Des traitements naturels, pour accompagner les personnes souffrant d’acné

acné

Environ 9% de la population mondiale a de l’acné. Bien qu’elle ne présente, à première vue, pas de risque sérieux pour la santé générale, l’acné peut cependant être très douloureuse. En effet, en fonction de sa sévérité, elle pourra être douloureuse, tant physiquement que psychologiquement. Notons que les cicatrices entraînées par une forte réponse inflammatoire peuvent être très difficiles atténuer : ‘Mieux vaut prévenir, que guérir’. C’est pourquoi il est important d’accompagner les personnes souffrant de cette maladie de peau.

C’est quoi, l’acné ?

L’acné est une maladie de peau qui survient suite à l’obstruction des follicules pileux par un excès de sébum ainsi qu’une accumulation de cellules mortes. L’acné peut se manifester sous forme de points blancs, de points noirs ou de boutons. Fréquente chez les adolescents, elle peut toucher des personnes de tout âge. De plus, elle se manifeste généralement sur le visage, le cou, les bras ainsi que le tronc.

Les causes possibles

La pathogénie de l’acné est multifactorielle. En effet, certaines personnes développent de l’acné suite à l’ingestion répétée de certains aliments. D’autres, suite à un excès de grignotage pouvant entraîner une hyperglycémie favorisant la prolifération bactérienne au niveau de l’épiderme. La constipation, les changements hormonaux, le stress à répétition ainsi que diverses carences en zinc ou en acides gras par exemple, peuvent tout à fait participer au développement de l’acné.

L’impact sur la santé mentale

L’impact psychologique et social de l’acné est non négligeable. En effet, elle affecte les adolescents à un moment important où ils développent leur confiance en eux.
Pendant cette période, l’acceptation par les pairs est très importante pour les adolescents. Malheureusement, il existe bien souvent un lien fort entre l’apparence physique et l’attirance.

En fait, l’impact de l’acné sur la psyché peut avoir de nombreuses conséquences : Comme par exemple des problèmes de confiance et d’image de soi ou encore une tendance à l’isolement et à la phobie scolaire.

Acné et dysmorphophobie

Le trouble dysmorphophobique est un problème de santé mentale. La personne atteinte de ce déséquilibre ne peut pas s’empêcher de focaliser sur un ou plusieurs défauts ou imperfections, concernant son apparence physique. Notons que ce ‘défaut’ semble mineur ou n’est même pas perçu par les autres. Cependant, la personne concernée se sent tellement mal qu’elle évite de nombreuses situations sociales.

Bien que leur acné soit d’intensité légère, certaines personnes souffrent malheureusement de dysmorphophobie. Même lorsqu’elles n’ont pas de réelle poussée de boutons, elles ont l’impression d’être criblé d’acné. De fait, elles peuvent présenter plusieurs symptômes psychologiques et sociaux énumérés plus haut.

Des traitements naturels, pour accompagner les personnes souffrant d’acné

Voici quelques conseils naturopathiques, à mettre en place pour guérir votre acné

  1. Le radis noir: Riche en soufre, le radis noir contribue à la détoxification hépatique.
  2. Les fruits de mer: Riches en oligo-éléments et plus particulièrement en zinc, les fruits de mer contribuent à l’équilibre endocrinien ainsi qu’à celui du système immunitaire.
  3. Le pissenlit: Doux régulateur du colon, le pissenlit aide à équilibrer le transit.
  4. Les abats: Excellente source de vitamine A, nécessaire à la détoxification.
  5. Les acides gras essentiels: Véritables protecteurs cutanés, ils ont également une très forte action anti-inflammatoire.
  6. Le houblon: Régulateur de la production d’androgènes, hormones mâles responsables de la surproduction de sébum.

Traitement de fond de l’acné

Elodie, Naturopathe & Coach Paléo

 

Sources:

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29193602/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24553997/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3038963/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5722010/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28274349

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4565837/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5029236/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.