L’huile essentielle de Lavande et ses lettres de noblesses thérapeutiques

lavande

Il est dit dans les textes antiques que la lavande était brûlée dans les chambres où séjournaient les malades. Jadis, elle parfumait également l’eau des thermes Romains qui bénéficiaient, par la même occasion, des vertus cutanées de la lavande. De la purification à l’assainissement, la lavande émane de son nom ces deux caractéristiques. En effet, ” lavandula “, du latin “lavare“, signifie tout simplement laver.

Un peu d’histoire

Il est relativement aisé de comprendre les vertus purificatrices de la lavande officinale, d’autant plus que l’on a longtemps considéré les plantes à odeur comme capables d’éloigner les miasmes et les parasites. Au XVIIIe siècle, l’on procédait alors par fumigation de lavande et d’autres aromatiques lors d’épidémies. C’est donc sans aucun hasard que l’on la retrouve dans le vinaigre des quatre voleurs.

Hildegarde dit de cette simple que si nous la faisons cuire dans du vin que l’on boit tiède, nous apaisons les douleurs du foie et du poumon, ainsi que les vapeurs de la poitrine ». Sainte Hildegardede Bingen insiste particulièrement sur la sensation de pureté que procure celle que, déjà, elle nomme lavendula. L’odeur de la lavande éclaircit la vue et, grâce à cette dernière, « nous obtenons ainsi une connaissance ainsi qu’un esprit purs ».

Matthiole semble déjà connaitre l’huile essentielle de lavande et l’indique pour le foie, la rate et l’estomac comme antispasmodique, ainsi que dans des cas de nervosisme. Le médecin toscan lève notamment le voile sur un ensemble de propriétés qui font de la lavande un puissant antispasmodique et un régulateur du système nerveux central.

Le Vaucluse comptait au XVIIIe siècle, les plus belles lavanderaies sauvages. Il n’était d’ailleurs pas rare d’y voir quelques distillateurs ambulants, transportant leur alambic parfois à dos de mulet, qui perdurèrent ainsi jusqu’au début du XXe siècle.

Le destin de l’aromathérapie fut scellé grâce à l’huile essentielle de Lavande :

L’anecdote se déroule à Lyon, en 1910, dans le laboratoire d’un jeune ingénieur chimiste du nom de René-Maurice Gattefossé. Une explosion survint et brûlera la main du chimiste. Cette histoire légendaire, raconte qu’il plongea la main par réflexe dans le premier récipient qu’il aurait trouvé à sa portée; ce dernier étant rempli d’huile essentielle de lavande.

Cependant, la réalité ayant quelque peu été déformée, les faits ne se sont pas tout à fait déroulés ainsi. Il y a bien effectivement bien eu explosion et brûlure, toutefois, cette main trempée dans un bac entier d’huile essentielle de lavande est une fausse affirmation. Gattefossé fut dans un premier temps soigné par une médicamentation traditionnelle à la suite de sa brûlure. Ne voyant pas de résultat, constatant qu’une gangrène s’installait, il suivit par conséquent son intuition : il badigeonna d’huile essentielle de lavande ses plaies. Jusqu’alors, le jeune chimiste ne s’était intéressé principalement qu’aux applications d’huiles essentielles dans le domaine de la parfumerie, mais avait déjà posé quelques bases à propos de leurs vertus curatives. En ce sens, il forgera le terme « aromathérapie » en 1928 et écrira de nombreux ouvrages sur le sujet, dont le célèbre AromathérapieLes huiles essentielles hormones végétales en 1937.

L’huile essentielle de lavande, que tout le monde connaît aujourd’hui, ne serait-ce que par son odeur, n’avait à cette époque pas encore acquis ses lettres de noblesse thérapeutiques. Mais c’était sans compter par la suite sur Jean Valnet, Fabrice Bardeau, ou encore Pierre Franchomme qui changèrent la donne.

Quelles sont les propriétés pharmacologiques de l’huile essentielle de fleurs de Lavande vraie ?

Propriété anxiolytique :

Une étude a montré que l’huile essentielle de lavande réduit le cortisol plasmatique. Son effet anxiolytique, marqué, est dû à l’inhibition des courants GABA-induits. Elle possède un effet relaxant par inhalation et entraîne une diminution de la tension artérielle, de la fréquence cardiaque ainsi que de la température cutanée, indiquant ainsi une diminution de l’activité végétative d’éveil.

Son activité anxiolytique significative, dose-dépendante, est par ailleurs comparable à celle du lorazépam. Elle augmente de fait le temps de sommeil induit par le pentobarbital, sans aucun effet significatif sur l’activité locomotrice.

Propriété sédative :

Active sur le système nerveux central, la lavande protège, calme et apaise. Elle réduit notamment le stress par diminution du cortisol circulant. Calmante et anticonvulsivante, elle interfère également avec la transmission glutamatergique.

Propriété antispasmodique :

L’huile essentielle de lavande vraie agit sur les muscles lisses de l’intestin ; l’acétate de linalyle réduit la contraction de la paroi vasculaire. Spasmolytique puissant, la lavande est myorelaxante, par un mécanisme d’action postsynaptique et non atropine-like.

Propriété antimicrobienne :

L’effet antifongique de l’huile essentielle a été démontré in vitro vis-à-vis de 50 souches de Candida albicans prélevées chez l’homme. L’effet antibactérien de l’huile essentielle de lavande, quant à lui, a été démontré in vitro vis-à-vis de pathogènes comme la salmonelle et le staphylocoque doré, alors qu’un extrait a montré in vitro une action contre Helicobacter pylori impliquée dans l’ulcère de l’estomac.

Efficace sur des staphylocoques résistants (surtout en mélanges avec d’autres chémotypes), la lavande est antimicrobienne également vis-à-vis de la flore pathogène tout en respectant la flore résidente (microbiote) en application cutanée sur zone connexe.

Effet antiparasitaire :

L’huile essentielle de lavande officinale est antiparasitaire contre les parasitoses humaines (Giardia duodenalis et Trichomonas vaginalis).

Propriété insecticide :

Insecticide, efficace contre les tiques, les acariens, les poux et les insectes, notamment les mites.

Propriétés anti-inflammatoire et antidouleur :

L’huile essentielle s’oppose à l’œdème et montre une action anesthésique locale. Le linalol montre une action antalgique et l’acétate de linalyle est anti-inflammatoire. L’huile essentielle de lavande inhibe donc l’inflammation induite par les lipopolysaccharides (LPS) en augmentant l’expression des (HSP70). Les effets anti hyperalgésique et anti nociceptif du (−) linalol proviennent de fait de sa capacité à stimuler les systèmes opioïde, cholinergique et dopaminergique.

Autres effets :

  • Active sur le SNA : Ʃ-
  • Cicatrisante et régénérante cellulaire
  • Tonicardiaque hypotensive
  • Effet favorable du massage sur le plan psychologique et immunologique, augmente le taux des lymphocytes CD8
  • L’huile essentielle de lavande pourrait contribuer à la modulation du système immunitaire et neuroendocrinien par action sur l’indoleamine 2,3 — dioxygénase (IDO) et le métabolisme du tryptophane
  • Anti hypertensive par effet sympatholytique
  • Antiallergique, inhibe la dégranulation mastocytaire
  • Effet de type œstrogénique dose-dépendant (annulé par un anti-œstrogène spécifique) et anti-androgénique

L’huile essentielle de Lavande vraie requiert-elle des précautions d’emploi ?

  • Huile essentielle essentiellement active par voie transcutanée, la voie orale n’a aucun intérêt.
  • Attention à d’éventuels effets gynécomastiants en usage prolongé. Le linalol et l’acétate de linalyle empêchent la production de testostérone, à éviter au long cours chez les individus de sexe masculin en tant que perturbateurs endocriniens.
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante.
  • Réservée à l’adulte.
  • Interdite chez l’enfant et l’adolescent non pubère (cause possible du développement pré pubertaire idiopathique du sein chez la jeune fille et chez le jeune garçon).
  • Contre-indiquée dans les cancers ou antécédents hormonodépendants.
  • Autorisée chez les animaux en usage externe.

 

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *