Huile essentielle de Rose de Damas, reine des fleurs réservée aux dieux

rose

La rose est appréciée depuis la plus haute Antiquité où déjà, elle est considérée comme la reine des fleurs. Elle est révérée dans les livres sacrés, et son parfum est réservé aux rois, aux temples, et aux dieux. Plusieurs bouquets de roses encore intacts ont été retrouvés dans le sarcophage de Tout Ankh Amon déposés par son épouse la reine Ankh Amon il y a plus de 3 000 ans. La rose est la plus ancienne fleur connue de l’homme et vient de Perse. Les archéologues disent qu’elle s’est développée dans deux bassins : la Perse ; où le Dr Avicenne aurait développé la première huile essentielle de rose et la Chine. La Perse a progressivement étendu son empire jusqu’à Damas, où la culture de la rose s’est répandue et s’est épanouie.

Un peu d’histoire

La culture des roses sauvages remonte à 5000 ans av. J.-C, en Chine. L’île de Rhodes (rhodon = rose en grec) témoigne de la présence de roses sauvages sur cette île.

Au Moyen Âge, lors des croisades, des chevaliers français se rendent à Damas et rapportent des roses de Syrie. Le chevalier Robert de Brie revient d’une croisade à Provins vers 1254 et rapporte Rosa damascena. Provins devient alors la capitale des roses françaises, et la ville fait fortune au XIIIe siècle, répandant des roses dans toute la France et l’Occident.

La rose, emblème de la ville gauloise est alors surnommée « la rose de l’apothicaire ». À cette époque, les roses étaient déjà entrées dans la phase de préparation des onguents pour la peau et des médicaments. Au XVIIe siècle, sa culture s’étendit notamment à la région de Kazanlik en Bulgarie, alors sous domination ottomane. Le pays est devenu le premier producteur de roses de Damas. À la fin du XIXe siècle, les plantes et les techniques bulgares ont été transportées dans les régions de Burdur et d’Isparta en Anatolie, faisant de la Turquie le deuxième producteur de parfum de rose de Damas.

Quelles sont les propriétés pharmacologiques de l’huile essentielle de Rose de Damas ?

Effet antimicrobien :

L’huile essentielle de rose de Damas réduit la résistance multiple d’Enterobacter aerogenes, Escherichia coli, Pseudomonas aeruginosa et Acinetobacter baumannii, augmente de façon significative l’efficacité des bêta-lactamines, quinolones, et chloramphénicol par activité sur les pompes à efflux.

Également antifongique, elle potentialise les effets de l’amphotéricine B et du kétoconazole sur Aspergillus.

Effet antispasmodique :

L’huile essentielle de Rosa damascena inhibe les contractions de l’iléon et dilate les bronches de par son effet spasmolytique.

Effet calmant :

La rose est tranquillisante et sympatholytique par inhalation.

Effets dermatologiques :

La rose de Damas est régénatrice tissulaire et cellulaire. Cicatrisante, elle est aussi astringente, hydratante, hémostatique, ainsi que régénérante des peaux sèches ou desquamées.

Effets anticancéreux :

Possédant de nombreuses potentialités antitumorales, l’huile essentielle de rose de Damas module la synthèse d’ADN et potentialise l’action d’anticancéreux (5-FU). Elle est chimiopréventive vis-à-vis du cancer :

  • Potentialités intéressantes dans le cancer du pancréas.
  • Inhibe la croissance de cellules cancéreuses de colon, ainsi que la biosynthèse de polyamines.
  • Inhibe la croissance de mélanomes et d’hématomes, ainsi que la progression des cellules cancéreuses du sein.

Immunomodulante, elle limite également la neutropénie et la lymphopénie lors des chimiothérapies anticancéreuses.

Autres effets :

  • Tonique générale et neurotonique
  • Aphrodisiaque
  • Antidépressive
  • Anticonvulsivante
  • Potentialise l’activité du GABA-A et augmente son affinité vis-à-vis de ses récepteurs
  • Antiallergique
  • Activité répulsive vis-à-vis des insectes, effet répulsif contre les tiques Ixodes Rhipicephalus sanguineus et Amblyomma sculptum, toxicité vis-à-vis du virus du Nil occidental et de l’agent de la filariose Culex pipiens
  • Antihypertensive et antiarythmique
  • Ligand pour les récepteurs estrogéniques avec effet légèrement estrogénique

L’huile essentielle de Rose de Damas requiert-elle des précautions d’emploi ?

  • Peut entraîner des effets neurotoxiques et des effets toxiques sur la reproduction chez l’homme.
  • Réservée à l’adulte.
  • Inhibitrice enzymatique, risque d’interactions médicamenteuses, demandez conseil à votre pharmacien.
  • Ne pas avaler !
  • Contre indiquée chez la femme enceinte ou allaitante.

 

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.