Que mettre dans sa trousse homéopathique pour la maternité ?

maternité

Le grand jour de la venue au monde de bébé approche, et il est temps de se pencher sur la fameuse valise pour la maternité, souvent source d’interrogations pour les futures mamans, surtout pour un premier bébé.

Bien entendu, entre la liste donnée par la maternité elle-même, celles trouvées sur internet et celles des livres de grossesse, vous possédez déjà 15 listings des indispensables à emporter dans votre valise maternité. Pourtant, l’expérience a prouvé qu’il y manquait souvent quelques essentiels, notamment la trousse homéopathique !

Pourquoi emporter une trousse homéopathique pour la maternité ?

Entre moments de joie intense et passages difficiles, l’accouchement est un événement particulier dans la vie d’une femme. Pour le vivre sereinement et faire face à chaque situation, l’homéopathie peut être une solution efficace.

Voici un protocole homéopathique à suivre pour préparer votre corps et votre mental et vous apporter un petit coup de pouce de plus pour vivre le plus beau des accouchements.

Que doit contenir une trousse homéopathique pour la maternité ?

Gelsemium 30CH :

Avant d’entrer dans la salle d’accouchement, vous risquez de ressentir une émotivité par trac d’anticipation se manifestant par du stress, de l’anxiété, un trac… Rassurez-vous, c’est un comportement tout à fait naturel. Vous êtes sur le point de vous lancer dans la grande inconnue et de donner la vie ! Comment rester impassible face à un tel évènement ? Cette souche peut également être prise par le papa en même temps que vous. Il risque d’être tout autant paniqué que vous (si ce n’est plus).

Posologie : Prendre 1 dose dès que le besoin commence à se faire ressentir et que l’a peur est à son comble.

Arnica 9CH :

Afin de préparer votre corps tout en douceur à subir toutes ces modifications durant les heures à venir, cette souche fait partie des indispensables pour accompagner votre corps à l’effort pendant l’accouchement, et dans les suites de courbatures et de meurtrissures après l’accouchement.

Posologie : Prendre 1 dose en entrant dans la salle d’accouchement, puis, prendre 5 granules 2 fois par jour après l’accouchement jusqu’à la fin du tube.

China rubra (officinalis) 9CH :

Après l’accouchement, votre corps est épuisé, il a puisé dans toutes vos forces pour mettre au monde une merveille. Cette souche sera donc votre alliée pour vous aider à récupérer rapidement. Elle est indiquée dans les faiblesse générale et toutes souffrances consécutives à des pertes de sang.

Posologie : Prendre 5 granules 2 fois par jour dès le lendemain de l’accouchement jusqu’à récupération complète.

Apis mellifica 15CH en association avec Bryonia alba 9CH :

Si vous choisissez d’allaiter votre bébé, cette synergie peut vous être très utile pour apaiser les douleurs provoquées par la congestion des premières montées laiteuses, ou même en cas d’œdème vulvaire.

Posologie : Prendre 5 granules de chaque souche à chaque tétée.

Staphysagria 15CH :

En cas d’épisiotomie, cette souche vous sera d’une grande utilité pour soulager la sensibilité due aux suites d’une lésion.

Posologie : Prendre 5 granules 2 fois par jour jusqu’à amélioration de la sensibilité.

Alfalfa 6DH en association avec Ricinus 5CH :

Si vous choisissez d’allaiter votre bébé, mais qu’une fois votre bébé mis au monde, votre première montée de lait se fait désirer, cette synergie peut vous aider à stimuler la lactation.

Posologie : Prendre 5 granules 3 à 6 fois par jour pendant plusieurs semaines.

 

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *