Comment traiter l’acné naturellement ?

Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Après l’été et les expositions solaires, les adolescents, mais pas seulement, sont parfois atteints de poussée d’acné quelques semaines après leur retour de vacances.

 

Quelles sont les causes de l’acné ?

L’acné est une réaction inflammatoire cutanée. Le stress et les hormones sont d’importants facteurs pouvant entraîner l’apparition de boutons.

Votre corps réagit au stress en produisant plus de cortisol (l’hormone du stress), ce qui engendre une stimulation excessive des glandes sébacées.

 

A quoi servent les glandes sébacées ?

La peau se compose de 3 couches; l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

On retrouve dans le derme les nerfs tactiles, les glandes sudoripares et les glandes sébacées.

Ces glandes sébacées ont pour fonction de produire le sébum; une substance grasse et toxique dont le but premier est d’imperméabiliser la peau, de la protéger des microbes et d’éviter qu’elle ne sèche.

Cependant, ce sébum est ensuite stocké dans vos pores, où les bactéries sont emprisonnées. Quand le pore éclate sous la peau, cela entraîne une inflammation autour de la zone touchée, formant un kyste à la surface.

En conséquence, l’acné est une maladie dermatologique courante et chronique du système pilo-sébacé (qui comprend le follicule pileux, la tige pilaire et la glande sébacée sécrétant le sébum, à la racine du poil).

Elle survient généralement à l’adolescence et est liée à l’hypersécrétion de sébum (hyper-séborrhée) et à des anomalies de kératinisation aboutissant à l’obstruction du canal excréteur du follicule pilo-sébacé, et à la formation de comédons.

Ces lésions, dites « rétentionnelles », peuvent se compliquer d’inflammation, secondaire à une bactérie anaérobie de la flore cutanée, Propionibacterium acnes, qui prolifère dans le sébum. Cette maladie souvent chronique est considérée comme nécessitant un traitement d’induction puis un suivi, avec éventuel traitement d’entretien.

 

L’alimentation joue-t’elle un rôle dans l’acné ?

L’alimentation joue un rôle très important sur la beauté de notre peau. Si certaines personnes peuvent manger très gras et avoir un teint de porcelaine, c’est malheureusement loin d’être une généralité.

Quand on mange “anti-acné”, il est aussi important d’éviter les aliments à IG élevé, qui favorisent l’apparition des boutons (l’indice glycémique étant calculé par la proportion de glucide absorbée par le corps).

Voici de ce fait la liste des aliments à éviter pour conserver une jolie peau :

  • Tout ce qui est industriel : biscuits, viennoiseries …
  • Les pommes de terre vapeur, frites, purée
  • Le pain (blanc ou complet)
  • Le sucre blanc
  • Le riz blanc
  • Les carottes cuites
  • Les corn flakes (hé oui !)
  • La polenta
  • La viande et surtout la charcuterie sont à éviter lorsqu’on est sujets aux boutons
  • L’alcool
  • La cigarette
  • Le chocolat
  • Les chips et tous les gâteaux apéritifs
  • La mayonnaise
  • Le nutella

Bref, la malbouffe en général…

Mais rassurons-nous, il existe des aliments source de vitamine B6; parfaite alliée en cas de problèmes de peau.

La vitamine B6 que l’on appelle aussi la pyroxine aide à prévenir et à diminuer les troubles cutanés.

On en trouve naturellement dans :

  • Les levures
  • Les petits pois
  • Les épinards
  • Les brocolis
  • Le chou
  • Les champignons

Il est également conseillé de boire beaucoup d’eau.

 

Une recette efficace 100 % naturelle ?

Il existe certaines huiles essentielles très efficaces pour lutter contre l’acné :

– Anti-infectieuse majeure, antibactérienne (effet anti-infectieux par activation des globules blancs, activation de la différenciation des monocytes)

– Anti-inflammatoire (principalement au niveau cutané en réduisant la prolifération des cellules médiatrices de l’inflammation et leurs médiateurs)

– Activité sur diverses affections dermatologiques (peau et muqueuses), telles que l’acné vulgaire

– Anti-acnéique sur Propionibacterium acnes

– Présent à 5 % sous forme de gel, l’effet serait comparable au peroxyde de benzoyle à 5 %

 

– Antibactérienne de moyenne intensité

– Anti-inflammatoire (inhibition des cytokines pro-inflammatoires)

– Effet anti-infectieux par activation des globules blancs, activation de la différenciation des monocytes

– Anti-acnéique sur Propionibacterium acnes

 

– Anti-inflammatoire et anti-oxydante

– Anti-acnéique

– Régénératrice cutanée

– Nourrissante, très pénétrante

 

Idée formule : Diluez dans un flacon de 10 ml rempli d’huile végétale d’argan, 0.1 ml d’huile essentielle de tea tree et 0.1 ml d’huile essentielle de marjolaine (soit un taux de dilution à 1% pour une action dermo-cosmétique).

Mélange à appliquer quotidiennement sur une peau propre et sèche 1 à 2 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.

 

Précaution d’emploi :

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant de moins de 12 ans

 

 

 

Clémentine. M.
Naturopathe / Herboriste / Aromatologue / Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomedecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *