Comment éviter la déprime d’après-fêtes de fin d’année ?

Certains adorent les fêtes de fin d’année, les achats, la préparation des paquets cadeaux, la mise en place des décorations … .Tandis que d’autres redoutent l’arrivée des vacances de Noël, les diners à rallonge, le stress ambiant, la confrontation avec la famille … . On parle beaucoup des fêtes de fin d’année, des traditions, des résolutions, mais tout le monde ne les vit pas de la même manière. En effet, de nombreuses personnes se sentent déprimées après le Nouvel an, un peu comme si l’effervescence des fêtes avait laissé place à la morosité du quotidien. Alors, suivez le guide pour savoir comment vous préparer à l’arrivée du ‘blues d’après-fêtes’, et ce en adoptant des stratégies efficaces pour continuer à ressentir la magie au-delà des fêtes de fin d’année.

C’est quoi le blues d’après-fêtes ?

Le blues de l’après-fêtes est en fait la tristesse que l’on éprouve, une fois la période des festivités achevée. En gros, il s’agit d’un sentiment de ‘vide’ qui se manifeste après une période riche en interactions sociales, avec la famille ou bien les amis. Un phénomène semblable à celui qui survient après un évènement très attendu comme un mariage ou un voyage à l’étranger, par exemple.

Comment se manifeste cette déprime de début d’année ?

Cette vague de mélancolie peut prendre différentes formes :

  • Une sensation de vide, causée par un emploi du temps de travail surchargé, qui ne laisse aucune place pour les activités ‘plaisir’
  • Le fait d’avoir des regrets par rapport à ce que vous auriez pu dire ou ne pas dire
  • Un fort sentiment de solitude, avec moins de personnes à côtoyer et moins d’événements auxquels assister
  • Du chagrin à l’idée que les vacances soient terminées ou qu’elles ne se soient pas passées comme vous le souhaitiez
  • Des difficultés à trouver le sommeil à cause du stress ou d’un trop plein d’émotions négatives.

Comment se préparer à l’arrivée du cafard de fin d’année ?

Sachez qu’il n’est jamais trop tôt pour se préparer ! En effet, la période post-Noël peut laisser place à de la déprime, chez beaucoup d’entre nous. Heureusement, il existe de nombreuses façons de se remonter le moral après les fêtes, en voici quelques-unes :

Établir de saines limites

Le blues peut être en partie engendré par ce qui se passe pendant les fêtes. En effet, le fait de se sentir obligé d’assister à des réunions ou des repas de famille, avec des gens que vous n’appréciez pas, peut entrainer un fort sentiment de frustration. À l’heure des réseaux sociaux, vous pouvez également ressentir du vague à l’âme, à la simple vue des publications heureuses, de vos amis et abonnés.

Il est important d’apprendre à fixer des limites, surtout si vous avez l’habitude de faire plaisir aux gens. Si vous savez pertinemment que cela va être difficile, réduisez par exemple la durée de votre séjour chez vos parents, en y restant le temps d’un week-end plutôt qu’une semaine entière. Déclinez certaines invitations. Faites de votre santé mentale une priorité.

Mettre en place une routine ‘temps pour soi’

Il n’est pas toujours évident de prendre du temps pour soi pendant les vacances en famille. Pourtant, le fait de pratiquer une activité régulière, rien que pour soi, permet de passer d’une saison à une autre, sans baisse de moral. En fait, cette constance peut aider à surmonter les coups de blues. C’est un peu comme si c’était votre habitude ‘doudou’ : Aller prendre un thé avec un ami le mardi matin, aller marcher en écoutant votre musique favorite le mercredi en fin d’après midi, pratiquer la méditation ou encore vous faire un masque de beauté tous les vendredis soirs.

Planifier des activités pour après les fêtes

Le fait de prévoir des repas et activités après les fêtes, entre amis ou avec des membres de la famille, permet de rester dans une certaine dynamique. Effectivement, une partie de notre coup de cafard post-fêtes est alimenté par le fait que nous ne voyons pas souvent certains amis ou membres de notre famille, alors prenez les devants et remplissez votre agenda d’évènements auxquels vous serez impatients de participer !

Pratiquer la gratitude

Le fait de pratiquer la gratitude est un excellent moyen d’apprécier ce que nous possédons, plutôt que d’être toujours en quête de nouveauté, et ce dans l’espoir de nous sentir plus heureux. En réalité, la gratitude nous aide à nous recentrer sur ce que nous avons, plutôt que sur ce qui nous manque.

Il existe différentes façon de pratiquer la gratitude pour éviter la déprime, en voici une liste non exhaustive :

  • La méditation
  • L’écriture ( écrire une lettre de remerciement à un ami, remplir son journal intime )
  • Le fait de remercier quelqu’un mentalemement
  • La prière.

Sources :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8652666/

Laisser un commentaire