Le programme séquentiel : régime hypocalorique hyperprotéiné

régime

Le programme séquentiel est un régime hypocalorique hyperprotéiné qui empêche le processus de cétose. Ce régime fonctionne grâce à un apport limité de calories journalières : il est par conséquent pauvre en calories. Celui-ci doit être calculé en fonction de votre sexe, votre âge, votre corpulence, et votre mode de vie. Avec ce régime, l’idée est que les apports énergétiques quotidiens soient inférieurs à la dépense énergétique, pour inciter le corps à puiser dans ses réserves de graisse. Il faut alors manger varié, et en quantités normales, mais en évitant les aliments caloriques, donc généralement gras ou sucrés.

Quels aliments privilégier et éviter ?

Les aliments les moins caloriques sont bien souvent les fruits et les légumes, à consommer sans modération (sauf certains qui sont caloriques comme l’avocat ou la banane), qui plus est riche en fibres, en minéraux et en vitamines. Les légumineuses et graines germées sont aussi conseillées.

Côté protéines animales, on préférera les viandes blanches, les poissons blancs et cuits à la vapeur, les fruits de mer, ainsi que le blanc d’œuf. Les produits laitiers seront consommés allégés : yaourts maigres, fromage blanc, etc. Le tofu peut également être consommé pour son apport en protéines et son faible taux calorique. Enfin, côté glucides, favorisez les céréales complètes (riz complet, pain non blanc, avoine, pâtes au seigle, etc.). On oublie donc les produits transformés gras et le sucre raffiné, comme les biscuits, les crèmes glacées, les sodas et plus globalement les sucreries.

Quels sont les produits et compléments alimentaires pour vous aider ?

Il existe des plats hypocaloriques hyperprotéinés riches en vitamines et minéraux, afin d’éviter les risques de carence. Ils constituent un repas type complet et vous aideront dans votre régime, pendant plusieurs jours. Ces derniers peuvent être pris en alternance de repas légers. Ce type de plats existe également en format programme spécial régime hypocalorique, pour une semaine complète de repas. De même, certains compléments alimentaires minceur, comme des brûleurs de graisse ou détoxifiant, peuvent vous aider dans ce régime.

L’alternative idéale au régime hyperprotéiné strict

Régime amincissant plus souple que la diète protéique (régime hyperprotéiné strict), le régime hypocalorique normo protéiné offre une alternative qui le rend compatible avec un plus grand public, particulièrement apprécié dans la perte de poids légère à intermédiaire (3 à 7 kilos). D’une durée recommandée maximum de 3 semaines, il peut également être effectué en fractionné (1 semaine, 10 jours de rééquilibrage alimentaire et ainsi de suite).

Un régime avec plusieurs avantages

Dans le régime normo protéiné on réduit l’apport en calories des nutriments, glucides et lipides, tout en conservant une ration normale de protéines pour éviter la perte musculaire (il ne s’agit donc pas de cure hyperprotéinée, mais plus de cures hypocaloriques avec maintien des protéines). Ce type de cure s’adapte très bien avec les principes de chronobiologie qui stimuleront certains neuromédiateurs comme la dopamine, la sérotonine ou la mélatonine.

Ce type de régime s’appuie sur l’utilisation partielle de protéines naturelles (animales ou végétales), complétée par des sachets de protéines en sachet (médicalisée). Il est plus souple et moins contraignant que la diète protéinée tout en reposant sur des principes analogues, notamment l’apport de protéines pour limiter la perte musculaire et améliorer la perte graisseuse. Il peut ainsi s’entreprendre chez des personnes qui ne pourraient pas suivre de régime hyperprotéiné, par exemple des personnes de plus de 65 ans ou les femmes allaitantes (qui rajouteront alors au protocole 100g de féculents le midi). Pour les personnes atteintes de diabète de type 2, ce type de régime est plus adapté que la diète protéinée stricte.

Le menu type d’un régime protéiné :

Ce régime se rapproche beaucoup d’une phase 2 de régime hyperprotéiné dans son protocole. Il se structure autour de 2 phases de 3 et 4 jours. Ces derniers suivent la chronobiologie notamment pour favoriser la sécrétion de certains neuromédiateurs (dopamine, sérotonine…).

⇒ 3 jours consécutifs : Phase Boost ! (Lundi – Mardi – Mercredi)

  • Le petit déjeuner protéiné :

Entre 6h30 et 8h30, le petit déjeuner du régime normo protéiné comprend :

  • Le déjeuner protéiné :

Entre 11h30 et 13h30, il est varié et complet. Il comprend :

    • Légumes à indices glycémiques bas à volonté crus et/ou cuits
    • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive ou de colza extraite à froid
    • Un apport en protéine naturelle : 150 gr pour une femme et 170 gr pour un homme. Il peut s’agir de viande, de poisson, de fruits de mer ou 3 œufs / ou une préparation protéinée
    • 1 laitage nature.
  • Le goûter protéiné de 17h00 :

Entre 16 et 17h, cette collation fait partie intégrante du régime. Il comprend :

  • Le dîner protéiné :

Entre 19h et 20h, le dîner protéiné est plus léger que le déjeuner. Il comprend :

    • Légumes à indices glycémiques bas à volonté crus et/ou cuits
    • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive ou de colza extraite à froid
    • Un apport en protéine naturelle: 100 gr pour une femme et 150 gr pour un homme. Il peut s’agir de viande blanche, de poisson, de fruits de mer / ou une préparation protéinée
    • 1 laitage nature.

Conseils pour la phase Boost :

  • Légumes :

Tous les légumes sont autorisés sauf les carottes, les betteraves et les avocats. Attention à éviter les légumineuses !

  • Laitages :

Privilégiez les laitages nature au soja ou brebis.

⇒ 4 jours suivants : Phase cool ! (Jeudi – Vendredi – Samedi – Dimanche)

  • Le petit déjeuner :

    • Boisson chaude non sucrée
    • 30 g de pain complet ou pain aux céréales
    • 12g de beurre + fromage 30g
    • 15g de jambon ou d’œuf
  • La collation de 10h00 :

  • Le déjeuner :

    • Légumes et /ou crudités à volonté
    • 15g de viande ou 2 œufs
    • Féculents ou pain complet ou 2 fruits ou 1 banane
  • Le goûter protéiné de 17h00 :

  • Le dîner :

    • Légumes et /ou crudités à volonté
    • 15 g de poissons ou de viandes blanches

Conseils pour la phase cool :

  • Protéines :

Privilégiez les viandes blanches et le poisson à volonté. La viande rouge est à consommer 1 fois par semaine maximum le midi. Veillez à ne pas manger plus de 3 œufs par semaine.

  • Laitages :

Les consommer natures, au soja ou à la brebis. Fuyez tous les produits dits « allégés » ! Ne consommez pas plus d’un produit laitier par jour.

  • Féculents :

Vous pouvez vous autoriser des pâtes, du riz, des pommes de terre, de la semoule ou encore des céréales.

  • Légumes secs :

Vous pouvez consommer des petits pois, des lentilles, des haricots blancs ou rouges, des flageolets, des pois chiches ou encore du maïs à volonté.

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

1 commentaires sur “Le programme séquentiel : régime hypocalorique hyperprotéiné

  1. Bonjour et merci pour ce super Blog que je suis depuis plusieurs semaines!

    j’apprécie la qualité des articles que vous publiez.
    Merci et à bientôt dans de nouveaux articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.