Les réponses à vos questions sur les médicaments homéopathiques

Certains médicaments homéopathiques ne portent ni indication thérapeutique, ni posologie. La raison ? En homéopathie, un même médicament peut traiter différentes maladies (troubles digestifs et insomnie par exemple) et une même affection (le rhume) peut être traitée avec des médicaments différents, choisis en fonction du patient. C’est au professionnel de santé qu’il revient de déterminer lesquels prendre et comment. Ces médicaments sans indication thérapeutique se présentent souvent en tubes et en doses (formes traditionnelles de l’homéopathie) et sont désignés par leur nom latin. Voici une liste de questions fréquentes souvent posées sur les médicaments homéopathiques.

Comment prendre mon médicament homéopathique ?

D’une façon générale, la prise du médicament homéopathique est conseillée en dehors des repas, dans une bouche propre. Pour le tube de granules, une prise se compose habituellement de 5 granules. Le contenu d’une dose est à prendre entièrement, en une seule fois. Contrairement à ce qui existe en allopathie, ces quantités sont indépendantes de l’âge et du poids de la personne. Ce qui compte ce n’est pas la quantité mais la fréquence des prises.

Quelles maladies peuvent être traitées avec l’homéopathie ?

Au moyen de l’homéopathie, on peut traiter tout type de maladie, ancienne ou récente (problèmes digestifs, circulatoires, respiratoires, urinaires, musculaires, articulatoires, gynécologiques, nerveux, mentaux, contagieux, de la peau, etc…)

Peut-ton soigner des enfants et des nourrissons avec les remèdes homéopathiques ou seulement des adultes ?

Comme homéopathes, nous traitons des patients de tous les âges : enfants, adultes et personnes âgées. Les enfants sont ceux qui peuvent obtenir les plus grands bénéfices avec les traitements homéopathiques puisque leur efficacité est plus rapide dû au fait que les enfants ont une plus grande énergie vitale ; ils sont moins intoxiqués avec des drogues ou des médicaments conventionnels et leurs maladies sont moins chroniques.

Les femmes enceintes peuvent-elles être traitées avec les médicaments homéopathiques ?

Les médicaments homéopathiques n’ont pas de toxicité chimique, ni contre-indication, ni interaction avec d’autres médicaments, ni d’effet indésirable lié à la quantité de médicament ingéré. Les femmes enceintes peuvent donc se soigner par homéopathie sans risque connu pour elles ni pour leur futur enfant. Il est cependant préférable pour elles d’en parler à leur médecin ou leur pharmacien.

Peut-on soigner les animaux par homéopathie ?

Depuis plus de 150 ans, l’homéopathie est utilisée pour soigner les animaux de compagnie, d’élevage ou de compétition, en particulier les chevaux de course. Les éleveurs sont de plus en plus nombreux à l’adopter, notamment pour l’absence de résidu dans l’organisme, l’un des critères qui leur permet d’obtenir le label « Bio ». L’homéopathie permet de soigner les animaux de façon efficace sans effet toxique ni accoutumance.

Comment donner un médicament homéopathique à mon bébé ?

Les médicaments homéopathiques peuvent être dissous dans un peu d’eau, dans un verre ou dans un biberon sans les chauffer. Il est important de changer la préparation tous les jours. La posologie pour un enfant est identique à celle d’un adulte : 5 granules ou 1 dose par prise.

Faut-il éviter de toucher les granules avec les doigts ?

Par mesure d’hygiène, et comme pour tout autre médicament, il est préférable d’éviter de toucher les médicaments homéopathiques avec les doigts. Le compte-granule est conçu pour faciliter leur prise.

Les traitements homéopathiques sur les enfants

Peut-on vacciner mon enfant avec l’homéopathie?

Non, il n’est pas possible de vacciner votre enfant par homéopathie. La vaccination, au sens pasteurien du terme, suppose la production d’anticorps après injection d’antigène. En revanche, il existe des traitements homéopathiques préventifs qui évitent certaines maladies comme les infections ORL à répétition, très fréquentes chez l’enfant.

L’homéopathie peut-elle faire maigrir ?

Non, l’homéopathie ne fait pas maigrir. Seul un régime ou, plus exactement, un changement des habitudes alimentaires et un suivi médical sérieux permettent d’obtenir un résultat. Un traitement homéopathique personnalisé, en traitant les troubles coexistant à l’obésité, apporte un meilleur confort à l’enfant et a un effet bénéfique sur la réduction pondérale. Pour le nourrisson, l’excès pondéral est toujours dû, sauf dans de rares cas, à une suralimentation des parents qui confondent souvent, pour des raison culturelles, « gros bébé » et « bonne santé ». Si vous vous faites plaisir devant l’aspect joufflu, grassouillet et bonhomme d evotre bébé, sachez que vous risquez d’obérer son avenir et de lui créer plus de problèmes de santé que de les prévenir.

Quel est l’apport en sucre ?

Les granules et les globules sont fabriqués avec du saccharose (85 %) et du Lactose (15 %). 5 granules, 4 fois par jour, soit 20 granules, contiennent environ 1 gramme de sucre, soit l’équivalent d’1/5 de morceau de sucre. 1 dose de globules contient également environ 1 gramme de sucre.

L’utilisation régulière de granules homéopathiques chez les enfants ne risque-t’elle pas de provoquer de caries ?

Non, dans les mladies aigues qui durent d’ordinaire moins de 8 jours et dans les maladies chroniques pour lesquelles les traitements sont plus longs, la prise des granules ne provoque pas de caries. Généralement, il  est conseillé, de prendre les granules un quart d’heure avant de se brosser les dents, ou avant de dîner si le malade ne prend pas d’autres médicaments à ce moment.

Comment expliquer le nom du médicament homéopathique ?

Prenons un exemple : Arnica montana 9 CH, 1 tube ou 1 dose. Arnica montana est la substance de base, elle-même définie par sa dénomination scientifique internationale exprimée en latin. CH est l’abréviation de Centésimale Hahnemannienne. Le nombre correspond au nombre de dilutions successivement réalisées.
Pourquoi n’y a-t-il pas de notice, de posologie, d’indication thérapeutique sur certains médicaments homéopathiques ?

Un même médicament peut être indiqué pour différentes affections. Il n’est donc pas possible de mettre une indication et une posologie unique par médicament. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin. Par contre les spécialités homéopathiques portent systématiquement une indication thérapeutique et sont la plupart du temps accompagnées d’une notice.

Les médicaments homéopathiques sont-ils remboursables ?

La plupart des médicaments homéopathiques sont remboursables à hauteur de 35 % par la Sécurité Sociale Française. Les complémentaires santé sont de plus en plus nombreuses à proposer une prise en charge pour les médicaments non remboursables prescrits par un médecin ou utilisés en automédication. Les médicaments homéopathiques sont concernés. Pour que cette prise en charge soit effective, le consommateur adresse à sa complémentaire une copie de son ordonnance et la facture délivrée par l’officine prouvant l’achat effectif. Elles sont également de plus en plus nombreuses à prendre en charge, sur présentation de l’original de la facture, les médicaments non remboursables conseillés par votre pharmacien.

Les médicaments homéopathiques et allopathiques sont-ils compatibles ?

Il n’y a pas de contre-indication ni d’interaction médicamenteuse concernant la prise simultanée de médicaments allopathiques et homéopathiques. Ils sont de plus en plus souvent utilisés de façon complémentaire.

Y a-t-il des aliments contre-indiqués avec le suivi d’un traitement homéopathique ?
Non. Les substances aromatiques fortes telles que menthe, café, thé, tabac, camomille, etc., sont compatibles avec la prise d’un médicament homéopathique mais doivent seulement être absorbées à distance de la prise du médicament homéopathique. Les médicaments homéopathiques doivent être absorbés « bouche propre ».

L’homéopathie est-elle une thérapeutique d’action lente ou rapide ?

La rapidité d’action de l’homéopathie dépend du problème de santé considéré. Pour soigner un symptôme aigu (bosse, trouble ORL, etc.) l’action est rapide, quelques minutes à quelques heures ou quelques jours selon les situations.

La rapidité de l’effet du médicament homéopathique dépend de l’état général du patient de l’ancienneté de la maladie, de facteurs héréditaires, familiaux, environnementaux, de travail, de la capacité de guérison et de l’âge du patient. Habituellement, pour les maladies chroniques, les patients qui consultent un homéopathe sont déjà traités depuis des années par la médecine traditionnelle (allopathique) sans que leur problème de santé ait pu être résolu. Quand ces patients se tournent vers l’homéopathie, une amélioration est progressivement observée et dans la majorité des cas une guérison. Dans le cas d’une maladie chronique, le traitement est plus long et relève systématiquement d’une consultation médicale.

L’homéopathie, faut-il y croire pour que ça marche ?

Plus de 400 millions de personnes font confiance à l’homéopathie dans le monde. Par ailleurs les résultats de la médecine vétérinaire ont beaucoup contribué au développement de l’homéopathie. L’animal est-il capable de faire la différence entre un traitement allopathique et un traitement homéopathique ? Est-il en mesure de développer une réaction psychologique parce qu’il « croit » au produit qu’on lui a donné ? Certes non !

Les médicaments homéopathiques produisent-ils des effets secondaires ?

Pendant le processus de préparation des remèdes homéopathiques, avec chaque dilution et dynamisation, la quantité de matière est considérablement réduite, augmentant son énergie et sa capacité curative et stimulant la force vitale de celui de la personne malade. Les remèdes homéopathiques sont fournis dans des quantités très petites (infinitésimales) et ils sont exempts de toute toxicité. Ils sont sûrs et ne produisent aucun effet secondaire indésirable.

Comment se présentent les médicaments homéopathiques ?

Les médicaments homéopathiques peuvent se présenter sous forme d’unitaires (contenant un seul principe actif) conditionnés le plus souvent sous forme de tubes de granules ou de doses de globules, ou bien sous forme de spécialités (regroupant plusieurs principes actifs au sein du même médicament). Les formes pharmaceutiques existantes sont : pommades, gels, sirops, comprimés, collyres, gouttes ou suppositoires.

Les médicaments homéopathiques ont-ils une date de péremption ?

Les médicaments homéopathiques ont une date de péremption. Elle est mentionnée et doit être respectée.

Peut-on se soigner seul par homéopathie ?

Dans certains cas, l’automédication, accompagnée par le conseil de votre pharmacien, peut suffire pour soigner des symptômes aigus. Mais si les symptômes persistent, il est alors impératif.

Est-ce que les homéopathes sont des médecins ?

La formation des homéopathes est différente dans tous les pays. Dans certains pays, cela requiert 6 ans d’études, incluant les matières de base de la médecine, plus les matières de l’homéopathie (philosophie, doctrine, sémiologie, clinique, matière médicale, thérapeutique, pratique et répertoriassion homéopathique). Une fois terminée la formation en médecine homéopathique, on peut accéder au titre de Docteur en Médecine Homéopathique, c’est le cas des homéopathes diplômés par l’Institut Homéopathique de Colombie, (1837 – 1990), d’Angleterre, de Russie, etc. ; d’Homéopathe médical chirurgien au Mexique ; de Médecin homéopathe, Thérapeute en homéopathie ou Homéopathe dans certains pays.

Il existe aussi une spécialisation en homéopathie de deux ou trois ans adressée aux médecins (allopathes) qui possèdent déjà un titre et qui souhaitent exercer la médecine par le système homéopathique en accédant au titre d’homéopathe.

Sources

1- Questions fréquentes sur homéopathie : http://fabiangonzalez.ca/fr/homeopathie-questions-fréquentes

2- Homéopathie et Prescription Officinale : http://prescription-officinale.arthesis.fr/homeopathie.pdf

3- Guide de l’hoémopathie pour l’enfant : https://books.google.fr/books?id=mNnrBQAAQBAJ&pg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *