Quels sont les bienfaits de la méditation ?

La méditation peut aider à atténuer le stress accumulé tout au long de la journée, en apportant un certain calme intérieur.

En fait, lorsqu’on pratique la méditation, on entraîne l’esprit à être dans le moment présent. La méditation permet également de réorienter les pensées et a un impact considérable sur notre santé. C’est donc pour cela que de plus en plus de gens dans le monde entier, s’intéressent à cette forme de recueillement « zen ».

Vous êtes plutôt du genre tendu, anxieux, le cerveau toujours à cent à l’heure qui rumine à la moindre occasion ? Essayez la méditation ! Le fait d’employer un tout petit peu de son temps à la relaxation, ne serait-ce que 5 minutes de méditation par jour, peut tout à fait vous aider à retrouver le chemin de la paix intérieure. En gros, vous allez faire taire cette petite voix qui ne cesse de parler à votre place et vous épuise !

Nous pouvons tous pratiquer la méditation : Simple, rapide et gratuite, cette forme de recueillement ne nécessite aucun équipement. Il est possible de méditer sur sa chaise de bureau, dans les transports en commun ou même sous la douche.

La méditation peut-elle m’aider à mieux gérer mon stress ?

La plupart des gens se mettent à la méditation dans le but de faire baisser leur taux de stress. Normalement, le stress fait augmenter les niveaux de l’hormone du stress : Le cortisol. De plus, cela entraîne la libération de cytokines, autrement dit, des substances chimiques pro inflammatoires.

Le stress accumulé peut perturber la qualité du sommeil, augmenter la pression artérielle et contribuer à la fatigue, l’anxiété et la dépression.

Des études ont démontré que la méditation pouvait entraîner une réduction de la réponse inflammatoire causée par l’état de stress ainsi qu’une amélioration des symptômes des pathologies en lien avec avec les tensions nerveuses comme la fibromyalgie ou encore le syndrome du colon irritable.

La méditation peut-elle m’aider à contrôler la douleur ?

Notre perception de la douleur est liée à notre état émotionnel. De ce fait, les sensations de douleur peuvent être plus prononcées dans des situations particulièrement stressantes.

Des études ont démontré que le fait d’utiliser la méditation de pleine conscience au quotidien permettait de faire diminuer la douleur, de combattre la dépression ainsi que d’améliorer la qualité de vie de manière plus générale.

La pleine conscience permet-elle de faire baisser la pression artérielle ?

Effectivement, au fur et à mesure que le temps passe, l’hypertension artérielle fait travailler le cœur de plus en plus intensément. De surcroît, cela peut affecter négativement la fonction cardiaque. Heureusement, la relaxation de pleine conscience permet de réduire cette pression exercée sur le cœur.

L’athérosclérose est une maladie dégénérative des grosses et moyennes artères suite à des dépôts lipidiques ( appelées plaques d’athérome) entraînant le rétrécissement ( la sténose ) du calibre de l’artère et son durcissement ( sclérose ). Notons que l’hypertension artérielle favorise également l’athérosclérose.

En résumé, des études ont révélé que la méditation permettait de réduire une pression artérielle élevée, et ce en diminuant les signaux nerveux qui coordonnent la fonction cardiaque.

Comment fait-on pour méditer au quotidien ?

Il n’y a pas de façon idéale de méditer, pas de méthode, aucune obligation. Vous pouvez facilement ajouter une touche de pleine conscience à votre quotidien :

Prenez de grandes respirations

Cette technique est bonne pour les débutants, car la respiration est une fonction naturelle. Concentrez toute votre attention sur votre respiration et sur la sensation de frais qu’apporte l’air qui entre dans vos narines. Respirez profondément, prenez votre temps. Lorsque votre attention s’égare, ramenez doucement votre attention sur votre respiration.

Faites un scan corporel

Lorsque vous utilisez cette technique, focalisez-vous sur les différentes parties de votre corps. Essayez de ressentir la chaleur à l’endroit ou vos jambes touchent votre siège ou votre matelas. Concentrez-vous sur les points d’appui. Combinez ces deux pratiques, en respirant profondément tout en imaginant que l’air que vous inspirez parcourt votre corps, tout en propageant un sentiment de détente.

Pratiquez la gratitude

Le fait de pratiquer la gratitude n’est pas difficile. Il suffit de s’entraîner. Prenez trois minutes par jour, pendant le brossage de dents du soir par exemple : remémorez-vous deux ou trois choses qui vous ont donné le sourire pendant la journée. Plus vous porterez votre attention sur ce dont vous êtes reconnaissant, plus vous remarquerez de raisons d’être reconnaissant !

Sources:

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27537781/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29619620/

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1876382017301014

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24395196/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27012254/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5368208/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24395196

Laisser un commentaire