L’acide hyaluronique : Qu’est-ce que c’est et comment l’utiliser ?

acide hyaluronique

L’acide hyaluronique est une substance claire et gluante. Il est naturellement produit par le corps humain. De plus, sa concentration est la plus importante au niveau de la peau, du tissu conjonctif et des yeux. La principale fonction de ce polysaccharide est de retenir l’eau à l’intérieur des tissus afin qu’ils puissent être souples et hydratés.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique ou HA est un glycosaminoglycane naturel présent dans tout l’organisme. Il est en fait constitué de longs glucides non ramifiés, ou sucres : C’est un polysaccharide.

L’acide hyaluronique est le principal composant de l’épiderme. C’est lui qui donne toute sa structure à la peau, lui conférant un aspect lisse et repulpé. On parle beaucoup du collagène, mais la star du jour est bien l’acide hyaluronique !

En effet, il participe grandement au succès des nombreux produits anti-âge, mais on ne le connaît pourtant pas si bien. C’est pourquoi il est temps de parler de cet acide, de ses avantages pour la peau ! Notons qu’il joue un rôle important dans le processus de cicatrisation. De plus, sa concentration diminuant avec l’âge, il est intéressant de l’intégrer dans sa routine quotidienne pour lutter contre les signes du vieillissement : Ridules, zones de sécheresse, relâchement cutané…

Quelles sont les propriétés de l’acide hyaluronique ?

Qu’est-ce qui rend l’acide hyaluronique si performant ? Premièrement, il est capable d’absorber mille fois son poids en eau ! une véritable star d’hydratation ! En bref, c’est un excellent humectant pouvant retenir les molécules d’eau à la surface de la peau. Peau de bébé garantie !

Dès que nous évoquons une peau bien hydratée, nous faisons référence à une peau gorgée d’eau. La perte d’eau transépidermique, ça vous parle ? Il s’agit en fait d’un terme scientifique qui désigne le processus par lequel l’eau s’évapore de notre épiderme.

Lorsqu’une crème ou une lotion prévient la perte d’eau transépidermique, cela veut dire qu’elle permet à la peau de garder toute son hydratation. D’ailleurs, c’est précisément ce que fait l’HA : il ralentit le processus d’évaporation de l’eau.

En plus d’être capable d’hydrater la peau de façon optimale, quelques études montrent qu’il joue un rôle dans le processus de cicatrisation des plaies.

Comment utiliser l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique peut être utilisé en plus des autres produits qui composent votre trousse de toilette actuelle. Voici un guide sur la façon d’intégrer l’acide hyaluronique dans votre routine de soins de peau :

  1. Commencez par appliquer votre  sérum à l’acide hyaluronique sur visage humide. Vous avez bien lu ! Une fois votre peau nettoyée, il vaut mieux ne pas la sécher afin de profiter de l’aptitude de l’HA à retenir 1000 fois son poids en eau. Ne séchez pas votre visage après l’avoir nettoyé ou tonifié. Appliquez votre sérum et sans attendre qu’il soit absorbé, passez à l’étape suivante
  2. Hydratez votre visage avec une crème enrichie en acide hyaluronique ou non.
  3. Le matin, terminez par une protection solaire.

Faut-il prendre un complément alimentaire à base d’acide hyaluronique ?

Le processus naturel de vieillissement ainsi que l’exposition aux éléments tels que les rayons UV, le tabac ou encore la pollution peuvent diminuer la quantité d’eau présente dans la peau.

De fait, la prise de compléments alimentaires à base d’acide hyaluronique peut prévenir ce déclin en donnant au corps des quantités supplémentaires à incorporer dans la peau.

Il a été démontré que des doses de 120 à 240 mg par jour pendant au moins un mois augmentent significativement l’hydratation de la peau et réduisent la sécheresse cutanée chez les adultes.

Sources:

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10231509/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3583886/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17173469/#:~:text=Introduction%3A%20Hyaluronic%20acid%20(hyaluronan),healing%20process%20of%20chronic%20wounds.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18959406/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18391466/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.