Zoom sur le protocole de diète protéinée médicale, ce qu’il faut savoir

diète

La diète hyperprotéinée, également appelée, Diète Protéinée médicale, est ce que l’on pourrait appeler l’étape 0 du régime hyperprotéiné. La perte de poids s’effectue de façon très rapide (on constate généralement -2 à -2,5 kilos / semaine), sans faim ni fatigue.

Pendant cette période de diète, vous consommez exclusivement des sachets hyperprotéinés, les légumes autorisés, de l’eau et un complément vitaminé. Ce programme est généralement séquencé en plusieurs phases.

Quels sont les bienfaits des protéines sur l’organisme ?

La protéine brûle des calories :

La protéine est un nutriment qui brûle des calories grâce à l’effet thermique des aliments. On considère en effet que 30% de la valeur calorique d’une protéine ne sont pas métabolisés par le corps.

De ce fait, une simple augmentation de la teneur en protéine dans l’alimentation peut engendrer une perte de poids conséquente, même sans réduire les apports en graisses et en glucides.

Comment cela est-il possible ?

Après avoir mangé, notre corps a besoin d’énergie pour digérer et métaboliser les micronutriments issus des aliments. C’est ce que l’on appelle l’effet thermique des aliments. Le métabolisme des glucides brûle environ 10% de calories, et celui des lipides 3%. Les protéines coûtent donc cher à l’organisme, qui brûle jusqu’à 30% des calories rien que pour les digérer. Dans les faits, si vous ingérez 100 calories issues des protéines, seulement 70% deviendront des calories utilisables.

La protéine augmente le métabolisme :

La réduction du métabolisme est l’une des principales causes d’échecs lors de régimes amincissants. On perd du poids rapidement les premières semaines, puis le poids se stabilise et peut même remonter ! C’est un phénomène normal. Pour préserver ses réserves d’énergie en période de « famine », le corps réduit automatiquement la vitesse à laquelle il les brûle. La combustion des graisses est ralentie, et le catabolisme musculaire augmenté : le corps puise dans ses ressources pour conserver un maximum de calories à disposition. Cette réduction de la masse musculaire et de la cadence à laquelle le corps brûle les calories inhibe automatiquement la combustion des graisses et, par extension, la perte de poids.

Consommer de plus grandes quantités de protéines réduit la fonte musculaire et permet ainsi de conserver un métabolisme plus actif et plus apte à brûler des calories.

Les protéines augmentent la satiété et réduisent la faim par différents mécanismes. Des études récentes ont démontré que les personnes qui consommaient au moins 30% de protéines dans leur alimentation absorbaient en moyenne 450 calories de moins par jour.

Ce qui est encore plus flagrant, c’est que les personnes qui consomment un petit-déjeuner riche en protéines et qui augmentent leurs apports protidiques tout au long de la journée sont moins sujettes aux fringales sucrées, au grignotage et ont beaucoup moins faim dans la soirée.

La protéine modifie les réponses hormonales du corps :

Quand nous avons faim et lorsque nous mangeons, le corps sécrète différentes hormones afin de déterminer la quantité de nourriture qui lui sera nécessaire. Et lorsque nous consommons une plus grande quantité de protéines, le corps sécrète plus d’hormones rassasiantes comme la leptine, et moins d’hormones « qui donnent faim » comme la ghréline. Ces modifications hormonales induisent une réduction automatique et naturelle des apports caloriques.

Pourquoi suivre une diète protéinée ?

Les protéines sont extrêmement importantes pour perdre du poids et de la graisse corporelle. Un régime hyperprotéiné peut être d’une efficacité redoutable contre le surpoids.

Tout d’abord, manger plus de protéines provoque une augmentation temporaire du métabolisme, de sorte que vous brûlez plus de calories. Deuxièmement, un apport important en protéines calme l’appétit, ce qui vous empêche de trop manger et d’ingérer trop de calories.

Un apport plus élevé en protéines ne fait pas que faciliter la perte de poids : il empêche également de (re)grossir. Une modeste augmentation de 15 % à 18 % de protéines par jour peut aider les personnes qui ont réussi à perdre du poids à conserver leur poids cible.

En bref, consommer un peu plus de protéines peut vous aider à suivre votre régime et à perdre du poids de façon permanente.

Dans le monde occidental, notre alimentation est constituée de seulement 15 % de protéines. Une moyenne qu’il vaudrait mieux revoir à la hausse. La plus grande partie de nos apports énergétiques est issue des glucides (simples).

Il convient de rétablir la balance en adoptant un meilleur équilibre en macronutriments.

Où se trouvent les protéines ?

On puise les protéines à travers l’alimentation. Les protéines peuvent être issues d’aliments d’origine végétale et d’aliments origine animale.

Il existe un certain nombre d’aliments à haute teneur en protéines. Ce sont les aliments d’origine animale et les produits laitiers qui contiennent le plus de protéines. Ils contiennent tous les acides aminés essentiels nécessaires à la construction de nouvelles protéines dans le corps. En revanche, les sources de protéines d’origine végétale manquent souvent en acides aminés essentiels dont le corps a besoin.

On trouve les protéines animales principalement dans la viande, les œufs, la volaille, les fruits de mer et les produits laitiers. Optez pour des viandes non transformées comme le bifteck, le rosbif, le tartare ou la viande hachée. Encore mieux, mangez de la volaille (par exemple, du poulet ou de la dinde). Du côté des produits laitiers, pensez au lait, au fromage et au yaourt.

La concentration en protéines dans les sources végétales est généralement plus faible que dans les sources animales. Ceci dit, certains aliments d’origine végétale tels que les fruits à coque, les graines, les haricots et les légumineuses contiennent suffisamment de protéines.

On retiendra que les sources de protéines d’origine animale présentent un grand nombre de nutriments importants souvent absents des sources végétales.

Par exemple :

  • Vitamine B12 : la vitamine B12 se trouve principalement dans le poisson, la viande, la volaille et les produits laitiers. Les personnes qui évitent les aliments d’origine animale présentent souvent des carences en vitamine B12.
  • Vitamine D : la vitamine D se trouve dans les poissons gras, les œufs et les produits laitiers. Certains aliments d’origine végétale contiennent de la vitamine D, mais le type de vitamine D présent dans les aliments d’origine animale est mieux absorbé par l’organisme.
  • Acide docosahexaénoïque (DHA): cet acide gras appartient à la famille des oméga 3. Il est d’une importance vitale pour les yeux et le cerveau. On le retrouve surtout dans les poissons gras. En revanche, il est difficile à obtenir à partir de sources végétales.
  • Fer héminique : il est présent principalement dans la viande, surtout la viande rouge. Le fer héminique est beaucoup mieux absorbé par l’organisme que le fer non héminique présent dans les aliments d’origine végétale.
  • Zinc : le zinc est principalement présent dans les sources de protéines d’origine animale telles que la viande de bœuf, de porc et d’agneau. Le zinc issu de sources de protéines animales est également plus facilement absorbé que le zinc issu de sources végétales.

Les différentes phases de la diète protéinée

Le protocole de diète protéinée médicale se fait en 4 phases distinctes :

  • 1 Phase active (mise en cétose)
  • 2 Phase mixte
  • 3 Phase de consolidation
  • 4 Phase d’autonomie (la durée est égale au temps des 3 phases précédentes cumulées)

Les objectifs de durées de phases :

Objectif détox séchage et perte de 2 à 3 kg :

  • Phases :
    • 1 = 3 jours
    • 2 = 5 jours
    • 3 = 5 jours

Objectif sevrage glucidique et perte de 3 à 5 kg :

  • Phases :
    • 1 = 5 jours
    • 2 = 7 jours
    • 3 = 7 jours

Objectif perte de poids de 5 à 8 kg :

  • Phases :
    • 1 = 7 jours
    • 2 = 10 jours
    • 3 = 10 jours

Objectif perte de poids d’environ 10 kg :

  • Phases :
    • 1 = 10 jours
    • 2 = 15 jours
    • 3 = 15 jours

Objectif perte de poids de plus de 10 kg :

  • Phases :
    • 1 = 15 jours
    • 2 = 3 semaines
    • 3 = 3 semaines
Le calcul de l’apport hyperprotéiné se fait selon la formule suivante : 1,2 x votre poids à atteindre : 18. Exemple : Vous pesez 70 kg, votre poids à atteindre est de 60 kg, vous devez donc calculer 1,2 x 60 : 18 = 4 sachets en phase 1, puis on diminuera donc à 3 sachets en phase 2 puis 2 sachets en phase 3. Il faut remplacer les sachets que l’on enlève au fur et à mesure lors des phases 2 et 3 par des protéines naturelles.

Votre poids descend irrégulièrement ? C’est normal ! Mais votre graisse fond tous les jours, car l’eau gardée par l’organisme varie d’un jour à l’autre.

Quelques conseils concernant la diète protéinée médicale

Légumes autorisés :

  • À volonté :

Asperges, artichaut, blettes, brocoli, céleri branche, champignons de Paris, chou-fleur, chou vert, concombre, cornichons, courgette, cresson, endive, épinard, fenouil, pousses de soja, radis, salade…

  • Limités à 150g par jour pour l’ensemble des légumes suivants :

Aubergine, céleri rave, choux de Bruxelles, haricots verts, navet, poireau, poivron, tomate…

  • Soit :

120g minimum (pour les femmes) et 180g (pour les hommes) de viandes maigres (bœuf sans gras, veau, cheval, poulet, dinde, jambon découenné et dégraissé, lapin) ou de foie (bœuf, poulet et veau), de poisson maigre (merlan, carrelet, cabillaud, limande, sole, raie, lotte, lieu noir, églefin, daurade, loup, colin, saint-pierre, turbot, rouget, rascasse, thon au naturel) ou crustacés (homard, langouste, crabe, crevette) ou coquillages (moules, huîtres, coquilles Saint-Jacques).

  • Soit :

2 œufs (pour les femmes et 3 œufs (pour les hommes).

Assaisonnements autorisés :

Sel, poivre, moutarde forte, épices, ail, oignons en poudre, fines herbes, vinaigre (sauf balsamique), jus de citron, huile d’olive première pression à froid.

Boissons autorisées :

Eau (au moins 1,5L par jour), eau d’Hépar si constipation, thé, café, tisanes et infusions sans sucre.

Quelques recommandations santé

  • Avant d’entamer une diète protéinée médicale, il est obligatoire de faire une cure détox avant le démarrage du programme
  • Lors du programme, en cas de problème de transit, une supplémentation en probiotique pourrait vous être conseillée
  • Avant de commencer la diète, si vous vous sentez fatigué ou stressé, une supplémentation en magnésium et/ou polyvitamine pourrait vous être conseillée
  • En cas d’activités sportives durant le programme, une supplémentation en complément basifiant pourrait vous être conseillé

Le coup de pouce minceur

Si votre objectif est de perdre localement, utilisez un complément alimentaire à base de CLA (si vous ne faites pas d’activité sportive) ou L Carnitine (si vous faites une activité sportive).

Les brûleurs, les modérateurs d’appétit et capteurs de graisse et de sucre ne sont pas nécessaires pendant la durée de ce programme.

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.