Les huiles essentielles sont elles toxiques pour les enfants?

bébé et huiles essentielles
Merci de partager cet article sur
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Comment utiliser de manières plus sûre les huiles essentielles chez l’enfant ?

Les enfants ont un système d’élimination des molécules étrangères à l’organisme beaucoup moins développé que les adultes. En effet, leur foie est immature avant l’âge de 3 ans. Leur arsenal enzymatique permettant de transformer ces molécules n’est de ce fait, pas encore efficace. C’est cette immaturité enzymatique infantile qui risque de provoquer une certaine toxicité des huiles essentielles.

L’utilisation des huiles essentielles s’accompagne généralement de nombreuses précautions car une manipulation mal maîtrisée peut s’avérer néfaste voire dangereuse. La plupart des composés d’une huile essentielle sont lipophiles. Cela signifie qu’ils se dissolvent dans un corps gras, et sont donc rapidement absorbés quelle que soit la voie d’administration.

Plusieurs facteurs jouent un rôle dans la nocivité d’une huile essentielle :

  • La teneur en molécules toxiques, la manière d’appliquer l’huile essentielle
  • Le dosage
  • La durée de l’application

Il convient donc de tester une huile essentielle avant toute utilisation. En appliquant une goutte dans le pli du coude, il sera plus facile de visualiser une éventuelle réaction allergique telle que rougeur, picotement, etc. De plus, il convient de ne jamais appliquer une huile essentielle pure sur les muqueuses (nez, yeux, etc.). Ce type d’application nécessite une dilution systématique appropriée de l’huile essentielle.

Il convient donc de respecter les conseils d’aromathérapeutes avisés et de ne pas tenter le diable en laissant les flacons à portée des enfants ! Il faudra bannir toutes les huiles à cétones (romarin à camphre, à verbénone, sarriette, hélichryse, eucalyptus globuleux…) et à phénols (cannelle, girofle, origan…), la menthe poivrée peut même entraîner des convulsions.

La peau des jeunes enfants étant très fine la quantité des molécules traversant la barrière cutanée sera très importante, il faudra donc suivre scrupuleusement les formules et posologies. On pourra tout de même utiliser des huiles essentielles très douces comme le petit grain bigaradier, l’orange douce, la camomille noble ou le pamplemousse.

Attention également à la photosensibilisation des huiles essentielles à base d’agrumes comme la bergamote, la mandarine ou le citron qui peuvent provoquer une toxicité cutanée en causant des brûlures et des irritations quand elles sont administrées sur une peau au soleil.

 

Un conseil :

N’utilisez que des formules éprouvées pour les enfants afin d’éviter quelque toxicité que ce soit.

 

 

Arnaud. C (Docteur en Pharmacie)

1 commentaires sur “Les huiles essentielles sont elles toxiques pour les enfants?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *