Accompagner la douleur chronique grâce à l’agent endocannabinoïde PEA

PEA

Récemment d’importants progrès ont bouleversé les connaissances de la pharmacologie des dérivés cannabinoïdes. Des cannabinoïdes synthétiques tel que le PEA ont été développés et un système endocannabinoïde a été identifié ainsi que les récepteurs et les ligands qui le constituent. Les données cliniques actuelles sont très fortement en faveur des propriétés analgésiques des cannabinoïdes sur les douleurs inflammatoires et neuropathiques.

Zoom sur le PEA (Palmitoyl Ethanol Amide)

Le PEA est un antidouleur efficace en cas de douleur chronique. La maîtrise de la douleur chronique est un défi majeur pour les professionnels de la santé. Surtout lorsqu’on veut y parvenir sans utiliser d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, de corticoïdes ou d’opioïdes. Un remède totalement naturel qui réussit souvent dans ce cas est la substance propre au corps, le PEA, qui peut être utilisé comme complément alimentaire sûr. Initialement souvent efficace en cas de douleur neuropathique, le PEA peut également être utile en cas d’autres douleurs chroniques, de dépression, de troubles cognitifs ou encore de maladies neurodégénératives.

Qu’est-ce que le PEA ?

Malgré son nom compliqué, le PEA est une substance assez simple qui est présente naturellement dans notre organisme en petite quantité; il s’agit d’un amide, dérivé de l’acide gras lié au transmetteur endogène de cannabinoïdes : l’acide palmitique.

Le PEA joue le rôle de « modulateur endogène » qui peut se lier à différents récepteurs et qui, en tant que membre des endocannabinoïdes, est principalement produit comme une réponse naturelle en cas de douleur, d’inflammation et de stress. Le PEA a été découvert comme composant du jaune d’œuf dans les années 50, mais la substance peut désormais également être isolée de la lécithine de soja, de l’huile d’arachide, de carthame, de ricin, d’arachide, d’olive, ou encore des abats.

De nouvelles perspectives pour la santé :

Le PEA est un cannabinoïde au même titre que le CBD, mais non issu de la culture du cannabis. Le PEA est un produit qui suscite l’intérêt par ses multiples applications pour la santé.

Les professionnels de santé se heurtent souvent aux limites et aux dangers potentiels des médicaments en cas de traitement de douleur chronique. L’effet négatif possible sur les muqueuses gastriques et intestinales des anti-inflammatoires de type AINS, les nombreux effets secondaires en cas d’utilisation prolongée de corticoïdes, la dépendance physique et l’effet addictif possible des opioïdes et des opiacés, les restrictions des anticonvulsifs, les résultats limités des antidépresseurs, etc. provoquent une forte demande d’alternatives sûres.

Quels sont les mécanismes d’action du PEA dans les douleurs neuropathiques chroniques ?

Dans des circonstances normales, le corps produit des quantités adéquates de PEA. En cas d’inflammations et de douleur chroniques, ceci n’est plus le cas. L’indication la plus probable dans laquelle le PEA peut faire le plus de différence, est la douleur neuropathique.

La manière exacte dont le PEA réduit la douleur nerveuse repose sur divers mécanismes qui réduisent la neuro-inflammation :

  • Régulation à la baisse du récepteur nucléaire PPAR
  • Effet sur divers récepteurs cannabinoïdes (CB1,CB2,GPR55)
  • Inhibition des cellules microgliales hyperactives (cellules de soutien dans le système nerveux), de cellules mastocytes sur-stimulées et d’autres cellules immunitaires compétentes

Les douleurs nerveuses qui diminuent souvent grâce au PEA sont des « syndromes de neuro-compression » dans lesquels les nerfs subissent une pression mécanique et l’inflammation associée (sciatique, hernie et syndrome du canal carpien). Mais aussi la neuropathie diabétique, la névralgie post-herpétique, la douleur nerveuse induite par la chimiothérapie, les douleurs nerveuses en cas de maux de dents répondent également souvent bien au PEA.

Quelles autres actions le PEA exerce-t-il ?

  • Action directe sur les mastocytes (cellules du système immunitaire) et les récepteurs différents des CB1 et CB2 activés habituellement phyto cannabinoïdes
  • Action indirecte sur d’autres récepteurs qui ouvrent ou ferment des canaux ioniques (ions sodium, magnésium et potassium ) ce qui agit sur les transferts de messages de la douleur et sur des récepteurs capables d’activer et désactiver les gènes contrôlant la douleur et l’inflammation, ceux-ci jouent également un rôle dans l’obésité et le métabolisme du glucose

Le PEA est actif sur les récepteurs cannabinoïdes au niveau des cellules du système nerveux central. Il est synthétisé à partir des phospholipides des membranes des cellules périphériques et du système nerveux pour répondre physiologiquement comme mécanisme de réparation de l’inflammation, en cas de besoin face au stress et aux agressions (infections, maladies infectieuses, inflammatoires, allergiques, chocs, douleurs…)

De ce fait, le PEA joue un rôle important au niveau inflammatoire, analgésique et immunitaire.

Le PEA est donc disponible au niveau de toutes les cellules de l’organisme. Il a une action de régulation et agit également comme messager intercellulaire. De plus, il peut également être combiné avec d’autres médicaments sans risque majeur d’interaction médicamenteuse.

Quels sont les domaines d’action du PEA ?

Le PEA agit sur tout type de douleurs :

  • Fibromyalgie
  • Ostéo arthrite, rhumatisme articulaire
  • Douleurs neuropathiques causées par une maladie ou une lésion des systèmes nerveux central ou périphérique
  • Douleurs dorsales type lombaires, sciatiques cervicales
  • Arthrose, ostéoarthrite
  • Syndrome du canal carpien
  • Douleurs pelviennes et vaginales chroniques
  • Douleurs chronique liées au diabète: fourmillements…
  • Suites d’AVC (le PEA agit sur les douleurs et la spasticité, il limite les mouvements incontrôlables)
  • Douleurs dentaires après une opération dentaire ou une chimiothérapie
  • Maladie de Parkinson (associé à la Dopamine il ralentit la maladie et améliore le confort des malades)
  • Sclérose en plaques (il soulage les douleurs)
  • Maladie D’Alzheimer (e PEA jouerait un rôle protecteur, il ralentit la perte des neurones)
  • Épilepsie (diminution des contractures musculaires)
  • Migraines

Le PEA possède tout son intérêt comme anti-inflammatoire reconnu :

  • Maladies inflammatoires de l’intestin (le PEA exerce un effet anti inflammatoire, il réduit l’intensité de la douleur et améliore la qualité de vie)
  • Glaucome oculaire (réduction de l’inflammation)
  • Par son rôle sur les mastocytes, le PEA devrait être utile dans toute allergie aérienne, alimentaire ou de contact en limitant la réaction inflammatoire liée à l’allergie

Une carence en PEA peut conduire à la dépression, la démence, ou encore des troubles moteurs :

  • Dépression (en complément de traitement antidépresseur, le PEA majore l’effet du traitement et a lui même un effet antidépresseur et anxiolytique)
  • Troubles du sommeil
  • Dépendance au cannabis, THC (par ses similitudes avec les phyto-cannabinoïdes, le PEA peut être un allié précieux pour la réduction de la dépendance au THC. Cette propriété se retrouve également avec le CBD)
  • Obésité (perte de poids, réduction de l’appétit)

Le PEA d’un point de vue vétérinaire :

  • Au niveau vétérinaire, le PEA est commercialisé comme complément alimentaire pour traiter les dermatoses chez le chien ou le chat. Les propriétés analgésiques et anti inflammatoires calment le grattage et apportent du confort.

Un peu d’histoire

En 1939, Alvin F. Coburn fut le premier à étudier le PEA , il menait des recherches sur les effets du jaune d’œuf sur la prévention du rhumatisme articulaire aigu chez les enfants de New York. Il a alors découvert que la partie de phospholipides du jaune d’œuf pouvait prévenir de manière efficace l’infection.

Des études suivantes menées à New York et à Chicago ont confirmé l’efficacité de cette portion de phospholipides lors d’épidémies infectieuses. Par la suite, il a été découvert que cette fraction de phospholipides, le Palmitoyl Ethanol Amide, était présente dans le soja à un pourcentage plus élevé pour un coût moindre. Ces découvertes ont fait entrer le PEA alors dans le champ de la recherche pour la santé.

En 1990, la chercheuse italienne Rita Levi-Montalcini étudia les effets du PEA. Elle observa qu’il agissait sur le système nerveux central et sur le système nerveux périphérique.

En conclusion

Le Palmitoyl Ethanol Amide, molécule connue et étudiée depuis plus de 80 ans ouvre un large champ d’applications sur la santé; à la fois dans le domaine de la prévention et de l’amélioration de la vie des malades par ses propriétés analgésiques, mais aussi anti inflammatoires. Il n’a aucune toxicité reconnue. En raison de son action avec plusieurs récepteurs, il a un potentiel étendu et favorable à une approche globale de la santé.

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

2 commentaires sur “Accompagner la douleur chronique grâce à l’agent endocannabinoïde PEA

  1. Bonjour,
    Atteinte de tendino calcifiante et inflammation chronique, j’aimerai acheter du PEA mais de bonne qualité à un prix raisonnable, car j’ai vraiment un petit budget.
    Dans l’attente de vos conseils, bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.