductrice du sommeil (par modulation du GAGA-A). Elle diminue de ce fait le délai d’endormissement et prolonge la durée du sommeil. Elle est toute particulièrement indiquée dans le traitement des insomnies, surtout celles dues à l’endormissement difficile et à l’anxiété. Cette plante présente également des interactions médicamenteuses.
        – la valériane est sédative, c’est un somnifère naturel qui améliore la structure et la qualité du sommeil. Elle est indiquée dans les troubles du sommeil surtout les insomnies d’endormissement et présente elle aussi des risques d’interactions médicamenteuses.

        Aucune des plantes citées ci-dessus ne présentent un quelconque risque ni d’accoutumance, ni de dépendance.
        Quant à la DLU des EPS, elle est d’environ 1 mois après l’ouverture, cependant les EPS peuvent se conserver jusqu’à 6 mois dans de bonnes circonstances de conservation, à l’abri de l’air et de la lumière et hermétiquement fermées. Vous pouvez ajouter quelques gouttes de vitamine E dans les flacons pour prolonger leur durée de conservation au besoin.

        J’espère avoir pu vous aider.
        Cordialement.

        Clémentine (Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute / Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine)

        1. merci pour ces informations.
          Chaque plante contient dans son totum une synergie de propriétées; Je vais essayer de tester ma réactivité sélectivement :
          _le soir 5mml d’eschscholtzia + 5ml de Valériane
          _ en journée magnésium et méditation / exercice physique
          si cela ne suffit pas j’ajouterai l’aubépine/passiflore
          En ce qui concerne le magnésium, la plupart des produits ( sels de Nigari, magnésium marin, comprimés à base de malate/citrate de magnésium ) sont ‘ils bien assimilés et parfois laxatifs?
          les sources naturelles (graines de chia, noix de cajou, eaux minérales en bouteilles Arvie….) sont peut etre préférables?
          il reste les orotate de magnésium, en test sur le court terme.
          Qu’en pensez-vous?

          1. Bonjour, les sels inorganiques sont généralement mal assimilés par l’organisme et qui, à haute dose, peuvent être responsables d’accélération du transit, voire de diarrhées (chlorure de magnésium, hydroxyde de magnésium…).
            Les sels organiques, eux, sont mieux assimilés et mieux tolérés par l’organisme (citrate de magnésium, malate de magnésium…).
            Quant aux sels « amino-complexés », génération de sels la plus récente, associent un hydrolysat de protéines (de riz par exemple) au magnésium et garantissent ainsi une meilleure assimilation et une bonne tolérance.

            L’absorption du magnésium se fait principalement dans l’intestin. Celui-ci entre dans l’entérocyte (cellule intestinale) par des canaux spécifiques facilement saturés. Les sels amino-compléxés, eux, utilisent la voie d’absorption des acides aminés qui est active et majoritaire, donc plus efficace.

            En complément, la vitamine B6 favorise l’entrée du magnésium dans la cellule. La taurine, quant à elle, le maintien dans la cellule : on parle du « pouvoir « magnéso-fixateur » de la vitamine B6 et de la taurine. 98% du magnésium de l’organisme se trouvent dans les cellules d’où l’importance de bien l’y fixer. La présence de vitamine B6 et de taurine dans la composition nutritionnelle du complément alimentaire s’avère donc primordiale.

            Pour résumer, afin de garantir une meilleure assimilation et une bonne tolérance du magnésium, la qualité du sel de magnésium est à prendre considération. Sur ce point, les complexes « hydrolysat de protéines + magnésium » s’avèrent être les plus efficaces.

            Cordialement.

            Clémentine (Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute / Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine)

  2. Bonsoir,
    chanteuse de métier, j’ai un désagrément vocal (sensation de voix “bouchée”) et légère brûlure à la jonction oesophage/estomac (opérée d’une hernie hiatale en 2005) + éructations régulières gênantes. Je ne souhaite pas prendre d’IPP et suspecte plutôt un manque d’acidité de l’estomac et une lenteur digestive. Quel mélange EPS me conseillez-vous? Merci infiniment.

    1. Bonjour, il pourrait effectivement s’agir d’hypochlorhydrie.
      Afin d’en être certaine, vous pouvez faire un test très simple chez vous afin d’évaluer le niveau d’acidité à l’aide d’une solution de bicarbonate de soude.

      A prendre à jeun le matin, avant de manger ou boire, dents brossées :

      – Mélanger 1/8 cuil. à thé de bicarbonate de soude à 100 ml d’eau légèrement tiède
      – Boire le mélange. Prendre note que le mélange à un goût légèrement salé
      – Si le premier rot survient de 3 à 5 minutes après l’ingestion de la solution, ce peut être effectivement un signe d’hypo acidité gastrique

      Dans ce cas, il faut agir rapidement car cette pathologie peut entrainer une mauvaise absorption des nutriments et peut dégénérer en syndrome de pullulation bactérienne dans l’intestin grêle, en allergies alimentaires ou encore en inflammation chronique.

      S’il s’agit bel et bien d’hypochlorhydrie, vous pouvez commencer par éviter la caféine et l’alcool, éviter les aliments transformés et réduire votre niveau de stress.
      Il faudra également faire davantage d’exercice et ne pas boire de grandes quantités de liquide pendant ou juste avant un repas.
      Pensez notamment à bien mastiquer vos aliments.
      Il est conseillé de consommer des aliments fermentés riches en probiotiques, comme le kimchi et le kombucha. Evitez les tomates et le jus d’orange.

      Les suppléments auxquels on a le plus souvent recours pour traiter un faible taux d’acidité gastrique sont le chlorhydrate de bétaïne, les enzymes digestives et les plantes amères. En effet, les substances amères ciblent les enzymes digestives sécrétées dans l’intestin grêle par le pancréas, ce qui amène l’organisme à se réhabituer à produire ses propres sécrétions au lieu de dépendre d’un apport d’enzymes sous forme de supplément.

      – Les feuilles d’artichaut sont cholérétique et cholagogue, hépato protectrices et digestives
      – Les fruits de chardon marie vont potentialiser l’action de l’artichaut en ayant les mêmes propriétés thérapeutiques
      – La racine de pissenlit est anti-inflammatoire, antioxydante, et contient naturellement des prébiotiques qui aideront au maintien de la flore digestive, en plus d’être également cholérétique, cholagogue et eupeptique

      Je vous propose de cliquer sur le lien ci-dessous, et d’entrer dans l’onglet “personnaliser votre produit” la formule que je vais vous donner sous le lien.
      https://www.soin-et-nature.com/fr/eps-phytoprevent-eps-en-melange-phytostandard/17-eps-phytoprevent-eps-melange-personnalise-d-eps.html

      Formule personnalisée :

      Extrait fluide d’artichaut 100 ml
      Extrait fluide de chardon marie 100 ml
      Extrait fluide de pissenlit 100 ml
      qsp 1 flacon de 300 ml

      Posologie : 5 ml du mélange, matin et soir, à diluer dans un verre d’eau, à boire pendant 1 mois (renouvelable 3 mois) en compléments d’enzymes digestives.

      Précaution d’emploi :
      – Risque d’interactions médicamenteuses avec la codéine, les anticancéreux, les antihistaminiques H1, les benzodiazépines, les inhibiteurs calciques, les statines ou encore les anti-arrythmiques
      – Contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans
      – Contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires ou de maladie biliaire ou hépatique
      – Prudence aux possibles allergies aux astéracées

      J’espère avoir pu vous aider et vous souhaite une belle journée.
      Coradialement.

      Clémentine (Herboriste-Naturopathe)

  3. Bonjour, j’ai une chienne de 9 ans, whippet de 12,8 kg qui présente une allergie respiratoire toute l’année. Le vétérinaire la traite avec de l’oro-médrol 4 mg, qu’on lui administre à raison d’un comprimé. Nous devons lui donner environ tous les 3 jours, quelquefois 2 jours et demi, dès lors que son nez se bouche complètement et qu’elle tousse. Elle respire alors en ouvrant la gueule. La prise régulière d’oro-medrol depuis longtemps a fait en sorte qu’elle a pris un peu de poids, et surtout que son foie est un peu engorgé.
    Est-ce que un traitement à base d’EPS de plantain lancéolé + bardane + pensée sauvage à part égale serait conseillé pour son cas ? Merci de votre réponse.

    1. Bonjour, vous pouvez garder effectivement l’EPS de Plantain lancéolé pour ses propriétés antitussive et hépato protectrice, ainsi que l’EPS de Bardane pour potentialiser l’effet hépato protecteur du plantain. Cependant, pour un animal, il est inutile de mettre plus de 2 EPS, en effet les animaux ne possèdent pas certains systèmes enzymatiques de métabolisme comme nous, et donner trop de principes actifs surchargerait encore plus leur foie.

      Pour la posologie, 1 ml du mélange par jour mélangé à l’alimentation suffit.
      On parle de 1 ml pour 10 kg.

      J’espère avoir pu vous aider.
      Cordialement.

      Clémentine (Herboriste – Naturopathe)

  4. Bonjour,
    Je suis suivie en allopathie pour une hypertension et j’aimerais utiliser la naturopathie et l’homéopathie pour me débarrasser de mon médicament in finné. Y a t’il des Eps et/ou des plantes Que je pourrais utiliser. Merci

    1. Bonjour, nous n’avons pas le droit de vous faire arrêter un traitement médicamenteux en faveur d’un traitement naturel.
      En revanche vous pouvez en discuter avec votre médecin et prendre la décision ensemble de vous orienter vers un traitement à base d’extraits fluides de plantes fraîches standardisés et glycérinés (EPS).
      En effet, les 3 EPS que je peux vous indiquer dans l’hypertension artérielle par effet bêtabloquant sont l’aubépine, les baies de cassis et les feuilles d’olivier. Cependant, comme tout principes actifs, ils existe des précautions d’emplois et des interactions médicamenteuses à ne pas négliger. Il est donc important d’en discuter sérieusement avec votre médecin traitant avant d’entreprendre quoi que ce soit de votre chef.
      Par exemple, le dosage de l’aubépine doit s’adapter en fonction du seuil de votre tension, et présente des risques d’interactions médicamenteuses en association avec la digitaline, les anti-hypertenseurs et les hypolipémiants.
      Les baies de cassis sont quand à elles contre-indiquées chez la femme enceinte ou allaitante et réservées uniquement à l’adulte. Elles sont également contre-indiquées dans les cardiopathies et les œdèmes rénaux, et présentent des interactions médicamenteuses avec les diurétiques de synthèse et le port du stérilet.

      J’espère avoir pu vous aider.
      Cordialement.

      Clémentine (Herboriste – Naturopathe)

  5. Bonjour,

    On m’a prescrit un mélange de canneberge et reine des prés pour des infections urinaires récidivantes à prendre, mais via un autre laboratoire. Puis-je quand même prendre le mélange chez vous ?
    Merci d’avance

  6. Bonjour
    j’ai des acouphènes depuis une dizaine de jours (sans doute causées par la prise depuis un an de laroxyl pour pb de douleurs neuropathiques); je vois un ORL demain.. Comme je ne veux pas attendre, j’ai cherché les solutions naturelles et j’ai lu que le gingko biloba en EPS pouvait être efficace si l’on en prenait dès le début des symptômes.
    confirmez vous ? peut on prendre un EPS avec une seule plante? et si oui 5 ml par jour en deux fois?
    cordialement
    Catherine

    1. Bonjour, la glycérine végétale est un ingrédient à part entière. C’est un sous-produit de la transestérification d’huiles végétales. La glycérine se présente sous la forme d’un liquide transparent, visqueux, incolore, inodore, non toxique et au goût sucré.

      Cordialement.

  7. Bonjour, mon compagnon à été opérer 3 fois d’une hernie discale, seulement après les douleurs ne le lâche pas du tout.
    Il est obligé quelque fois de se mettre sous morphine avec des infiltrations.
    Peut il prendre de EPS phytoprevent ?
    Merci

    1. Bonjour,

      S’il n’a pas de pathologie particulière et ne prend pas traitement médicamenteux, vous pouvez sans problème vous tourner vers les EPS. Afin de soulager ses douleurs, il peut demander un mélange à base de saule, scrofulaire et valériane. Il peut prendre 5 ml du mélange, 2 à 4 fois par jour selon l’intensité des douleurs, durant 10 jours maximum. Il peut renouveler la prise 10 jours supplémentaires en prenant soin de marquer une pause d’une semaine entre les prises.

      Cordialement
      Célia – Naturopathe

  8. bonsoir

    J’ai actuellement les chevilles enflée et le tendon d’achille douloureux (je pratique la coures à pied) j’hésite entre l’eps de vigne rouge ou l’hamamélis que me conseillez vous .cordialement

    1. Bonjour,

      Pour diminuer l’inflammation au niveau de votre cheville, vous pouvez effectuer des cataplasmes d’argile verte. Pour cela, réaliser votre pâte d’argile en diluant la poudre dans l’eau, de manière à obtenir une consistance lisse. L’idéal est de l’appliquer au moment du coucher, en prenant soin d’enrouler votre cheville avec un bandage ou un film étirable pour que l’argile reste bien humide. Laissez poser votre cataplasme toute la nuit et rincez au réveil.
      Vous pouvez aussi prendre de l’ARNICA MONTANA 9 CH, 5 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
      Enfin, en mélange d’EPS vous pouvez associer l’harpagophytum à du saule. La posologie est de 5 ml, 2 à 4 fois par jour, selon vos besoins durant 10 jours. Notez toutefois que ce mélange est contre-indiqué en cas de prise d’anti-arythmique, anti-coagulants et antiplaquettaires, ou si vous souffrez d’asthme, d’ulcère gastro-duédenaux, de maladies hépatiques ou rénales.

      Bonne journée
      Célia – Naturopathe

  9. bonjour,j ai les mains ,jambes et ventre qui gonflent en journée.une sensation de jambes comprimées une fois couchée et d avoir pris une taille de pantalon.quel mélange EPS puis je utilisé?
    MERCI .

    1. Bonjour,
      En EPS l’association d’orthosiphon et de piloselle peut être intéressante s’il s’agit bien de rétention d’eau. La posologie conseillé est de 5 ml dilué dans un verre d’eau, une à deux fois par jour durant un mois. Vous pouvez par la suite renouveler la cure si nécessaire.
      Le complément alimentaire Aqualyse de NHCO peut également convenir. Il vous faut prendre le mélange dilué dans un grand verre d’eau le matin, à jeun.
      Veuillez tout de même à vous informer des contre-indications éventuelles en cas de pathologie avérée.
      Bonne journée
      Célia – Naturopathe

  10. Bonjour,
    Ma fille de 7 ans a un trouble déficitaire d attention posé par une neuropediatre.
    Je cherche des plantes à lui donner afin de réduire son trouble, que pouvez vous me conseiller ?
    Merci

    1. Bonjour,

      L’alimentation joue un rôle clé dans la TDHA. Veuillez à lui fournir une source suffisante de Tyrosine, acide aminé essentiel à la concentration et mémorisation.
      Il est important d’intégrer dans son alimentation fromage, œuf, jambon, yaourt, amandes, avocat, graines de courge,banane, des sources intéressantes de tyrosine.

      Une carence en omégas 3 peut également provoquer des troubles de l’apprentissage, il faut veiller à lui en apporter quotidiennement: sardine, maquereau, saumon, huile de colza, de cameline, de noix etc…
      Vous pouvez aussi la complémenter avec le sirop pediakid Oméga 3 .
      Enfin une cure de magnésium pourrait aussi être bénéfique, vous pouvez en trouver dans les germes de blé, les amandes, les noix, les noisettes, les fruits secs, les bananes etc… vous pouvez aussi vous tourner vers le complément alimentaire Ergykid Mag.

      Bonne journée
      Célia – Naturopathe

  11. Bonjour, 60ans et ostéoporose au dos que me conseillez vous en Wamine (que j’ai déjà utilisé pour un cheval emphysemateux)
    Et pour mon poney de 21ans avec arthrose au Jarret (sans cassis car ponette atteinte de Cushing)
    Merci beaucoup
    Denise

    1. Bonjour,
      Pour votre ostéoporose, vous pouvez vous tourner vers le mélange d’EPS suivant: 1/3 cassis, 1/3 ortie partie aérienne, 1/3 prêle à raison de 5 ml une à deux fois par jour durant 3 mois. Cependant, ce mélange est contre-indiqué si vous souffrez d’une maladie cardiaque ou rénale.
      Pour votre poney, vous pouvez lui donner: 1/2 curcuma, 1/2 prêle, deux fois par jour durant 10 jours, renouvelable. Pour la posologie, vous pouvez vous baser sur le ratio suivant: 15 ml pour 400 kg.

