Les remèdes naturels contre les piqûres de méduse

méduse

Aussi belles soient-elles sous l’eau, chaque été, les vacanciers redoutent l’apparition des méduses sur nos plages. La surpêche et l’augmentation de la température de l’eau sont à l’origine de cette invasion. Les méduses provoquent de grosses brûlures. Leurs tentacules sont composés de filaments qui restent sur la blessure et diffusent le venin. La douleur provoquée par une piqûre de méduse est semblable à une décharge électrique. Elle s’accompagne immédiatement d’une sensation de brûlure, d’intensité variable selon la personne et l’espèce, suivie de démangeaisons. Il existe cependant des remèdes naturels contre les piqûres de méduse.

Les trois types de méduses en France

Trois espèces vivent principalement sur les rivages français :

La méduse « aurelia » :

Ce cœlentéré peuple principalement la Manche. Elle se distingue par sa couleur bleue ou rose et sa centaine de tentacules, légèrement urticantes.

La méduse « rhizostoma » :

Cette méduse fait son nid en Atlantique. Elle se caractérise par ses reflets bleutés et ses quatre bras faiblement urticants, qui se divisent eux-mêmes en huit bras soudés à l’extrémité.

La méduse « pelugia noctiluca » :

De couleur orange ou violette, elle est également tachetée de rouge. Évoluant en mer Méditerranée, c’est de loin la plus urticante des trois.

Les méduses vivent au fond de l’eau. Pour se nourrir, elles remontent à la surface, propulsées par leurs tentacules. Là, elles se trouvent emportées au gré des courant marins et échouent, finalement, sur nos plages.

Les remèdes naturels contre les piqûres de méduse

Rincer à l’eau de mer, et recouvrir la plaie de sable

Immédiatement après la piqûre, plonger la partie atteinte dans l’eau de mer et frotter doucement pour essayer de retirer les filaments. Il ne faut surtout pas rincer avec de l’eau douce ou claire car cela peut stimuler le venin et empirer le phénomène urticant.

Après avoir rincé, il faut prendre une poignée de sable et frotter légèrement sur la piqûre jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de filaments. Ce sont les filaments urticants qui provoquent les vives douleurs de la blessure. L’eau de mer est en effet dans la liste des remèdes naturels contre les piqûres de méduses. Recouvrir la plaie avec le sable et laisse sécher. Retirer ensuite le sable avec un carton rigide pour enlever les cellules urticantes encore présentes sur la peau. Et rincer à nouveau à l’eau de mer.

L’Huile Essentielle de Lavande Aspic, le meilleur des remèdes naturels contre les piqûres de méduses

L’ huile essentielle bio de lavande aspic, c’est l’huile indispensable quand vous partez en vacances. Si elle est reconnue pour calmer une piqûre de moustique, elle peut aussi très bien apaiser celle de la méduse. Après avoir rincé la piqûre à l’eau de mer, appliquez 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic pure et renouvelez 3 à 4 fois dans la demi-heure qui suit.

L’huile essentielle bio de lavande Aspic est donc deuxième dans la liste des remèdes naturels contre les piqûres de méduse.

Le Beurre de Karité Bio

Les piqûres de méduse se soignent comme les brûlures. Pour apaiser et réduire l’inflammation il est donc conseillé d’appliquer des cors gras après avoir rincé la piqûre à l’eau de mer.

Le beurre de karité peut être appliqué en cas de légère brûlure sur la plaque jusqu’à sa disparition. Très nourrissant, il contient des vitamines A, E, F, et des acides oléiques et stéariques. De plus, il nourrit et hydrate intensément l’épiderme, prévient la sécheresse cutanée, favorise le renouvellement cellulaire, assouplit et adoucit la peau tout en la protégeant des agressions extérieures.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire en cas de piqûre de méduse !

En cas de piqûre de méduse il ne faut pas :

  • Rincer la piqûre avec de l’eau douce car cela aurait pour effet d’éclater les cellules restantes et de libérer le venin
  • Aspirer le liquide urticant avec votre bouche
  • Frotter
  • Bouger la partie du corps qui a été piquée
  • Inciser ou chercher à faire saigner la plaie
  • Poser un garrot
  • Mettre de l’alcool
  • Approcher une méduse sans vie : même morte, la méduse reste urticante pendant plusieurs semaines

Bonne baignade et bon été !

 

Arnaud. C. (Docteur en Pharmacie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *