La Cétose, un processus physiologique naturel

cétose

La cétose est un mécanisme naturel qui s’apparente au jeûne. Faire une cétose, c’est supprimer de son alimentation les aliments contenant des glucides, sucres, féculents…) durant un temps prédéfini avec votre médecin, votre naturopathe ou votre diététicien dans le cadre d’un suivi personnalisé.

Les aliments contiennent plusieurs macronutriments qui nous fournissent de l’énergie. Ceux-ci sont les protéines, les lipides et les glucides

Que se passe-il lorsque l’on supprime les glucides de son alimentation ?

Le pancréas (organe sécrétant l’insuline) ne voyant plus arriver de sucre alimentaire, va arrêter la sécrétion d’insuline, ou du moins la diminuer en-dessous de 50 %.

  • Dans les 12 premières heures :

L’organisme va aller puiser les dernières réserves de sucre présentes dans les muscles et dans le foie.

  • Entre 12 et 24 heures :

Plus de carburant. L’organisme va mettre en place un premier mécanisme : le foie va puiser les acides aminés présents dans le muscle pour les transformer en « nouveau » (ou néo) sucre. On appelle cela la néoglucogénèse. Ce glucose (sucre) va donc servir à alimenter les organes vitaux (cerveau, cœur, reins).

  • Après 36 heures :

Cela n’est pas suffisant. L’organisme va donc mettre en place un deuxième mécanisme : les triglycérides des cellules graisseuses sont libérés dans le sang et vont être transformés au niveau du foie pour 10 % en « nouveau » sucre ou néo glucose et en 90 % en corps cétoniques. Ces corps cétoniques vont servir de second carburant des organes vitaux (cerveau, cœur, rein…).

Zoom sur les corps cétoniques

Les corps cétoniques ont deux avantages extraordinaires pour une personne suivant un programme alimentaire de perte de poids par cétose :

  • Un effet coupe faim ou anorexogène
  • Un effet « booster » en particulier sur le cerveau (psychotonique)

S’il n’y a pas d’apport protéinique en quantité normale, à ce moment-là, au bout de quelques jours, le muscle va fondre de manière importante pour fabriquer du sucre.

L’intérêt de l’apport protéinique est de fournir directement au foie des protéines en quantité suffisante, ce qui permet d’épargner la masse musculaire. Car une cétose sans apport protidique c’est perdre de la masse maigre en même temps que de la masse grasse.

Avec un apport protéinique suffisant, on perd de la masse grasse en épargnant sa masse musculaire sans éprouver de la faim.

L’intérêt de la diète cétogène (cétose)

La diète cétogène améliore :

  • L’épilepsie
  • La perte de poids
  • L’intolérance aux glucides
  • Le risque cardiovasculaire

Il est recommandé d’en faire une, une fois par an.

Une diète cétogène permet un déstockage rapide et une perte de poids plus rapide. Entre -3 à -5 kg par semaine.

Du côté des compléments alimentaires

Keto slim nuit du laboratoire Biocyte est un complément alimentaire contribuant au déstockage des graisses grâce au coléus. Il s’inscrit dans le cadre d’une diète cétogène et aide à maintenir la cétose pendant la nuit. À prendre le soir avant d’aller dormir, ce complément alimentaire vous accompagne lors d’une diète cétogène. Son objectif : maintenir la cétose pendant la nuit tout en équilibrant son poids, c’est le résultat de l’innovation Biocyte.

Contre-indications de la diète cétogène

Cependant, comme dans toute les diètes, il existe quelques précautions à prendre en compte. Il est donc contre-indiqué d’entreprendre une diète cétogène en cas de :

  • Affections qui augmente le catabolisme protéique
  • Cardiopathie évolutive
  • Diabète
  • Insuffisance rénale ou hépatique
  • Troubles psychologiques
  • Grossesse ou allaitement
  • Chez les enfants, les adolescents ou chez les personnes de plus de 70 ans (à cause de l’hyper catabolisme)
  • Pronostic vital réservé à moyen terme
  • Allergies aux protéines de lait ou d’œuf

Dans tous les cas, n’entamez jamais une diète cétogène seul ! Ce programme diététique doit être décidé avec votre médecin, votre naturopathe ou votre diététicien et doit être établi avec un suivi médicalisé.

Il y a t’il des effets secondaires ?

Il existe effectivement des effets secondaires, cependant ces effets sont signes de bon déroulement de la diète cétogène, ils sont donc normaux.

  • Mauvaise haleine qui découle de la présence de corps cétonique
  • Céphalées qui peuvent survenir chez 10 % des sujets durant les 10 premiers jours de la diète
  • Perturbation menstruelles, qui surviennent en début de jeûne en raison des liens qui existent entre les œstrogènes et les tissus graisseux. Cela est bon signe car il s’agit d’un processus de resynchronisation hormonale.
  • Constipation signifiant que les intestins manquent de fibres. Il est conseillé de faire une cure de probiotiques en même temps que la diète cétogène afin d’atténuer la gêne occasionnée.
  • Hypotension orthostatique (crampe nocturne), elle s’explique par une diminution du volume intravasculaire (volume de sang qui circule dans les veines) provoquée par un manque de sodium. Il faut dans ce cas, ajuster l’apport en sodium.
  • Faiblesse musculaire. Il suffit dans ce cas d’ajuster l’apport en potassium.

Un peu d’histoire

C’est aux USA en 1920 que les premiers travaux sur les régimes à très basses calories virent le jour. Blum, débute des travaux sur le jeûne absolu en 1959 mais essuya un échec de résultat probant et dû mettre un terme à ses travaux assez rapidement. C’est alors que le Pr. Blackburn, chercheur et professeur à l’Université Harvard, commence ses travaux sur le jeûne. C’est en 1973 que le Pr. Blackburn réussi à établir les besoins en protéines de l’organisme pour préserver la masse musculaire durant un jeûne. Sa thèse en biochimie de la nutrition (Protein Sparing Modified Fast) met en évidence les avantages du jeûne protéiné :

  • Perte de l’appétit
  • Masse musculaire protégée
  • Mobilisation rapide des graisses stockées

En 1977, vint la notion d’indice chimique dans les préparations protéinées. Depuis 1975, le Dr JM Marineau (Québec) développe les idées de Blackburn et applique le principe de la diète protéinée en ambulatoire surtout pour le traitement de l’obésité. Depuis, des centaines de travaux ont été faits dans le monde et des millions de personnes ont été traitées par la méthode.

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.