      Cordialement
      Célia – Naturopathe

    1. Bonjour,
      Vous pouvez l’associer à de l’ortie pour son action reminéralisante, ou encore au curcuma si jamais vous ressentez des douleurs.
      Cordialement
      Célia – Naturopathe

  12. Bonjour,
    – Peut-on être certain qu’il n’y a ni alcool ni sucre dans les EPS ?
    – pourquoi un écart de prix de plusieurs euros pour un même EPS proposé 2 fois sur le site (valériane par ex)
    Cordialement

    1. Bonjour,
      Les EPS ne contiennent ni alcool, ni sucre mais de la glycérine végétale.
      Leur prix sont identiques.

      Cordialement
      Célia – Naturopathe

  13. Bonjour mon ostéopathe m a conseillé un mélange eps melisse passiflore pour mon bébé de 2 mois à raison 5ml / 10 kg de poids 2 à 3 fois / jour. Donc pour mon fils 0.5 ml . Le mélange est très sucré et je me demande si c est très recommande pour un si petit enfant ce sucre… Qu en dites vous? Merci

    1. Bonjour,

      Chez les bébés, la posologie pour les EPS est le suivant: 1 ml /10 kg de poids. Pour votre bébé, je vous conseillerai plutôt de vous tourner vers l’homéopathie ou les eaux florales.
      Cordialement
      Célia – Naturopathe

    1. Bonjour,
      Elles ont l’une comme l’autre d’intéressantes vertus reminéralisantes. Prises sous forme d’extraits fluides de plantes, il nous est possible d’effectuer un mélange des deux au sein de notre préparatoire.
      Si vous êtes intéressée, vous pouvez suivre ce lien pour personnaliser votre mélange: https://www.soin-et-nature.com/fr/eps-phytoprevent-eps-en-melange-phytostandard/17-eps-phytoprevent-eps-melange-personnalise-d-eps.html
      Cordialement
      Célia- Naturopathe

  14. Bonjour
    serait possible de connaitre le prix d’une bouteille EPS de Rhodiole en 500ml et une bouteille de EPS de curcuma en 500 ml ?
    Comment les commander sur votre site ?
    Cordialement

    1. Bonjour,

      Nous pouvons réaliser la préparation de cet EPS au sein de notre laboratoire. Un EPS de 300 ml coûte 38.89 €
      Cordialement

      Célia – Naturopathe

  15. Bonjour… J’aimerai utiliser les EPS pour mes chevaux (ou macérat glycériné 1D ?)
    Le premier est en insuffisance cardiaque (arythmie)
    Un autre présente un début de cataracte suite à une leptospirose.

    Que me conseilleriez-vous ?

    1. Bonjour,

      Pour votre cheval souffrant d’insuffisance cardiaque, vous pouvez vous tourner vers le mélange aubépine, oliver, orthosiphon et valériane. Concernant la posologie, il est généralement conseillé de donner 15 ml du mélange dilué dans de l’eau pour un cheval de 400 kg.

      Cordialement
      Célia – Naturopathe

  16. Bonjour Marie, mon dermatologue a diagnostiqué chez moi une alopécie fibreuse frontale.
    A côté de ça j’ai une colite ulcéreuse depuis une quinzaine d’années, avec ablation totale du gros colon.
    Quel serait le meilleur mélange EPS pour moi?
    Merci, Caroline

    1. Bonjour Caroline,

      je vous recommande le mélange d’eps suivant: réglisse, Ortie PA, Prêle

      la posologie est de 5ml/jour à mélanger dans un grand verre d’eau pendant 1 mois

      Très belle journée,

      Marie

  17. Bonjour,
    J’allaite ma fille de 2 ans ( à la demande et très régulièrement jour et nuit). Mon médecin me recommande une cure de chardon marie (on essaie de corriger des carences vitaminiques (notamment les liposolubles qui ont du mal à remonter) avec supplémentation et il se demande si ma vésicule biliaire et mon foie nauraient pas besoin d’un coup de main.
    Quelle forme galénique me conseillez vous?
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour,

      vous pouvez tout à fait faire une cure d’EPS de Chardon Marie, il est préférable de le prendre en dehors des tétés, peut-être au moment où votre fille fait la sieste?

      Prenez 5ml par jour dans un grand verre d’eau.

      Très belle journée,

      Marie-Naturopathe

    1. Bonjour, malheureusement l’ail n’existe pas en extrait fluide EPS ou en SIPF, il est disponible uniquement sous forme de gélules ou de teinture mère homéopathique. Pour ces deux galéniques il n’y en a pas une meilleure que l’autre, tout dépend l’utilisation que vous voulez en faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *