Résistez à la chaleur caniculaire avec les plantes médicinales

canule

Une fois l’euphorie des premières journées d’été estompée, l’Hexagone se prépare à affronter les épisodes de canicule dévastateurs. Nous redoutons alors l’extrême inconfort et les dégâts sur la peau, les cheveux et la santé en générale.

Ah si seulement nous avions une baguette magique ! Nous hypnotiserions la météo afin qu’elle nous reste indéfiniment favorable. Alors que nous appréhendons beaucoup les vagues de chaleur, la
nature, elle, s’ajuste dans ce processus dynamique, au rythme de son environnement, pour nous procurer la plus précieuse de ses richesses : les plantes médicinales.

Encore plus impressionnantes et surtout, plus réelles que toute forme de magie, les végétaux sont de véritables alliés pour nous adapter aux conditions climatiques les plus difficiles.

Aux grands maux les méthodes douces

Plus qu’un simple phénomène de mode, le recours à la phytothérapie s’inscrit parfaitement dans l’évolution actuelle des mentalités, désireuses de renouer avec la nature et plus respectueuses de l’environnement. Mais avouons-le, lorsque les températures s’emballent et que notre organisme est mis à rude épreuve, il n’est pas toujours évident de nous tourner vers des méthodes douces et naturelles.

Heureusement, les plantes médicinales sont là pour préparer notre corps à la canicule et son lot de chamboulements. Une mise en condition qui doit néanmoins se faire plusieurs semaines avant les pics de chaleur.

Misez sur un drainage pré-canicule

Avoir des organes sains et des cellules en bonne santé est l’une des premières clés pour se sentir bien dans son corps. Une fois la surcharge de produits toxiques éliminée, votre organisme fonctionnera mieux et sera prêt à affronter les aléas climatiques. Pour une détoxification efficace et naturelle, misez sur l’artichaut, la bardane ou du pissenlit en tisane. Cependant, attention aux excès. Même s’il s’agit de produits naturels, l’utilisation des plantes médicinales doit respecter une posologie stricte. Aussi, prenez conseil auprès de votre pharmacien.

Sinon, vous pouvez opter pour la Tisane détox bio de Pukka, un mélange rafraîchissant composé d’anis, de fenouil et de cardamome. C’est le draineur idéal pour se refaire une santé de fer, capable de résister aux températures excessives.

Après le drainage, la restructuration

Après le grand « nettoyage », vous vous sentirez léger. Mais encore faut-il savoir combler les carences du métabolisme et le fortifier. L’ortie est connue comme l’ingrédient de premier ordre pour unecure reconstituante, grâce à sa forte teneur en fer. Le ginseng, quant à lui, active toutes les fonctions immunitaires et booste la vitalité. En réalité, la liste de plantes aux vertus restructurantes est longue. On citera le Camu camu, l’argousier, le guarana ou le gingembre… Là encore, il est indispensable de suivre les recommandations des professionnels de santé. En effet, les excès sont à proscrire !

Le déodorant naturel

La transpiration étant un phénomène sain et naturel, il n’est absolument pas question d’avoir recours à la chimie pour suer le moins possible. Préférez une recette de déodorant naturel à faire soi-même. Composée d’huile de coco, de bicarbonate de soude, de fécule de maïs ou d’arrow-root, et quelques gouttes d’huiles essentielles de sauge sclarée ou de Palmarosa, pour contrôler les odeurs corporelles.

Mais rien ne vous empêche d’opter pour les parfums rafraîchissants à la lavande ou au romarin. Le déodorant solide Lamazuna, 100% d’origine naturelle et végane par exemple ne fait pas obstruction à la transpiration. En revanche, il lutte contre la formation des bactéries responsables des mauvaises odeurs. Et c’est tout ce qu’on attend d’un déodorant, non ?

L’hydratation, l’essentiel !

Dès que le mercure grimpe, nous risquons élimination excessive de l’eau contenue dans notre organisme. Même si les aliments que nous mangeons contiennent de l’eau, il est nécessaire de boire suffisamment afin de combler nos besoins. Par temps de canicule, il faut boire chaque jour entre 1,5 et 2 litres d’eau. Idéalement, ajoutez certaines boissons dans votre ration hydrique pour vous encourager à boire. Jus de citron pressé, jus de tomate, jus de carotte… Inutile de préciser que les jus maison restent de loin les meilleurs.

Variez les plaisirs et testez les associations aussi délicieuses que désaltérantes : Fraise – Menthe, Mûre – Sauge, Pastèque – Romarin, Ananas – Menthe. Évidemment, pour aller au bout de notre
démarche 100% naturelle, on privilégiera les herbes naturellement sucrées (à faible indice glycémique et calorique) comme la Stévia blanche de Guayapi pour adoucir ces cocktails acidulés.

Et lorsque les températures deviennent insoutenables, n’hésitez pas à consommer des aliments et boissons contenant de la verveine, du chèvrefeuille, de la feuille de lotus et de la feuille de bambou. Ce sont d’excellents régulateurs de température !

Période de canicule : les risques divers et les plantes médicinales – remèdes

La fatigue inhabituelle, les douleurs musculaires, de violentes migraines sont des symptômes récurrents en période caniculaire. Pour cause, la chaleur altère considérablement notre métabolisme. Si bien que nos organes sont intensément sollicités afin de rétablir une température corporelle normale.

En cas de douleur musculaire, utilisez du petit houx rhizome qui possède des propriétés diurétiques et vaso-constrictrices veineuses puissantes. Sinon, vous pouvez vous tourner vers le complexe bourgeon de Santarome. Pour soulager le mal de tête, l’EPS Grande Camomille Pileje Phytostandard, à commander sur votre pharmacie en ligne Soin et Nature, selon l’ordonnance établie par votre praticien. Enfin, le cynorrhodon (Eglantier) BAIE Iphym sera d’une grande aide en cas d’épuisement physique ou d’asthénie.

Bien dormir en période de canicule

En bain, en diffusion ou en inhalation, les huiles essentielles vous aideront à trouver le sommeil malgré les fortes chaleurs. Respirez de la camomille, diffusez de l’essence de mandarine mélangée à de l’huile essentielle de Ravintsara bio ou alors, diluez 15 gouttes d’huile essentielle bio niaouli dans du bain moussant ou un dispersant.

Retrouvez aussi notre guide « Quelles plantes pour mieux dormir ? » pour un sommeil réparateur même sous 27°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *