Mincir avec les plantes médicinales

mincir
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les plantes médicinales peuvent être d’une grande aide lorsque l’on veut mincir naturellement sans malmener son corps. Prises en complémentation d’un rééquilibrage alimentaire elles permettent en effet de mincir, de garder la ligne et d’optimiser notre capital minceur.

Pour vous accompagner dans votre perte de poids nous avons sélectionné pour vous quatre plantes sous différentes formes galéniques.

 

Le Griffonia pour mincir sans frustration :

Les graines du Griffonia (Griffonia simplicifolia) contiennent du 5-hydroxy-tryptophane, précurseur immédiat de la sérotonine, il induit tous les effets biologiques de la sérotonine.
Cette partie de la plante augmente notamment l’activité de la sérotonine impliquée dans l’appétit, l’humeur et le sommeil. Elle diminue l’appétit, augmente la perception de satiété, et diminue l’IMC. On utilise de fait les graines de Griffonia dans les insomnies, l’obésité, les boulimies et les dépendances variées.

Cette plante sera parfaite pour les personnes qui souhaitent mincir mais pour qui la nourriture est une source de réconfort. Elle calme l’anxiété qui peut engendrer en conséquence des pulsions alimentaires et des envies de grignoter entre les repas.

Forme galénique préconisée : EPS de graines de Griffonia ( Extrait fluide glycériné de Plante Fraîche).

Dosage usuel et posologie : Boire 5ml d’EPS dilué dans un verre d’eau le matin et le soir. Soit 10ml par jour. De 1 à 3 mois renouvelable. En cures discontinues, de durée limitées et pas plus de 6 fois par an.

Effets indésirables éventuels et précautions d’emploi :

  • Eviter chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que chez l’enfant
  • Ne pas utiliser en cas de sclérodermie
  • Un traitement prolongé au 5-HTP peut causer des épisodes de convulsions chez les personnes trisomiques
  • Risques de légers troubles gastro-intestinaux (nausées notamment), généralement temporaires
  • Déconseillé en cas de tumeurs carcinoïdes de l’intestin grêle
  • Interactions médicamenteuses avec les antidépresseurs

 

La sauge officinale pour mincir sans avoir faim :

La sauge officinale (Salvia officinalis) est un coupe-faim, elle calme par conséquent les appétits excessifs, la boulimie, et le désir intense de sucreries. C’est une plante lipolytique, digestive et diurétique, elle aide à détoxifier l’organisme. La sauge officinale est indiquée dans la boulimie et les abandons successifs de régimes amincissants.

Formes galéniques préconisée : Hydrolat de sauge officinale (Eau florale).

Dosage usuel et posologie : Boire une cuillerée à soupe d’hydrolat de sauge officinale diluée dans un verre d’eau le matin à jeun et une demi-heure avant le repas du midi. En cure de 21 jours renouvelable après 1 semaine d’arrêt.

Effets indésirables éventuels et précautions d’emploi :

  • Après ouverture, conserver au réfrigérateur
  • Utiliser dans les 2 mois après ouverture

 

Le maté pour déstocker les graisses :

Le maté (Ilex paraguariensis) possède une activité anti-obésité, anti-lipase pancréatique et réduit l’absorption du glucose. Il est indiqué dans la prise de poids importante.

Formes galéniques préconisée : Infusion de feuilles de maté (Tisane).

Dosage usuel et posologie : Verser 500ml d’eau bouillante (retirée du feu dès ébullition) sur 1c.à café (3g) de feuilles de maté sèches, puis couvrir. Laisser infuser de 5 à 15 minutes, filtrer et boire chaud la tisane après avoir ajouté ou non un peu de miel ou de sirop naturel.

Effets indésirables éventuels et précautions d’emploi :

  • Effets secondaires potentiellement graves avec le mélange éphédrine/caféine ou avec l’association synéphrine/caféine
  • Potentialités génotoxiques et mutagéniques (oropharynx et œsophage)

 

Le cèdre de l’Atlas pour éliminer la cellulite :

Le cèdre de l’Atlas  (Cedrus atlantica) possède des propriétés lymphotonique et diurétique. Il provoque l’activation de la lipolyse. Il est indiqué dans la cellulite et l’hydrolipodystrophie.

Formes galéniques préconisée : Huile essentielle de cèdre de l’Atlas.

Dosage usuel et posologie : Appliquez l’huile essentielle de cèdre de l’Atlas en massage des zones concernées par la cellulite, diluée à 20 % dans de l’huile végétale de rose musquée. 2 à 3 fois par jour. Ne pas dépasser 3 semaines d’utilisation.

Pour en savoir plus sur comment éliminer la cellulite, cliquez juste ici.

Effets indésirables éventuels et précautions d’emploi :

  • Ne pas utiliser à l’état pur sur la peau, (dermocaustique), toujours diluer
  • Pas d’usage interne, risque de neurotoxicité pouvant induire des convulsions
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante (abortive), chez l’enfant, chez les personnes âgées ou fragiles neurologiquement, ainsi qu’aux personnes épileptiques
  • Contre-indiquée aux personnes atteintes de maladies auto-immunes sans avis médical
  • Prudence dans les pathologies hormonodépendantes
  • Œstrogène-like, éviter en association avec des œstrogènes

 

 

Clémentine
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomedecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *