Perméabilité intestinale : Comment réparer les intestins

La perméabilité intestinale, souvent appelée « intestin perméable » ou « leaky gut » en anglais, est un concept de plus en plus étudié dans le domaine de la gastro-entérologie et de la médecine intégrative. Cette condition se réfère à un état où la barrière intestinale, normalement imperméable à certaines substances, devient plus perméable. La barrière intestinale inclut le mucus de surface, une couche épithéliale et des défenses immunitaires. Sa fonction principale est de contrôler le passage des éléments du lumen intestinal vers la circulation sanguine, régulant ainsi l’absorption des nutriments et la protection contre les substances nocives.

Les perturbations de cette barrière résultent d’une augmentation du transport paracellulaire, de l’apoptose ou de la perméabilité transcellulaire. On peut tester les fonctions de la barrière in vivo en administrant des molécules sondes par voie orale ou in vitro en utilisant des biopsies de la muqueuse humaine. Il est essentiel d’évaluer la fonction de la barrière intestinale au-delà de la couche épithéliale pour une compréhension complète.

Des études récentes ont montré que des facteurs de stress tels que l’exercice d’endurance, l’administration de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, la grossesse et les surfactants (comme les acides biliaires et certains facteurs diététiques comme les émulsifiants) peuvent augmenter la perméabilité intestinale. Ces perturbations peuvent être inversées par des facteurs diététiques, soulignant l’importance de l’alimentation dans la gestion de la perméabilité intestinale. Bien que les maladies inflammatoires ou ulcéreuses de l’intestin résultent en une perméabilité intestinale accrue, aucune de ces maladies ne peut être guérie simplement en normalisant la fonction de la barrière intestinale. Il n’est pas encore prouvé que la restauration de la fonction de la barrière puisse améliorer les manifestations cliniques des maladies gastro-intestinales ou systémiques, mais les cliniciens doivent être conscients du potentiel de dysfonctionnement de la barrière dans les maladies gastro-intestinales et de la barrière comme cible pour les thérapies futures​​. (4)

Dans cet article, nous plongerons dans les détails de ce phénomène fascinant, en explorant les causes, les conséquences et les moyens de réparer la barrière intestinale pour maintenir une santé optimale.

Comprendre la barrière intestinale

La barrière intestinale joue un rôle crucial dans notre santé globale, agissant comme un gardien sélectif qui régule l’absorption des nutriments et protège contre les substances nocives.

Structure et fonction de la barrière intestinale

La barrière intestinale est une structure multicouche située à la surface de la muqueuse intestinale du tractus gastro-intestinal. Pour exercer ses principales fonctions de barrière physique et immunologique, plusieurs composants de cette barrière agissent de manière concertée. Elle inclut la couche de cellules épithéliales, les jonctions serrées entre ces cellules, et une couche de mucus qui protège contre les agents pathogènes et facilite le mouvement des aliments. Les protéines de jonction serrée, telles que l’occludine, les claudines et les zonula occludens, jouent un rôle crucial dans le maintien de l’intégrité de la barrière épithéliale​​​​. (1)(2)

Mécanismes biologiques de la perméabilité intestinale

Les mécanismes régulant l’intégrité de la barrière intestinale sont complexes et impliquent une série de signaux intracellulaires et extracellulaires. Ces mécanismes modulent dynamiquement les complexes de protéines de jonction serrée pour permettre le transport de molécules essentielles et restreindre les substances nocives. Un déséquilibre dans ces régulations conduit à une altération de l’intégrité de la barrière, ce qui est lié à diverses conditions pathologiques comme la maladie inflammatoire de l’intestin, l’obésité et les troubles métaboliques​​.

Facteurs qui peuvent altérer la barrière intestinale

Plusieurs facteurs peuvent altérer la fonction de la barrière intestinale. Parmi ceux-ci, les stress environnementaux et physiologiques, y compris l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, l’exercice physique et les conditions comme la grossesse, réduisent généralement la fonction de la barrière. Ces effets peuvent être inversés par des suppléments tels que le zinc ou la glutamine, qui améliorent la barrière. D’autres facteurs alimentaires bénéfiques pour la barrière comprennent les vitamines A et D, le tryptophane, la cystéine et les fibres. À l’inverse, l’éthanol, le fructose et les émulsifiants alimentaires augmentent la perméabilité. Les effets des prébiotiques sur la fonction de la barrière sont modestes, tandis que les probiotiques exercent un antagonisme direct et indirect contre les pathogènes. Des études variées montrent les effets des probiotiques sur la fonction de la barrière, notamment in vitro, in vivo chez les animaux, et dans des essais cliniques randomisés chez l’homme en réponse au stress ou à la maladie​​. (3)

Hyperperméabilité intestinale et sport intense

Pour concilier la pratique de sport intense et le maintien d’une santé au top, formez-vous à la micronutrition. Un quart à la moitié des sportifs de haut niveau souffriraient de troubles intestinaux.

Si la pratique d’activités sportives à intensité modérée est le gage d’une bonne santé, l’expérience du sport à haut niveau soumet l’organisme à rude épreuve. Pour faire face à l’effort, le cœur s’accélère, le sang s’oriente vers les masses musculaires en action en ouvrant plus largement les vaisseaux. À l’inverse, les petites artères menant aux autres organes réduisent leur calibre. On parle de « vasoconstriction ». Ainsi, lors de l’effort, le tube digestif voit son apport sanguin diminuer de 45 à 80% selon l’intensité de l’activité physique. Les cellules qui tapissent l’intérieur du tube digestif manquent alors d’oxygène et certaines d’entre elles meurent, altérant de ce fait la perméabilité intestinale.
Dans un fonctionnement optimal, c’est cette perméabilité de l’intestin qui permet aux nutriments de le traverser tout en maintenant une fonction barrière. Si cette fonction barrière est endommagée, on assiste au déclenchement de réactions inflammatoires et de maladies auto-immunes.

L’intestin n’est pas fait pour s’adapter à l’effort

De plus, à l’arrêt de l’effort, on assiste à une reperfusion des organes digestifs, synonyme d’une oxygénation importante au niveau de l’intestin, donc d’une production accrue de radicaux libres déclenchant un stress oxydatif. Or les cellules de l’intestin ne sont pas adaptées à ce stress oxydatif. La répétition de ces épisodes au cours des entraînements engendre une fragilisation accrue des cellules intestinales et une altération des jonctions assurant normalement l’imperméabilité intestinale. A noter : ce phénomène sera d’autant prononcé si la déshydratation à l’effort est important. Voilà pourquoi on conseille aux sportifs de s’hydrater régulièrement.

L’hyperméabilité de l’intestin favorise la survenue de troubles immunitaires ou inflammatoires

Les conséquences de cette hyperperméabilité sont multiples : nombres d’endotoxines bactériennes passent la barrière constituée par la muqueuse de l’intestin. C’est aussi le cas de certains peptides alimentaires telles que les protéines de gluten ou de lait de vache. Ces protéines, lorsque la flore intestinale est perturbée et en l’existence d’une prédisposition individuelle, peuvent faire l’objet d’une réaction de type immunitaire ou inflammatoire.

Conséquences d’une barrière intestinale endommagée

Les recherches récentes soulignent l’importance cruciale de la barrière intestinale et de sa perméabilité pour la santé et la maladie. Cependant, les termes « barrière intestinale » et « perméabilité intestinale » restent mal définis, et leur évaluation ainsi que leur signification clinique font l’objet de débats.

Lien entre perméabilité intestinale et diverses pathologies

  1. Maladies auto-immunes et inflammatoires : Une barrière intestinale endommagée est associée à diverses maladies inflammatoires et auto-immunes. La translocation de composants luminaux dans l’hôte peut déclencher des réactions inflammatoires, contribuant au développement et à la progression de maladies telles que la maladie de Crohn, la maladie cœliaque, l’allergie alimentaire, le syndrome du côlon irritable, l’obésité, les maladies métaboliques, et plus récemment reconnues, les maladies neurodégénératives et cardiovasculaires​​​​. (5)(6)
  2. Troubles digestifs : La perméabilité accrue est observée chez la plupart des patients atteints de la maladie de Crohn et chez 10 à 20 % de leurs proches en bonne santé clinique. Cette perméabilité anormale peut être amplifiée par l’administration d’aspirine. Les mesures de perméabilité chez les patients atteints de la maladie de Crohn reflètent l’activité, l’étendue et la distribution de la maladie, et peuvent permettre de prédire la probabilité de récidive après une chirurgie ou une rémission médicale. La perméabilité est également augmentée dans la maladie cœliaque et par des facteurs tels que les traumatismes, les brûlures et les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens​​. (7)

Discussion basée sur des études récentes

Les données actuelles mettent en évidence le rôle clé de la barrière intestinale dans la prévention et le traitement des maladies. Cette barrière représente une vaste surface muqueuse où des milliards de bactéries font face au plus grand système immunitaire de notre corps. D’une part, une barrière intestinale intacte protège l’organisme humain contre l’invasion de micro-organismes et de toxines, et d’autre part, elle doit être ouverte pour absorber les fluides essentiels et les nutriments. Des objectifs opposés sont atteints par une structure anatomique et fonctionnelle complexe, dont l’état fonctionnel est décrit par la « perméabilité intestinale ». Les moyens d’évaluer la perméabilité intestinale varient énormément et évaluent probablement différents composants fonctionnels de la barrière. Les évaluations de la barrière sont encore compliquées par la variabilité naturelle de cette entité fonctionnelle en fonction des espèces et des gènes ainsi que de l’alimentation et d’autres facteurs environnementaux​​. (5)

Diagnostiquer les problèmes de perméabilité intestinale

Le diagnostic des problèmes de perméabilité intestinale requiert une approche attentive et précise, impliquant des tests spécifiques pour identifier les dysfonctionnements et déterminer les mesures de traitement adéquates.

Méthodes actuelles de diagnostic

Les méthodes de diagnostic de la perméabilité intestinale varient, mais elles se concentrent généralement sur l’évaluation de la fonction de la barrière intestinale. Ces méthodes incluent des tests ex vivo et in vivo, utilisant divers biomarqueurs et techniques d’analyse. En France, les tests in vivo peuvent impliquer l’utilisation de biomarqueurs de lésion épithéliale tels que la citrulline (dans le plasma), la zonuline (dans le sérum), et les claudines 3-4 (dans l’urine)​​. La zonuline, en particulier, est connue pour provoquer la désorganisation des jonctions serrées intercellulaires et la modification de la perméabilité intestinale. On peut observer une augmentation de son taux dans le sérum des patients atteints de certaines pathologies, comme la maladie cœliaque en phase active ou le diabète de type 1. (8)

Biomarqueurs et tests disponibles

Les biomarqueurs tels que la calprotectine (dans les selles) sont également utilisés pour évaluer la micro inflammation intestinale, bien que ce biomarqueur ne soit pas spécifique. La zonuline est aussi utilisée comme biomarqueur, mais il est important de noter que son taux sérique ne reflète pas nécessairement la concentration locale au niveau de l’intestin, et qu’elle est un précurseur de l’haptoglobine 2, un marqueur non spécifique de l’inflammation systémique. Un anticorps spécifique est donc nécessaire pour distinguer ces deux protéines et faire de la zonuline un biomarqueur fiable de la perméabilité intestinale​​.

Ces méthodes et biomarqueurs permettent d’évaluer la perméabilité intestinale, même si différents facteurs peuvent influencer les résultats et que certaines méthodes nécessitent une validation plus approfondie avant d’être largement utilisées en clinique.

Stratégies de réparation de la barrière intestinale

La réparation de la barrière intestinale peut être influencée de manière significative par le régime alimentaire. Une étude souligne l’impact de la diète sur le microbiote gastro-intestinal, en particulier en ce qui concerne la prévention de la dysbiose, un déséquilibre du microbiote pouvant mener à des maladies inflammatoires de l’intestin telles que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Il est établi que le régime occidental, riche en graisses et pauvre en fibres, favorise une dysbiose sévère. À l’inverse, les régimes méditerranéens et végétariens, riches en fruits, légumes, huile d’olive et poissons gras, ont des effets anti-inflammatoires et pourraient prévenir la dysbiose et les maladies inflammatoires intestinales associées​​. (9)

Suppléments et remèdes naturels

Concernant les suppléments et remèdes naturels, une étude a démontré que le nicotinamide riboside (NR), un booster de NAD, peut atténuer les lésions de la barrière intestinale induites par l’éthanol. L’éthanol augmente la perméabilité intestinale et endommage la structure de la barrière épithéliale intestinale. Le NR a montré des effets protecteurs sur les jonctions serrées épithéliales, essentielles à l’intégrité de la barrière intestinale. Il favorise le maintien de l’homéostasie du NAD et la fonction mitochondriale, jouant ainsi un rôle crucial dans la protection de la barrière intestinale​​. (10)

Les compléments alimentaires pour la réparation de la barrière intestinale

La réparation de la barrière intestinale peut être abordée de manière naturelle à travers des approches nutritionnelles, des suppléments et des remèdes naturels. Ci-dessous, vous trouverez une sélection de compléments efficaces pour la gestion des problèmes de barrière intestinale, basée sur des produits disponibles dans notre pharmacie bio en ligne.

Produit Description
Aboca Colilen Formulé pour le syndrome de l’intestin irritable. Contient de l’huile essentielle de menthe poivrée et de l’huile essentielle de carvi.
Kijimea Colon Irritable Destiné au colon irritable, il contient la souche bactérienne bifidobacterium bifidum MIMBb75.
Vitall Butyragen Un complexe de tributyrine pour soutenir la santé intestinale.
Biocyte Colon Restor-CI Complément alimentaire pour le confort intestinal, contenant des extraits de camomille et de mélisse.
L-Glutamine Un acide aminé important pour la santé intestinale. Disponible sous forme de sachets.

Ces produits sont conçus pour soutenir la santé intestinale, mais il est important de consulter un professionnel de la santé avant de les utiliser, surtout si vous avez des problèmes médicaux sous-jacents.

Gestion du stress et exercice physique

La gestion du stress et l’exercice physique jouent également un rôle essentiel dans la santé intestinale. Le stress, perçu comme une menace aiguë pour l’homéostasie, affecte à court et long terme les fonctions du tractus gastro-intestinal. Il modifie les interactions cerveau-intestin, conduisant au développement de troubles gastro-intestinaux variés. Ces effets incluent des altérations de la motilité gastro-intestinale, une augmentation de la perception viscérale, des changements dans la sécrétion gastro-intestinale, une augmentation de la perméabilité intestinale, des effets négatifs sur la capacité régénérative de la muqueuse gastro-intestinale et sur le microbiote intestinal​​. En parallèle, l’exercice physique a été démontré comme modifiant indépendamment la composition et la capacité fonctionnelle du microbiote intestinal, soulignant son importance dans le maintien de la santé intestinale​​. (11)

Ces approches combinées, associant une alimentation adaptée, des suppléments ciblés et la gestion du stress et de l’exercice, offrent une stratégie holistique pour la réparation et le maintien de la santé de la barrière intestinale.

Les aliments qui réparent la barrière intestinale

Afin de soutenir la réparation et le maintien d’une barrière intestinale saine, il est essentiel de prêter attention à notre alimentation. Certains aliments spécifiques jouent un rôle clé dans ce processus. Voici un tableau récapitulatif des aliments bénéfiques pour la santé intestinale, basé sur des recherches fiables et récentes. Ces aliments, en plus de leurs valeurs nutritionnelles, offrent des propriétés uniques pour favoriser une fonction intestinale optimale.(12)

Aliment Propriétés et Bienfaits
Choucroute (ou chou fermenté) Riche en vitamine C, potassium, phosphore et calcium. Favorise la mobilisation de bactéries indispensables pour l’intestin grâce à la lactofermentation.
Miel Contient des fructo-oligosaccharides, agissant comme prébiotique pour stimuler la croissance des bactéries favorables à l’intestin. Antioxydant.
Miso Source de zinc et de fer. Pâte fermentée bénéfique pour la digestion et l’appareil intestinal.
Yaourts naturels et probiotiques Riches en calcium, vitamine D et phosphore. Contiennent des bactéries acido-lactiques qui facilitent le rétablissement de l’équilibre intestinal.
Légumes et certains fruits Source de fibres alimentaires essentielles, notamment les galacto-oligosaccharides et les fructo-oligosaccharides. Exemples : oignon, banane, asperge, poireau, artichaut, endive.
Aliments riches en fibres Légumes, fruits, céréales complètes, légumineuses. Les fibres favorisent la guérison de la muqueuse intestinale.
Aliments riches en acides gras oméga-3 Poissons gras, noix, graines de lin. Bénéfiques pour la santé intestinale.
Aliments anti-inflammatoires Baies, légumes crucifères, avocats, noix, graines de lin. Riches en antioxydants et oméga-3, réduisent l’inflammation et favorisent la guérison intestinale.
Aliments fermentés Kéfir, choucroute, kimchi, yogourt. Contiennent des cultures vivantes et certains probiotiques qui améliorent la diversité du microbiote intestinal.
Prébiotiques Fibres alimentaires dans les légumes et fruits, nourrissent et stimulent la croissance des bactéries bénéfiques, renforçant la barrière intestinale.

Glutamine et santé intestinale

La glutamine, un acide aminé clé dans la santé intestinale, a fait l’objet de nombreuses études scientifiques soulignant son rôle essentiel dans la réparation et le maintien de la barrière intestinale

  1. Amélioration de la perméabilité intestinale par la glutamine : Plusieurs études ont montré que la supplémentation en glutamine peut protéger l’intestin contre les effets néfastes du stress et réduire la perméabilité intestinale. La glutamine a également démontré son efficacité pour prévenir les dommages causés à la muqueuse intestinale par l’indométacine, un médicament qui augmente la perméabilité intestinale. « De plus, on a découvert qu’elle pouvait prévenir la dysfonction de la barrière intestinale que provoque l’administration de corticostérone chez les rats.
  2. Réparation des muqueuses endommagées et maintien de l’équilibre intestinal : La glutamine favorise le renforcement des jonctions serrées entre les cellules épithéliales intestinales, contribuant ainsi à maintenir l’intégrité de la barrière intestinale. Elle a également montré qu’elle améliorait la fonction de barrière des entérocytes humains et prévenait l’atrophie et la dysfonction de la barrière intestinale en augmentant l’expression de la protéine Hsp70 dans les cellules épithéliales intestinales.

La diversité alimentaire pour un microbiote intestinal sain

L’adoption d’une alimentation diversifiée est fondamentale pour enrichir la diversité du microbiote intestinal, ce qui joue un rôle crucial dans la protection et le maintien de la santé de la muqueuse intestinale.

La diversité du microbiote intestinal

La diversité alimentaire joue un rôle crucial dans la santé du microbiote intestinal. Selon les recherches, y compris l’étude « Influence of Foods and Nutrition on the Gut Microbiome and Implications for Intestinal Health » (PMID: 36076980), les composants alimentaires fournissent des substrats pour la flore microbienne mutualiste dans notre tractus gastro-intestinal, modulant ainsi sa structure, composition et fonction. Cette interaction entre le microbiote et l’épithélium intestinal est vitale pour maintenir l’homéostasie intestinale en état sain​​.

Importance de la diversité alimentaire

Dr. Will Bulsiewicz, un gastro-entérologue reconnu, souligne également l’importance de la diversité dans notre régime alimentaire. Chaque microorganisme dans notre intestin remplit une fonction différente et offre des avantages uniques. Plus notre microbiote intestinal se diversifie en termes d’espèces, mieux notre corps fonctionne et nous maintient en bonne santé. Une diversité réduite, souvent causée par des facteurs tels que les antibiotiques et le stress, peut diminuer cette capacité​​.

Rôle des fibres alimentaires

Les fibres alimentaires sont essentielles pour nourrir le microbiote et maintenir sa santé. Elles produisent des composés appelés acides gras à chaîne courte, bénéfiques pour la santé et augmentent la diversité du microbiote intestinal. Une consommation élevée de fibres favorise ainsi un microbiote diversifié et fonctionnel​​.

Le documentaire Netflix « Bien dans son assiette, la preuve par 2 »

Le documentaire « Bien dans son assiette, la preuve par 2« , également connu sous le nom de « You Are What You Eat: A Twin Experiment« , propose une exploration fascinante de l’impact des régimes alimentaires sur le corps humain. Cette série documentaire de Netflix, lancée en 2024, met en scène des jumeaux identiques qui changent de régime et de mode de vie pendant huit semaines dans le cadre d’une expérience scientifique. L’étude, inspirée par des recherches de l’Université de Stanford, vise à observer les effets de deux régimes distincts : un régime végétalien et un régime omnivore, sur ces jumeaux génétiquement identiques​​​​.

De plus, ce documentaire est particulièrement pertinent pour notre article sur la perméabilité intestinale et la réparation des intestins. Il met en lumière l’importance des choix alimentaires dans la santé intestinale. En observant les différences physiques et mentales entre les jumeaux soumis à différents régimes, le documentaire fournit des insights précieux sur la manière dont divers régimes peuvent influencer la santé globale et, plus spécifiquement, la santé intestinale. Ce focus sur les régimes alimentaires s’aligne avec la section de notre article sur les approches nutritionnelles pour la réparation de la barrière intestinale.

En outre, le documentaire, dirigé par Louie Psihoyos, ne se limite pas aux aspects nutritionnels. Il établit également un lien entre les habitudes alimentaires et les changements climatiques, soulignant l’interconnexion entre la santé personnelle et la santé de la planète. Cette perspective plus large est en harmonie avec la notion de bien-être global abordée dans notre article, qui englobe non seulement la santé intestinale mais aussi l’impact environnemental et social de nos choix alimentaires​​.

  1. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/37606514/
  2. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30115904/
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33492118/
  4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31076401/
  5. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25407511/
  6. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/37505311/
  7. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/10980980/
  8. https://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/8881/
  9. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27812084/
  10. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/36615829/
  11. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30883471/
  12. https://cdhf.ca/fr/comment-lalimentation-peut-elle-favoriser-la-sante-intestinale-et-le-systeme-immunitaire/
  13. lanutrition.fr
  14. https://www.biron.com/fr/centre-du-savoir/parole-de-specialiste/stress-gastro-intestinal/
  15. Fiber Fueled; Will Bulsiewicz, MD.
  16. https://zoe.com/

2 réflexions au sujet de “Perméabilité intestinale : Comment réparer les intestins”

Laisser un commentaire