La naturopathie pour soigner les vers intestinaux

Dans notre quête pour une vie saine et équilibrée, la naturopathie occupe une place prépondérante. Mais qu’en est-il du traitement de problèmes spécifiques comme les vers intestinaux ? Explorez ce monde naturel avec nous !

Les vers intestinaux : qu’est-ce que c’est ?

En fait, les vers intestinaux sont de petits parasites qui peuvent infester le système digestif humain. On les lie fréquemment à des symptômes comme les maux d’estomac et les troubles intestinaux. Mais comment peut-on les traiter naturellement ?

L’approche naturopathique pour traiter les vers intestinaux

Pour résumer, la naturopathie est une approche holistique de la santé qui se concentre sur le traitement des causes sous-jacentes des maladies. Elle utilise des méthodes naturelles pour promouvoir la guérison. Ces principes reposent sur l’auto-guérison du corps et l’équilibre de l’esprit, du corps et de l’âme. La naturopathie se base sur la nature, la prévention et le traitement individualisé.

La naturopathie aborde le traitement des vers intestinaux de manière naturelle, en se concentrant sur le régime alimentaire, les plantes médicinales, et d’autres thérapies naturelles.

Les plantes médicinales

Il est vrai que les plantes médicinales jouent un rôle essentiel dans l’approche naturopathique pour le traitement des vers intestinaux. Ces plantes sont choisies en raison de leurs propriétés antiparasitaires et curatives:

  • L’Ail (Allium sativum): L’ail contient de l’allicine, un composé connu pour ses propriétés antifongiques et antibactériennes. En l’ingérant cru ou sous forme de supplément, l’ail peut perturber la croissance des parasites intestinaux.
  • L’Armoise (Artemisia absinthium): Cette plante est réputée pour ses propriétés vermifuges. Elle contient de l’absinthine, une substance qui peut paralyser les vers intestinaux et faciliter leur élimination.
  • La Grenade (Punica granatum): Le riche tanin de la grenade peut perturber le système digestif des vers, les affaiblissant et permettant au système immunitaire de les éliminer plus facilement.

L’alimentation équilibrée

Une alimentation équilibrée est la pierre angulaire du traitement naturopathique des vers intestinaux. Voici quelques principes clés:

  • Richesse en fibres: Les fibres alimentaires aident à la motilité intestinale, favorisant l’élimination des vers et des œufs parasitaires.
  • Éviter les aliments transformés et sucrés: Ces aliments peuvent favoriser la croissance des parasites. Opter pour des aliments entiers et non transformés est préférable.
  • Inclusion de probiotiques: Les aliments fermentés tels que le yogourt, le kéfir et la choucroute peuvent renforcer la flore intestinale, créant un environnement hostile aux parasites.
  • Hydratation adéquate: L’eau aide à éliminer les déchets et les toxines, y compris les parasites.

La thérapie par l’eau

La thérapie par l’eau est une autre méthode clé dans le traitement naturopathique des vers intestinaux:

  • Hydrothérapie du côlon: Cette technique implique l’administration contrôlée d’eau dans le côlon pour nettoyer les déchets, y compris les parasites. Elle doit être réalisée par un professionnel qualifié.
  • Boire suffisamment d’eau: Une hydratation adéquate est essentielle pour maintenir la fonction intestinale et faciliter l’élimination des toxines.
  • Bains détoxifiants: Les bains avec des sels d’Epsom ou des huiles essentielles peuvent aider à éliminer les toxines à travers la peau.

Les compléments alimentaires pour lutter contre les vers intestinaux

Dans la perspective de la naturopathie, les suppléments nutritionnels représentent une composante essentielle du traitement contre les vers intestinaux. L’utilisation de suppléments spécifiques peut renforcer le système immunitaire, créer un environnement inhospitalier pour les parasites, et soutenir l’organisme dans son processus d’élimination des vers. Voici un aperçu détaillé de ces suppléments:

  • Probiotiques: Ces suppléments contiennent des bactéries bénéfiques qui peuvent aider à rétablir l’équilibre de la flore intestinale. En effet, les probiotiques comme Lactobacillus et Bifidobacterium peuvent créer un environnement défavorable aux parasites, facilitant ainsi leur élimination.
  • Enzymes Digestives: Les enzymes, telles que la papaïne et la bromélaïne, peuvent décomposer les protéines qui constituent la paroi cellulaire des parasites, rendant leur élimination plus aisée.
  • Huile d’origan: Riche en carvacrol, l’huile d’origan possède des propriétés antiparasitaires puissantes. Elle peut être utilisée en complément pour inhiber la croissance des parasites.
  • Extrait de pépins de pamplemousse: Cet extrait, réputé pour ses propriétés antimicrobiennes, peut cibler divers pathogènes, y compris les vers intestinaux.
  • Zinc: Le zinc est essentiel pour le fonctionnement optimal du système immunitaire. Un apport suffisant en zinc peut renforcer la capacité du corps à combattre les infections parasitaires.
  • Fer: Les infections parasitaires peuvent souvent entraîner une anémie due à une perte de fer. Un supplément de fer peut aider à rétablir les niveaux normaux de cet oligo-élément et soutenir la guérison.

Pour finir, il est essentiel de souligner que l’orientation dans l’utilisation de suppléments nutritionnels doit toujours venir d’un professionnel qualifié en naturopathie ou en santé. Personnalisez la sélection, le dosage et la durée du traitement en fonction de l’individu, du type de parasites et de la gravité de l’infection.

Les suppléments peuvent interagir avec d’autres médicaments ou conditions de santé, donc une évaluation minutieuse est nécessaire pour assurer l’efficacité et la sécurité du traitement.

Comment éviter d’avoir des vers intestinaux ?

La naturopathie, qui s’engage dans une approche holistique de la santé, ne se limite pas seulement au traitement des vers intestinaux, mais s’étend également à leur prévention. La naturopathie permet de prévenir les vers intestinaux en combinant une alimentation saine, une hygiène adéquate et une conscience de l’environnement.

L’alimentation saine

  • Les aliments à propriétés antiparasitaires. L’incorporation d’aliments tels que l’ail, la noix de coco, et les graines de citrouille, qui ont des propriétés antiparasitaires naturelles, peut aider à prévenir les infections.
  • Éviter les aliments à risque. En effet, la consommation de viandes mal cuites, d’eau non filtrée et de produits laitiers non pasteurisés peut minimiser le risque d’exposition aux parasites.
  • Maintenir une bonne hydratation.  Boire suffisamment d’eau pure et filtrée aide à maintenir le système digestif en bon état, rendant moins favorable l’habitat pour les parasites.

L’hygiène

  • Lavage des mains: Une hygiène des mains rigoureuse, en particulier avant de manger et après être allé aux toilettes, est essentielle pour réduire le risque de contamination.
  • Cuisson adéquate des aliments: S’assurer que la viande est bien cuite et que les fruits et légumes sont bien lavés aide à éliminer les parasites potentiels.
  • Hygiène des animaux domestiques: Si vous avez des animaux domestiques, leur hygiène et leur santé doivent être maintenues, car ils peuvent être porteurs de parasites.

La conscience de son environnement

  • Connaître les zones à risque: Effectivement, dans les zones connues pour être infestées par des parasites, réduisez le risque d’exposition en prenant des précautions.
  • Protection contre les insectes: Utiliser des mesures de protection contre les moustiques et autres insectes qui peuvent transmettre des parasites.
  • Pratiques de jardinage sûres: Utiliser des gants lors du jardinage et se laver soigneusement les mains par la suite peut prévenir la contamination.

Laisser un commentaire