Remède maison à base de plantes de médicinales, mode d’emploi

préparer
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Les boissons à base de plantes agissent de fait généralement mieux sur un estomac vide. Souvent, on suggère de les boire par petites gorgées tout au long de la journée, mais il est également possible de répartir la dose quotidienne en 2 ou 3 prises. Dans certains cas, on se contente notamment de préparer tout simplement le remède au besoin (par exemple, on utilisera une plante calmante avant de se mettre au lit). Les plantes sont principalement utilisées sous formes d’infusions, de décoctions ou de macérations.

  • Les infusions

C’est en effet la méthode la plus simple et la plus courante pour les tisanes “tendres”; feuilles ainsi que fleurs :

1. Verser 250 ml d’eau bouillante (retirer du feu dès l’ébullition) sur 1 c. à café de la plante choisie.
2. Laisser infuser de 3 à 5 minutes et filtrer.
3. Boire chaud après avoir ajouté un peu de miel si on le désire.

  • Les décoctions

Il est cependant parfois nécessaire de faire bouillir la plante pour en extraire ses principes actifs, surtout pour les plantes ligneuses (bois, racines, graines) :

1. Déposer 1 c. à soupe de la plante choisie dans une casserole en acier inoxydable (éviter l’aluminium).
2. Ajouter 500 ml d’eau, porter à ébullition.
3. Laisser mijoter de 5 à 10 minutes.
4. Couvrir afin d’éviter l’évaporation.
5. Filtrer et boire chaud.

  • Les macérations

Certains constituants sont en effet tellement fragiles que même l’infusion risque de les altérer. Il faut alors laisser macérer la plante médicinale dans de l’eau froide ou tiède durant environ 10 heures.
Généralement, on prépare la tisane la veille et on la laisse macérer toute la nuit.

  • Les teintures (teintures-mères)

Les teintures permettent également une excellente conservation des propriétés médicinales des plantes. Elles sont plus ou moins concentrées (10% pour les teintures mères, 20% pour les teintures classiques) et doivent être prises en petites doses. Elles se fabriquent toujours à partir d’une seule plante, mais il est ensuite possible de mélanger différentes teintures.
Pour préparer une teinture :

1. Broyer finement la plante choisie dans un mélangeur électrique avec environ cinq fois son poids en alcool d’au moins 40 % (eau de vie à fruit).
2. Verser la préparation dans un bocal en verre et fermer hermétiquement.
3. Laisser macérer durant un mois à l’abri de la lumière en agitant vigoureusement le bocal tous les deux jours.
4. Lorsque la période de macération est terminée, filtrer à travers une mousseline en pressant énergiquement le tout afin d’extraire le maximum de teinture.
5. Verser la teinture dans des bouteilles de verre coloré. De préférence, on utilisera de petites bouteilles avec un bouchon de type compte-gouttes.
6. Les teintures à l’alcool se conservent environ sept ans.
7. Pour les utiliser, on peut déposer le nombre de gouttes voulu dans un peu d’eau (surtout si on boit ce mélange avant d’aller se coucher !) ou encore les mettre directement sous la langue pour obtenir un effet plus rapidement.

  • Les sirops

Les sirops sont de surcroît idéaux pour traiter la toux surtout lorsqu’ils sont fabriqués avec du miel.
Pour les préparer :

1. Faire chauffer 250 ml d’infusion ou de décoction concentrée préalablement filtrée dans une casserole.
2. Ajouter 500 ml de miel ou de sucre bio et remuer sans arrêt jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
3. Laisser refroidir et embouteiller.
Au réfrigérateur, cette préparation se conserve 6 mois.
Au besoin, prendre 1 cuillerée à café (pour les enfants) à 1 cuillerée à soupe de sirop avant les repas.

 

Arnaud C. (Docteur en pharmacie)

3 commentaires sur “Remède maison à base de plantes de médicinales, mode d’emploi

  1. Bonsoir, merci pour cet article, jusqu’à ce jour où j’ai regardé une émission très intéressante sur le sommeil sur Vivolta, je ne savais même pas que les racines se préparaient en décoction !
    Je vais modifier ma façon de faire mes petits breuvages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *