L’énergie du printemps

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Le Printemps est déjà là…L’avez-vous remarqué ? Prêtez l’oreille aux discussions enjouées des moineaux, penchez-vous et observez la végétation se transformer prudemment mais sûrement. Nos amandiers sont déjà ornés de leurs fleurs, les premiers bourgeons grossissent consciencieusement, et doucement, à pas feutrés, la nature sort de sa torpeur hivernale. Et vous ? Que se passe t-il en vous ? Dans votre corps ? Dans votre cœur et dans votre tête ? Ressentez-vous vous aussi cet élan vital renouvelé qui se fraie un chemin ? Cet enthousiasme et cette fraîcheur qui vous pousse à vous déployer ? N’êtes-vous pas parcouru de nouvelles idées ? De nouveaux projets ? Et d’une envie de vous sentir renaître à vous-même ?

La nature se renouvelle, notre organisme aussi
Le printemps est la saison des renaissances. C’est un nouveau cycle qui démarre, caractérisé par la fertilité, l’abondance et l’expansion.
Les mammifères hibernants vont rompre avec le repos hivernal et sortir peu à peu leur truffe.
Le printemps est une période de transition entre les rudesses hivernales et l’été à venir.
Comme la nature, notre organisme a fonctionné au ralenti durant l’hiver : activité réduite, période de repos plus longue, repli dans nos foyers.
Cela est notamment dû à la production par notre organisme d’un surplus de mélatonine en réponse aux journées assombries de l’hiver. Cette hormone qui favorise le sommeil nous rend aussi un peu plus léthargiques, fatigables.
Au printemps, le taux de mélatonine se réduit, on se sent mieux, plus vigoureux et plus énergique. De plus l’allongement des journées, les journées plus ensoleillées et plus joyeuses contribuent au crépitement ambiant propre au printemps, et stimulent nos sens.
En clair, notre énergie est à la hausse et l’on a envie de renouveau, de frais, de beau…comme nous le propose la Nature !

Le nettoyage de printemps
Pourquoi se détoxiner ?
Pendant la saison froide, notre organisme s’est chargé de toxines (alimentation plus riche, activité physique réduite, fatigue, stress..) et notre organisme est souvent dévitalisé en ces premiers jours de printemps.
Notre foie qui a pourtant durement travaillé, est encore sollicité par les changements imposés (changements alimentaires, températures plus clémentes, regain d’activité). La cure détox du printemps lui sera particulièrement bénéfique.
Les affections ORL vont bon train ces temps-ci. Rien de plus normal. Votre nez coule et vos bronches sont encombrées ? Votre corps, grâce à son intelligence, a déjà démarré sa détox. Autant l’accompagner, n’est-ce pas ?
Notre corps s’est en quelque sorte « encrassé » durant l’hiver, saturé par l’accumulation de toxines. La détox aide les émonctoires dans leur travail d’épuration.

Comment ?
Les outils existant sont multiples pour se détoxiner, mais votre cure de détox personnalisée est unique, en accord avec votre tempérament et votre énergie.
Les conseils pour une bonne détox peuvent se résumer en 5 points :

. Arrêtez les surcharges, allégez vos assiettes !
Exit les plats en sauce et les gratins débordant de crème fraîche. Produits laitiers et animaux sont à réduire.
Evitez les sucres et les excitants.
Fruits et légumes frais, consommés le plus possible cru, fruits et graines oléagineux, graines germées, protéines et céréales légères sont à privilégier.

. Buvez, éliminez !
L’eau est un agent capital de l’épuration de l’organisme, et la qualité de nos humeurs (liquides) en dépend !!
Alors, buvez en quantité une eau faiblement minéralisée.

. Bougez et respirez !
C’est le moment de reprendre une activité physique si l’hiver vous en avez dissuadé. En douceur mais avec régularité !
Le mouvement met en circulation les liquides de notre organisme et stimule ainsi les organes épurateurs.
La respiration est un moyen de détoxifier son corps comme son esprit. Cinq à dix minutes par jour de respiration ventrale consciente vous feront le plus grand bien. Progressivement cette respiration profonde et physiologique s’inscrira dans vos habitudes.

. Ecoutez vos besoins
Même si les premières fleurs et les journées lumineuses du printemps vous stimulent, prenez du temps pour vous reposer.
Alternez vos besoins de mouvement et de tranquillité.

. La phytothérapie et l’aromathérapie, deux alliées sans pareille pour soutenir les fonctions émonctorielles
Les plantes sous leurs différentes formes peuvent vous accompagner dans ce processus de détox.
Desmodium, chardon-Marie, artichaut, romarin, pissenlit mais aussi genévrier, ail, bouleau
Il y en a pour tous les tempéraments et pour tous les besoins, en fonction de votre terrain.

Delphine L., naturopathe

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *