La tisane du mois de Septembre : Réguler sa tension artérielle

L’hypertension artérielle, se caractérise par une pression anormalement forte du sang sur la paroi des artères. En situation de stress ou durant un effort physique, il est normal que la tension artérielle s’élève. Mais chez les personnes hypertendues, la tension reste élevée en tout temps, même au repos ou en l’absence de stress.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle est une maladie dont la fréquence augmente notamment avec l’âge, avec entre autres une composante héréditaire, qui touche 20 % de la population française. On définit de fait l’hypertension artérielle comme une élévation prolongée de la pression artérielle systolique (PAS) au repos > 140 mmHg, et/ou une élévation prolongée de la pression artérielle diastolique (PAD) > 90 mmHg.

Cette mesure doit être effectuée sur une période de 3 à 6 mois, lors de 3 consultations médicales et par conséquent en dehors du cabinet médical (automesure tensionnelle), à raison de 3 mesures matin, midi et soir, 3 jours de suite.

Quels sont les risques d’aggravation de la maladie ?

À long terme, l’hypertension artérielle est un important facteur de risque pour plusieurs maladies :

  • Troubles cardiaques et vasculaires (angine, infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral). Une Tension artérielle élevée signifie que le sang exerce une pression plus forte sur la paroi des artères, ce qui les fragilise et augmente le risque que l’artère se bloque.
  • Insuffisance cardiaque. En imposant un surcroît de travail au cœur, l’hypertension artérielle peut provoquer un épuisement du muscle cardiaque.
  • Problèmes aux reins (insuffisance rénale) et aux yeux (lésions à la rétine pouvant mener à une perte de la vue). Encore une fois, en raison de la fragilisation des vaisseaux sanguins.

Quelques conseils naturopathiques afin de limiter les troubles de l’hypertension artérielle

  • Suivre un régime peu salé (le sel ajouté aux aliments favorise par conséquent l’hypertension), le remplacer par des épices.
  • Suivre un régime hypocalorique si surcharge pondérale, contrôle et surveillance régulière de l’hypercholestérolémie.
  • Éviter le tabac, l’alcool, le café, le thé ainsi que les boissons excitantes à base de caféine.
  • Limiter les situations de stress, le surmenage (facteurs favorisants les maladies cardio-vasculaires), entretenir une bonne hygiène de vie (repas et repos réguliers, sommeil suffisant…)
  • Pratiquer une activité physique régulière : 1/2 heure de marche par jour minimum.
  • Contrôler également régulièrement sa tension artérielle après 1/4 d’heure de repos (officine ou auto-tensiomètre).

C’est pourquoi Soin et Nature a sélectionné pour vous la tisane tension artérielle afin d’assurer le maintien d’une bonne tension artérielle.

Composition et propriétés de la tisane pour la tension artérielle

L’Olivier, pour ses propriétés antihypertensives et vasculoprotectrices :

Une revue de la littérature de 2014 confirme que les composés phénoliques présents dans les feuilles d’olivier, en particulier l’oleuropéine, sont associés à une activité antihypertensive doublée de propriétés antioxydantes, hypoglycémiantes, hypocholestérolémiantes et cardioprotectrices.

L’effet hypotenseur des feuilles d’olivier s’exerce de différentes façons :

  • Inhibition de l’enzyme de conversion de l’angiotensine par l’oléacine et par les produits d’hydrolyse enzymatique des sécoiridoïdes.
  • Activité de type calcium-bloquant.
  • Effet vasodilatateur.

Le Frêne, pour ses propriétés diurétiques :

Dans une revue de synthèse de 2007, le frêne a ainsi été classé parmi les plantes médicinales aux propriétés diurétiques les plus prometteuses. Outre l’augmentation de la diurèse, le frêne inhibe également la réabsorption tubulaire de l’acide urique entraînant de fait une augmentation de son élimination urinaire. Il favorise également l’élimination rénale de l’urée. Cette activité diurétique s’explique par la présence de flavonoïdes dans les feuilles.

La Mélisse, pour ses propriétés anxiolytiques sur le système nerveux central :

Chez les patients souffrant d’anxiété légère à modérée, la plante exerce par ailleurs une activité anxiolytique, et améliore la qualité et la durée du sommeil. Les propriétés anxiolytiques de la mélisse seraient ainsi liées à une action de potentialisation du GABA.

La Vigne rouge, pour ses propriétés angioprotectrices :

On confère à la vigne rouge des effets de protection vasculaire, d’augmentation de la résistance des capillaires, de diminution de leur perméabilité ainsi que de prévention de la détérioration vasculaire veineuse.

 

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

Laisser un commentaire