Comment soigner une brûlure naturellement

Comment soigner une brûlure de peau
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Généralités

Rôle de la peau

La peau est indispensable pour assurer la défense des infections. Elle joue un rôle de barrière, à la fois mécanique, chimique et bactérienne. la cohésion des cellules de la couche cornée et le renouvèlement rapide des kératinocytes limitent la colonisation bactérienne.

Quels sont les symptômes d’une brûlure ?

Rôle de la peau

La peau est indispensable pour assurer la défense des infections. Elle joue un rôle de barrière, à la fois mécanique, chimique et bactérienne. la cohésion des cellules de la couche cornée et le renouvèlement rapide des kératinocytes limitent la colonisation bactérienne.

Lorsque la peau subit une altération ou un dysfonctionnement, un processus pathologique peut se produire, notamment une infection faisant intervenir la flore microbienne

La cicatrisation  évolue selon 3 grandes phases: la phase exsudative, une phase proliférative et une phase de cicatrisation. Un processus inflammatoire existe tout au long de la cicatrisation, mais est surtout marqué dans les stades précoces. Cette inflammation permet d’éviter l’extension des lésions (phase vasculaire) et à assurer une phase de détersion (phase granulomateuse). Elle intervient aussi dans la phase d’épidermisation et de remodelage.

Etapes de la cicatrisation

Intervalle de durée

10mn à 4 jours

4è au 6é jour

6è au 10è jour

10è au 20è jour

Etape

Exsudation Détersion

Bourgeonnement

Epidermisation ou épithélialisation

Remodelage

Caractéristique

Erythème, œdème

Rouge et granuleuse

Rosée

Rosée et peu élastique

Processus

Inflammation, Exsudat plasmatique, Hémostase

Production de substance fondamentale, bourgeons endothéliaux, néovascularisation

Migration, multiplication et différenciation des kératinocytes. Création d’un épiderme fonctionnel à partir des bords de la plaie

Contraction de la peau, réorganisation des vaisseaux sanguins, réapparition des annexes.

Cellules en jeu et fonction

Afflux de leucocytes et macrophages, nettoyage du tissu mort et des bactéries

Les fibroblastes (producteurs de collagène) deviennent mobiles et contractiles (myofibroblastes). Cellules endothéliales (bourgeons épidermiques)

Kératinocytes

Fibroblastes et cellules différenciées.

Conseils et conduite à tenir en cas de brulure

Un enrouement correspond à une altération du timbre de la voix. C’est un trouble des cordes vocales, qui ne vibrent plus normalement. La voix devient plus basse, rauque, et parfois quasi inaudible, ce que l’on appelle aussi: “extinction de voix”. L’enrouement peut s’accompagner aussi de toux ou de maux de gorge.

  • Une plaie est une brèche cutanée, avec ou sans perte de substance. Toute plaie, même superficielle, représente une porte d’entrée infectieuse

    La vaccination antitétanique doit être effectuée tous les 10 ans

    Attention au soleil

    Une cicatrice doit être protégée du soleil et des UV (cabines) pendant toute la durée de son évolution, tant qu’elle est rouge ou rose. En effet, les UV provoquent un dérèglement de la synthèse de collagène, une hypertrophie épidermique, des lésions des membranes (génération de radicaux libres) et stimulent la production de mélanine. Le processus de cicatrisation est perturbé. Une cicatrice qui bronze gardera une pigmentation permanent et il existe un risque de formation de cicatrices hypertrophiques ou atrophiques (acné). Utiliser une crème solaire d’indice maximal 50+ sur toute cicatricerécente, mais aussi en cas d’acné, de bouton d’herpès, de varicelle…

    Brûlures

    Mettre la partie brulée dans de l’eau froide au moins 10mn pour limiter les lésions. Respecter la règle des 3 fois 10 ( 10mn à une eau à 10°C et à 10cm de la lésion). En pratique faire couler de l’eau froide du robinet sur la zone touchée. Refroidir une brulure calme la douleur, limite la profondeur de la lésion et atténue l’inflammation.

    • Pendant l’arrosage, retirer les vêtements autour de la zone touchée, à l’exception de ceux qui adhèrent à la peau (les vêtements synthétiques par exemple). Retirer également bagues, bracelets, montres et chaussures du membre brulé, qui gênent la circulation du sang lors de l’œdème.

    • Après avoir rafraichi la brulure, nettoyer la plaie (uniquement en cas de brulures du premier et deuxième degré) à l’eau savonneuse, du sérum physiologique ou un antiseptique dilué et incolore comme la Chlorhexidine, puis rincer.

    • Couvrir la plaie avec un tissu propre pour éviter qu’elle ne se salisse.

    • Retirer tous les accessoires pouvant faire garrot (bagues, montres…)

    • Ne pas percer les cloques

    • Éviter l’application de denrées inadaptées : lait, beurre, dentifrice, miel …

 

Comment soigner une brûlure

 

Une brulure correspond à une élévation anormale de la température de la peau sous l’effet d’un agent physique, thermique, chimique, électrique ou de radiations ionisantes. Elle détruit sur une étendue variable tout ou partie du revêtement cutané. Les brulures sont classées en différents stades, selon leur gravite. Seules les brulures du premier et second degré peuvent être prises en charge en ville. Les brulures du troisième degré doivent être traitées à l’hôpital

Traitement à n’entreprendre qu’après les premiers gestes d’urgence décrits plus haut

Qu’est-ce qu’un grand brulé?

On parle de grand brulé si:

  • la surface corporelle atteinte dépasse 20% (règle des 9 de Wallace).
  • La profondeur : Pour déterminer le niveau de gravité d’une brulure, l’étendue doit être croisée avec la profondeur de la brulure.
  • Présence de lésions traumatiques
  •  les localisations engagent le pronostic vital (visage, mains, organes sensoriels et génitaux, plis de flexion). Les brulures au visage peuvent entrainer en raison de la formation rapide d’un œdème, une détresse respiratoire aigue. Les brulures aux mains, fréquentes, peuvent entrainer des séquelles fonctionnelles handicapantes. les brulures du périnée entrainent un risque de contamination bactérienne…

L’âge intervient (>60 ans et <3 ans, l’état général aussi (insuffisance chronique, pathologie grave, alcoolisme, problème psychiatrique).

En cas de suspicion de brulure grave, tel au 15

Cause de le brulure:

la prise en charge médicale sera différente selon l’origine de la brulure: air chaud, vapeur, eau bouillante, flamme, soleil, frottement, électricité ou substance chimique.

Les complications sont liées à la perte de revêtement cutané:

  • Pertes liquidiennes (risque d’hypovolémie)

  • Fuites caloriques (troubles métaboliques et dénutrition)

  • Risque d’infection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *