10 idées reçues sur l’homéopathie

homéopathie

L’homéopathie est une thérapeutique qui a fait ses preuves sur le terrain depuis plus de deux siècles. En revanche, l’allopathie moderne avec toute sa panoplie de molécules chimiques extrêmement sophistiquée n’a connu son essor qu’après la seconde guerre mondiale, et a donc à peine 70 ans d’existence. Les deux approches médicales diffèrent de manière radicale dans leur manière de considérer l’eau. L’homéopathie, considère de fait l’eau comme un milieu apte à capter et propager de l’information et postule qu’un être vivant peut être soigné sans avoir recours aux molécules chimiques elles-mêmes, mais au moyen de leurs traces informationnelles que ces molécules laissent dans l’eau après avoir été diluées au point de ne plus être présentes.

Ce qui est remarquable dans cette thérapeutique c’est qu’il n’existe pas de limites à la dilution et que même des très hautes dilutions, bien au-delà de la barrière d’Avogadro gardent une activité biologique très spécifique.

L’intérêt de l’homéopathie est que cette thérapeutique présente de nombreux avantages pour toute la famille. En effet, les médicaments homéopathiques présentent une efficacité, mais surtout une sécurité d’emploi par rapport aux médicaments traditionnels pouvant entrainer de nombreux effets indésirables sur l’organisme. L’absence de toxicité et d’agressivité des médicaments homéopathiques n’est à ce jour plus à démontrer.

D’autres avantages concernant un traitement homéopathique est la prise en charge individualisée de la personne. L’action des médicaments homéopathiques est rapide sur les symptômes aigu et dans la durée sur les traitements de terrain ou préventifs.

L’homéopathie limite également le recours à d’autres médicaments possiblement iatrogènes. En soins de support de traitements conventionnels, elle contribue à améliorer l’observance de ces traitements, ainsi qu’à améliorer la qualité de vie.

Top 10 des idées reçues sur l’homéopathie :

1) L’homéopathie, c’est une médecine à base de plantes

Oui et non. Les souches homéopathiques (ou matière premières) peuvent être d’origine végétale, animale, chimique et minérale.

2) L’homéopathie a une action lente

Non. Comme pour les autres médicaments, la rapidité d’action des médicaments homéopathiques dépend de la pathologie considérée. L’action sera rapide sur les symptômes aigus et récents et plus longue dans les pathologies anciennes et chroniques.

3) Est-ce que je peux toucher les granules avec les doigts ?

Oui, toucher les granules avec les doigts ne modifie en rien les effets attendus. Toutefois, par mesure d’hygiène, il est préférable d’utiliser le compte-granule qui facilite la prise de granules, sans avoir à les toucher.

4) Est-ce que je peux donner des granules à mon bébé ?

Oui. Pour les médicaments à donner aux nouveau-nés et aux nourrissons, faire fondre 10 granules de chaque médicaments choisi dans 1/4 de biberon d’eau et renouveler chaque jours le mélange. Penser à conserver à l’abri de la lumière et au frais. Administrer le mélange par petites gorgées ou cuillère à café tout au long de la journée.

5) La posologie est identique pour une homme, un enfant, un chien ou un cheval

Oui, la quantité à prendre pour les granules et les globules est la même quel que soit le poids et l’âge, qu’ils s’agissent d’un adulte, d’un enfant ou d’un animal (généralement 5 granules ou une dose par prise).

6) 10 granules équivalent à 1 dose

Non, il n’y a pas d’équivalence. Les deux formes pharmaceutiques ne sont pas substituables.

7) Je suis diabétique, puis-je prendre des granules ?

Oui, l’apport en sucre des granules est très faible. Il est à intégrer dans l’apport alimentaire. Le médecin est le patient diabétique connaissent la quantité quotidienne de sucre à ne pas dépasser pour ne pas déséquilibrer le diabète. En cas de doute, il est préférable de retourner voir son médecin.

8) J’ai une intolérance au lactose, je ne peux pas prendre de médicaments homéopathiques

Faux. Les symptômes d’intolérance au lactose apparaissent après ingestion de 10g de lactose. Or, il faut savoir que 5 granules 3 fois par jour en apporte près de 100 fois moins.

9) Est-ce que je peux garder mon dentifrice à la menthe ?

Oui, vous pouvez. La menthe, tout comme le café, consommés à distance des prises de médicaments homéopathiques sont sans incidence sur l’efficacité de la prescription.

10) 15CH, c’est plus fort que 9CH ?

Non, ce n’est pas un dosage, mais une dilution adaptée à vos symptômes.

 

Alors vivons l’homéopathie pour en finir avec quelques idées reçues !

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *