Les remèdes naturels contre les piqûres de méduse

Merci de partager à vos connaissancesShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Aussi belles soient-elles sous l’eau, chaque été, les vacanciers redoutent l’apparition des méduses sur nos plages. La surpêche et l’augmentation de la température de l’eau sont à l’origine de cette invasion. Les méduses provoquent de grosses brûlures. Leurs tentacules sont composées de filaments qui restent sur la blessure et diffusent le venin.

La douleur provoquée par une piqûre de méduse est semblable à une décharge électrique. Elle s’accompagne immédiatement d’une sensation de brûlure, d’intensité variable selon la personne et l’espèce, suivie de démangeaisons.

 

Les trois types de méduses en France

Trois espèces vivent principalement sur les rivages français :

  • la méduse aurelia peuple principalement la Manche. Elle se distingue par sa couleur bleue ou rose et sa centaine de tentacules, légèrement urticantes ;
  • la méduse rhizostoma fait son nid en Atlantique. Elle se caractérise par ses reflets bleutés et ses quatre bras faiblement urticants, qui se divisent eux-mêmes en huit bras soudés à l’extrémité ;
  • la méduse pelugia noctiluca, orange ou violette, est tachetée de rouge. Evoluant en mer Méditerranée, c’est de loin la plus urticante des trois.

Les méduses vivent au fond de l’eau. Pour se nourrir, elles remontent à la surface, propulsées par leurs tentacules. Là, elles se trouvent emportées au gré des courant marins et échouent, finalement, sur nos plages.

 

La conduite à suivre en cas de piqûre de méduse

 

1- Rincer à l’eau de mer, et recouvrir la plaie de sable

Immédiatement après la piqûre, plonger la partie piquée dans l’eau de mer et frotter doucement pour essayer de retirer les filaments. Il ne faut pas surtout pas rincer avec de l’eau douce ou claire car cela peut stimuler le venin et empirer le phénomène urticant.

Après avoir rincé, il faut prendre une poignée de sable et frotter légèrement sur la piqûre jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de filaments. Ce sont les filaments urticants qui provoquent les vives douleurs de la blessure.Recouvrir la plaie avec le sable et laisse sécher. Retirer ensuite le sable avec un carton rigide pour enlever les cellules urticantes encore présentes sur la peau. Et rincer à nouveau à l’eau de mer.

 

2- L’huile essentielle de lavande aspic

L’ huile essentielle bio de lavande aspic, c’est l’huile indispensable quand vous partez en vacances. Si elle est reconnue pour calmer une piqûre de moustique, elle peut aussi très bien apaiser celle de la méduse. Après avoir rincé la piqûre à l’eau de mer, appliquez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic pure et renouvelez 3 à 4 fois dans la demi-heure qui suit.

 

3- Corps gras :Vaseline et Biafine

Les piqûres de méduse se soignent comme les brûlures. Pour apaiser et réduire l’inflammation il est donc conseillé d’appliquer des cors gras après avoir rincé la piqûre à l’eau de mer.

La Biafine : En cas de brulure, il faut en appliquer systématiquement sur la plaque jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Très grasse, la biafine réhydrate la peau et aide à cicatriser.
Une pommade corticoïde : Si la plaque de brulure est importante sur la peau car elles sont anti-inflammatoires. Il existe Ontohydrcortisone® ou encore Osmosoft®”, ajoutenotre interlocutrice.

La vaseline : Si la brûlure se transforme en cloque, il existe en officine des pansements imprégnés de vaseline carboxymethylcellulose au sein d’un tulle qui permet de soulager la douleur et de favoriser la cicatrisation de la plaie.

 

4- Antihistaminiques en cas d’allergie

Après une piqûre de méduse, il peut y avoir par la suite des démangeaisons liées à une réaction allergique …c’est pourquoi il peut être conseillé d’utiliser des antihistaminiques pendant 2 ou 3 jours pour apaiser les démangeaisons.

Si les réactions allergiques semblent sévères, il faut aller immédiatement chez le médecin où l’hôpital le plus proche, pour un traitement du choc anaphylactique .

 

 Ce qu’il ne faut surtout pas faire en cas de piqûre de méduse

  • ne rincez pas la piqûre avec de l’eau douce car cela aurait pour effet d’éclater les cellules restantes et de libérer le venin ;
  • n’aspirez pas le liquide urticant avec votre bouche.
  • Ne pas frotter.
  • Ne pas bouger la partie du corps qui a été piquée.
  • Ne pas inciser ou chercher à faire saigner la plaie.
  • Ne pas poser de garrot.
  • Ne pas mettre d’alcool.
  • Ne pas approcher une méduse sans vie :  même morte, la méduse reste urticante pendant plusieurs semaines.

 

Bonne baignade et bon été !

 

 

Sources

1-  Méduse : que faire en cas de piqure ?

http://www.santemagazine.fr/meduse-que-faire-en-cas-de-piqure-60835.html

 

2-  Piqûre de méduse : les remèdes qui soulagent

http://www.consoglobe.com/piqure-meduse-remedes-soulagent-3445-cg

 

3-Piqûres de méduse les gestes à faire

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2010/07/25/10341-piqure-meduses-gestes-faire-pas-daffolement

 

4- Piqûres de méduse

http://www.docteurclic.com/symptome/piqures-de-meduse.aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *