Huile essentielle d’Eucalyptus mentholé, l’arbre à fièvre austral

eucalyptus mentholé

Originaire des terres Australes, l’eucalyptus va donner naissance à de nombreuses espèces, dont certaines, très intéressantes, seront ainsi exploitées dans le domaine médicinal. Le terme Eucalyptus provient du grec « eu » et « kaluptos » qui signifient respectivement « bien » et « couvert », probablement en référence à ses étamines parfaitement fermées par un opercule.

Un peu d’histoire

Découvert au XVIIIe siècle en Tasmanie, il est cependant utilisé par les indigènes depuis la nuit des temps pour assainir et protéger l’organisme, d’où son nom vernaculaire de « l’arbre à fièvre ». Cet arbre était en effet réputé dans le traitement des affections pulmonaires et la gomme rouge qui exsude du tronc servait entre autres contre la diarrhée.

Les anciens faisaient par ailleurs brûler les feuilles d’eucalyptus afin de désinfecter les lieux et prévenir les épidémies. Ils traitaient également les plaies en les recouvrant de feuilles fraîches. Des morceaux de bois sont en outre mis dans des récipients pour désinfecter l’eau de boisson.

Le chémotype de l’eucalyptus mentholé est par ailleurs le pipéritone, donnant à ce dernier une saveur ainsi qu’un arôme de menthe poivrée.

L’huile essentielle, quant à elle, a été produite à partir de 1860, elle servait alors en Angleterre à désinfecter les instruments chirurgicaux.

Quelles sont les propriétés pharmacologiques de l’huile essentielle d’Eucalyptus mentholé ?

Propriétés antimicrobiennes :

L’huile essentielle d’eucalyptus mentholé est anti-infectieuse vis-à-vis de bactéries Gram positif (Staphylococcus aureus) ainsi que de Gram négatif (Pseudomonas aeruginosa) souvent responsables de maladies nosocomiales. Elle réduit également la résistance de souches d’entérobactéries à la nitrofurantoïne et augmente de fait l’activité bactéricide de la nitrofurantoïne.

Propriété insecticide :

L’eucalyptus mentholé éloigne les moustiques et possède en outre une action acaricide (Tetranychus urticae, un ravageur des cultures).

Propriété anti-inflammatoire :

Cet eucalyptus est anti catarrhale et cortison-like par stimulation de l’axe hypophyso-corticosurrénalien, ce qui en fait une huile intéressante dans les états inflammatoires prolongés.

Autres propriétés :

  • Fortement mucolytique
  • Lipolytique sur cellulite
  • Antioxydante

L’huile essentielle d’Eucalyptus mentholé requiert-elle des précautions d’emploi ?

  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante
  • Pas d’usage prolongé
  • Sensibilisation de type allergique possible
  • Éviter en association avec la cortisone, risque d’interaction médicamenteuse
  • Ne pas utiliser sur une période prolongée, au risque de mettre au repos l’axe hypophyso-surrénalien et de subir une insuffisance surrénalienne aiguë à l’arrêt de la prise de l’huile essentielle
  • Éviter d’appliquer l’huile essentielle le soir (ou avant toute période de repos)
  • Déconseillée chez les personnes souffrant d’ostéoporose, en raison du risque de décalcification inhérent
  • Dermocaustique à l’état pur, dilution requise
  • Ne pas diffuser, ni inhaler, ni mettre dans le bain
  • Ne pas avaler !
  • Pas d’usage interne
  • Usage cutané seul préconisé
  • Prudence chez les personnes atteintes de maladies auto-immunes, épileptiques, asthmatiques, âgées ou atteintes de parkinson, ainsi qu’aux personnes neurosensibles
  • Risque de neurotoxicité pouvant ainsi induire des crises épileptiques à hautes doses
  • Réservée à l’adulte
  • Interactions médicamenteuses avec les huiles essentielles contenant des sesquiterpènes à plus de 10 %
  • Interdite aux animaux

 

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.